( 12 juillet, 2017 )

Merci pour vos messages

MarianneEssaouirapaella valenciana29 album 1 (78)

 

Un correspondant… canon ! Prêt pour de nouvelles aventures ! Je connais un endroit où je pourrai aller crier famine, s’il en reste ! Je partirai avec Marianne….

J’ai regroupé avec émotion les messages reçus ces dernières heures. Merci, merci, merci, j’ai été heureux de bosser avec vous et de mieux vous connaître. C’est plus agréable qu’un mot sur le recueil de condoléances, hi, hi. Comme ça, ça sera fait !

C’était le 14 juillet 2005, il avait débuté par un incendie. Jacques Ferchaud, correspondant depuis douze ans presque tout rond sur la commune de Saint-Denis-de-Pile, a décidé de tirer sa révérence. A 65 ans, près de 6000 articles rédigés depuis, il choisit de bénéficier d’une retraite plus que méritée. Lui qui est resté quasiment sept jours sur sept toute cette dernière décennie dans la cité dyonisienne aspire à voyager. Appareil photo en bandoulière, il compte s’offrir quelques escapades en Bretagne ou ailleurs. Toute l’équipe de « Sud-Ouest » lui souhaite un très bon vent, une nouvelle route pleine de découvertes et le remercie chaleureusement pour ses longues années d’une collaboration franche et attachante. Jean-Charles Galiacy, journaliste et chef d’agence de Libourne.

Salut Jacques ! Merci pour les photos de tes nouvelles aventures, j’espère qu’elles te porteront loin et te combleront de bons moments. La nouvelle de ton départ est arrivée très soudainement. Ces six ans que l’on se fréquente m’ont montré à quel point tu étais quelqu’un de loyal et de généreux, toujours prêt à rendre service et à porter haut les couleurs de Sud Ouest. La surprise passée, ce sont les regrets de te voir partir qui prennent le dessus. Même s’il est vrai que tu as bien mérité d’entamer ta nouvelle vie d’explorateur ! Nous attendons avec impatience les prochains épisodes. Quand tu pourras, il faudra que tu viennes prendre le temps de manger ou de boire un pot avec nous à l’agence ! A très bientôt j’espère, sur St Denis ou ailleurs… La biz.  Sylvain Petijean Journaliste Sud-Ouest Libourne

Bravo pour ton travail et merci pour tout. On ne peut pas dire qu’on a manqué de couverture médiatique, tu as relayé toutes nos actions depuis notre arrivée ! MERCI !! Des grosses bises du chiapas mexicain ! Fred et Katy Fenech Mets la Prise à l’Accordeur

Merci pour le message perso! Hélène Ferchaud

Bonjour Jacques, Ça fait déjà quelques jours qu’on m’a fait parvenir ton mail et j’ai encore du mal à y croire ! J’espère juste que nous continuerons à te voir de temps en temps, de toute façon tu sais bien que les portes du Centre te sont toujours ouvertes ! Je tenais à te remercier de ce bon travail que t’as fait. Tu m’as beaucoup aidé dans ma mission de promouvoir la visibilité du Centre. En restant toujours accessible et prêt à soutenir notre projet et je te suis très reconnaissante pour tout ça. Je te souhaite une très bonne continuation et j’espère que tu passeras de tant en tant prendre le café avec nous ou partager une Popotte avec nos adhérents !  A bientôt ! Marta Garrido Arcas  Culture et communication C  SC Portraits de familles

Bonjour jacques, Merci pour ton mot et surtout un grand merci à toi pour tout ce que tu as fait pour le centre et son rayonnement. A présent, nous t’attendons en tant que voisin pour prendre le café ; tous les vendredis matins à partir de 10 heures c’est la pause-café ici, animée par Sylvie, tu es donc le bienvenu pour participer au centre de manière différente. Je suis certaine que l’on se voit bientôt. Profite bien de ton été. A très vite, Marie-Neiges Lafon  Direction CSC Portraits de familles.

Merci pour tout Jacques depuis tant d’années…. Bonne retraite! Bises. Céline Loizeau et tout le tennis!!

Merci pour votre bienveillance et votre plume.  N’oubliez pas de suivre les événements en libournais, en tant que spectateur c’est bien aussi ! Bon vent !  Rosanne Coutaud pour Permanences de la littérature.    Permanences de la littérature  Chargée de production et de communication.

Merci à toi, et à bientôt !  Pascal Perault

Bonne retraite à toi !!! Thierry Buffetaud coordonateur jeunesse Cali

Ah ?!!! Eh bien tu vas me manquer… et passe quand tu veux. Tu n’es pas très loin… Une page qui se tourne pour toi, c’est comme une page qui se tourne pour moi aussi tant tes articles se sont égrenés au fil de l’évolution de la structure. Combien d’étés, combien de porte-ouvertes, de carnavals, de défilés d’Halloween auras-tu couverts, avec la gentillesse de mettre à chaque fois en avant notre démarche éducative et notre mobilisation auprès des petits  ! MERCI !!!!  Ta passion pour la commune  était communicative. Tu as su  valoriser avec ferveur l’ histoire, le patrimoine et les personnes qui font vivre socialement, culturellement, sportivement,  Saint-Denis-Pile. Et  pour cela, tu resteras une figure incontournable de la ville. Je t’embrasse fort et profite-bien de ta retraite, les pieds en éventail, le petit verre à la main. Frédérique Pastor ALSH maternel.

Bonne retraite de la part de toute la crèche la souris verte Audrey Jamain

Bonjour Jacques, Et bien, je tombe des nues… je ne m’attendais pas à cette nouvelle sachant que dans un de tes derniers mails, tu demandais ce que tu ferais sans moi après mon départ . J’espère que tes raisons sont simplement une lassitude, une envie de faire autre chose, de profiter de la vie…  Gros bisous. Marie-Claire Loumiet  Secrétariat du Maire

Encore Merci pour tout Jacques !!! C’était super de bosser avec toi à la mairie et de te voir couvrir tous ces événements :) ! De nombreux souvenirs…  Bonne continuation et profite de ta retraite bien méritée mais je suis sûre de te voir toujours aux manifestations de la commune.  Bien à toi . Justine Faure  Cabinet du Président du Smicval

5700 articles, 12 années à rédiger les chroniques de Saint Denis de Pile, à raconter, éclairer et valoriser les initiatives locales, à porter une attention aux différentes manifestations ainsi qu’à celles et ceux qui les portent. Il t’en a fallu du coeur et du savoir faire. Merci Jacques ! Fabienne Fonteneau

Tu as fait du bon boulot .tu peux être fier . Maintenant regarde devant et laisse le passé . Tu as encore beaucoup a faire,  des amis qui t aiment beaucoup, .même avec la distance qui nous sépare nous ne t’oublierons jamais Jacques. Bises Conchi Monzo

Bravo Jacques, mais je suis sur que tu continueras à faire de belles photos et à commenter l’actualité locale avec ta propre ligne éditoriale… Bises et à bientôt l’Ami . Gérard Ouldbabali

Merci Jacques Ferchaud pour ton travail et ta convivialité, forcément tu vas nous manquer, comme dit Gérard tu vas continuer à commenter l’actualité locale et plus encore… Merci, bises … Jean-Jacques Rambeau

C’est une retraite bien méritée qui se dessine devant toi….. alors surtout prends le bon et fais toi plaisir pour toi . Stéphanie Neau « ma championne du monde de ball-trap »!

Profite de la VIE. et encore merci pour tout ce que tu as fait. Tu étais franchement le meilleur ! Katy Ottan

Mince je ne savais pas et bien quoi te dire…. profites bien de cette retraite bien méritée. Marcelina Serre Tendero

Merci pour toutes ces années ou vous avez accompagné les Nulanthropes ! Frédéric Bonner

Merci pour ton engagement Jacques et bonne retraite à toi. Anne-Laure Sauffroy

 Dis moi pas que c’est vrai ! Stéphanie Boye-Ginibre

Salut Jacques. Merci pour ton travail généreux .Tu n’as manqué aucun événement MKP….gros boulot….je comprends que tu aies envie de passer à autre chose alors bonne suite et bien sûr à bientôt ! Des bises. Florence Loulier-Olivier

Bravo et merci. Freddy Rossignol

Bonne retraite, profites en bien. Merci pour tous les articles faits pour le club cycliste et le téléthon. Bises. Babeth Lagaspie

Jack , des bisous . Ghislaine Bourdelat

Merci Jacques Aurélie Fraikin

Je ne ferai pas de longues phrases, ça ne sert a rien, juste un mot pour te dire merci, et aussi que j’ai, mais tu le sais une collection des différents articles que tu as faits concernant St Denis encore merci a toi. Gérard Matagne

Bonsoir, j’apprends ton départ à la retraite, c’est un merveilleux à la liberté. J’ai bien aimé travailler avec toi, tu as su faire passer les messages avec toujours une grande élégance. Bonne retraite Henri VALLOT 

Merci jacques pour tout ces articles que tu as pu écrire pour mon club au cour de ces longues années, saint denis de pile va perdre un grand professionnel avec un grand un grand cœur  merci beaucoup Jacques. François Purgues

Jacques, émotion et joie pour vous de te savoir un peu au repos…..ravie que l’un de tes derniers articles se soit écrit dans ce lieu qui t’est cher….la boucle est bouclée .  Tu es êtes inscrit comme participant à notre œuvre collective et recevras la prochaine convocation non pour travailler mais pour t’amuser…..et permets moi de remercier ici un  » Grand Professionnel  et un homme de coeur qui demandent le repos …..bienvenue au club Jacques…..nous allons pouvoir boire un petit café et refaire le  » monde »….des bises.  Josyane Dufour

Merci Jacques pour tout ce que tu as fait pour les écoles de St Denis. Marc Lafaille

Les correspondants de presse, les grands reporters du quotidien…  Hervé Alloy

Merci pour ton implication et ton professionnalisme ! Merci pour tous ces reportages sur la vie dyonisienne qui a permis la découverte des activités, sites et personnalités se notre commune.
Bonne retraite ! et tu es toujours le bienvenu au cynodrome pour partager un moment et boire un pot . Bises de Patricia Moniot, Picarden

Qu est ce que j apprends petit cachotier que tu prenais ta retraite!!!! Et bien j en profite pour t’écrire que parfois on oublie de remercier les personnes qui rendent notre vie meilleure et plus heureuse. Parfois aussi on oublie de leur dire qu’ils sont une partie importante dans notre vie lors de nos rencontres, de repas. Et aujourd’hui est un autre jour et je te remercie pour tout cela et…d’avoir été toujours là dans la joie et ma bonne humeur. Tu vas me manquer mon Jacques Ferchaud. Bisous. Karine Poulain

Enfin, comme on dit : « Last but not least » .Bonjour Jacques, Jean-Charles Galiacy m’a annoncé hier que vous tirez votre révérence. Ce n’est plus à moi de le faire mais en tant qu’ancien directeur des éditions de la Gironde, je voulais vous adresser un petit signe de la main et vous remercier pour votre fidélité et votre loyauté à l’égard du journal. Vous avez fait tourner en bourrique pas mal de responsables et de secrétaires de rédaction mais jamais personne à Sud Ouest n’a douté de vos qualités humaines et du lien très fort qui vous unissait à ce journal dont je ne doute pas que vous continuerez à le lire avec cet esprit critique dont vous savez faire preuve. Je vous souhaite le meilleur.  Bien à vous. Benoît Lasserre Grand reporter.

 

Ogres11-13 037 image (1) 083 157a 02530 mai Le Prenom (3)013 004 027OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA 020

042012 024

062 053 049012 015

C’est un grand honneur que vous m’avez fait de perdre quelques minutes pour m’envoyer ces messages d’amitié: Sylvain Petijean et Jean-Charles Galiacy journalistes Sud-Ouest Libourne; Chrsitophe Vigier et Christine Heim, SO Bordeaux: Fred et Katy Fenech Mets la Prise à l’Accordeur; Hélène Ferchaud;  Marta Garrido Arcas  Culture et communication CSC Portraits de familles;  Marie-Neiges Lafon  Direction CSC Portraits de familles; . Céline Loizeau et tout le tennis; Rosanne Coutaud pour Permanences de la littérature; Pascal Perault;  Thierry Buffetaud coordonateur jeunesse Cali;. Frédérique Pastor ALSH maternel; Audrey Jamain;  Marie-Claire Loumiet  Secrétariat du Maire;  Justine Faure  Cabinet du Président du Smicval, Fabienne Fonteneau maire; Conchi Monzo;  Gérard Ouldbabali;  Jean-Jacques Rambeau;  Stéphanie Neau « ma championne du monde de ball-trap »;  Katy Ottan;  Marcelina Serre Tendero; Frédéric Bonner;  Anne-Laure Sauffroy;  Stéphanie Boye-Ginibre; Florence Loulier-Olivier;  Freddy Rossignol;  Michou BidouBabeth Lagaspie;  Ghislaine Bourdelat;  Aurélie Fraikin; Gérard Matagne;  Henri Vallot; François Purgues;  Josyane Dufour;  Alain Marois; Marie-Claude Roboly; Marc Lafaille; Les correspondants de presse, les grands reporters du quotidien…  Hervé Alloy;  Patricia Moniot, Picarden;  Karine Poulain; Benoît Lasserre Grand reporter.

 

( 11 juillet, 2017 )

Voila, pour moi, l’aventure Sud-Ouest se termine

 

DSC_0626 copie004 vide

J’ai publié ce message sur mon blog.

J’ai choisi un nouveau métier : retraité.

Voila, c’est fini, après 12 années de bons et loyaux services (du moins ai-je essayé) je confie les clés de l’information dyonisienne à quelqu’un d’autre. Enfin quand je dis que je confie, c’est une façon de parler car je n’ai pas le pouvoir  de choisir celui ou celle qui va s’efforcer de vous informer sur la vie locale. Mes patrons et  amis (es)  de l’agence de Libourne et les responsables du Libournais à Bordeaux vont s’en occuper au mieux après avoir réfléchi à la meilleure façon de « couvrir » la ville, notre ville, qui pousse qui pousse et qui a déjà bien changé depuis 2005.  Comme dit la pub : « Et c’est pas fini ». J’éprouve bien évidemment un petit pincement au cœur en pensant à tous ceux qui ont suivi ce qui peut ressembler à une aventure pas si évidente qu’il n’y paraît.

Correspondant de presse locale, j’ai adoré faire ça, tous les Dyonisiens connaissent mon histoire, j’ai peu d’amis sincères, les autres vont certainement boire un coup pour arroser, enfin, l’arrêt de ma « prose ». Du 14 juillet 2005 au 14 juillet 2017, 5710 articles signés JF ont été  publiés en 12 ans, avec presque autant de photos, sur une seule ville-commune, et bien moi, je suis plutôt fier d’avoir pu vous mettre en lumière, informer les lecteurs, faire vivre la ville à ma façon. Je tiens à adresser un petit message personnel à ma sœur Hélène et à Corinne Petit, la DGS de la mairie qui m’ont encouragé à envoyer une lettre de motivation à la direction du journal, et à Rodolphe Wartel qui m’accordé sa confiance. En écrivant cette lettre j’étais bien en deça de la motivation quoi m’a animé pendant toutes ces années. Place aux jeunes… et merci de votre patience.  JIEF

Après de longs mois de réflexion, de questions, de doutes, de déceptions, de nouvelles envies, de nouveaux départs, de messages amicaux, d’insultes anonymes qui gonflent, de rencontres, de belles rencontres qui marquent, d’autres qui ne m’ont laissé aucun souvenir, d’excitation, de plaisir d’informer, de voir la ville se transformer, j’ai l’opportunité de faire valoir mes droits à la retraite. Je ne sais pas de quoi elle sera faite, comment je vais vivre et la vivre, sans mes heures passées chaque matin sur mon ordi, relisant mes articles publiés et imaginant déjà le suivant, les suivants. En 12 années jamais la corbeille de Saint-Denis-de-Pile ne s’est trouvée vide, obligeant le desk à me demander de me bouger, au contraire j’en ai toujours « fait trop ».  Certains collègues râlaient de voir Sud-Ouest devenir « la Gazette dyonisienne« … J’ai dû attendre d’être si vieux pour faire un boulot qui m’a passionné et que j’avais choisi moi-même. Mes honoraires m’ont aidé même si pour la plupart de mes collègues, ce rôle ne constitue parfois qu’un moyen de payer les cigarettes et de sortir de la maison … pour prendre l’air, ha, ha !

J’ai déjà reçu quelques messages d’amitié et j’ai bien l’intention de les regrouper dans une prochaine note sur mon blog, en attendant, comme Gérard Ouldbabali en est certain, que je ne me lance dans une nouvelle façon de communiquer. Pour le moment, j’en doute, mais qui peut dire que je ne boirai jamais l’eau de la fontaine ?

Mauzac-et-Grand-Castang_07texte147 128

Je vais continuer d’ouvrir l’oeil….

( 24 juin, 2017 )

13 jours en juin

 

Mauzac-et-Grand-Castang_07texte PJdD

Allez, c’est cadeau. Levé de bonne heure avec ce temps bizarre pour la saison je vous offre un petit récap en image de ce qu’il s’est passé depuis la fin du festival MKP. Contrairement à la horde de Huns d’Attila, l’herbe a repoussé au parc malgré son envahissement  par des milliers de  festivaliers. Cette note est destinée à tous ceux qui n’achètent ni ne lisent le quotidien Sud-Ouest, quitte à ne pas être au courant des nombreux événements que vit notre ville. GRRRRR. Sur mon compte Facebook, Jacques Ferchaud je m’efforce de vous tenir un peu au courant malgré tout, et de manière entièrement gratuite et désintéressée. Voici donc quelques clichés sans commentaire.

pas d'eau

Plan de prévention de la canicule, s’adresser au CCAS

BR3r flo13 Sumsic Christelle Pétard

El Loco tour porte bien son nom !

013 016 021 040

Les livres ont pris un bol d’air à la bibli, ça peut pas leur faire de mal

imager 007 008 011 014 050 056 059

Les sportifs se sont « encore » fait remarquer !

003 007 011 (1) 012 040

On a fait la fête à la musique sur les quais de l’Isle

A suivre … bien sûr ! 

( 11 juin, 2017 )

Voila, c’est fini, MKP a fêté ses 20 ans. 57 photos offertes rien que pour vous !

 

Mauzac-et-Grand-Castang_07texte223 302

Bonjour, fidèles lecteurs (c’est super car on ne sait jamais si vous existez ou si c’est un simple espoir après des heures de boulot), en mission ou en semi mission pour mon « employeur » Sud-Ouest je me suis couché deux soirs de suite à 2 heures du mat, et il va me falloir une bonne semaines pour récupérer. Vendredi soir Stéphane Klein, un de mes maîtres était sur place avec le patron de l’agence de Libourne Jean-Charles Galiacy, le but étant de préparer un retour photos dans une prochaine édition. Un peu cassé, je n’avais pas forcément une envie folle de remettre le couvert samedi mais mon patron m’ayant susurré par mail, samedi matin, un « prends de belles photos », ça a mis un coup de pied au culte de mon orgueil. Oh, je sais que tous mes amis ont déjà largement publié leurs meilleures photos sur Facebook en préparation de prochaines expositions, mais cela ne m’empêche pas de faire un tri à partager, personne ne pouvant appuyer sur le déclencheur en même temps et sous le même angle, avant d’aller faire mon devoir de citoyen. Alors, c’est parti avec des mini-albums !

Vendredi 9 juin

Carte blanche au LAMA

021 026 047 048 051 065 071

 

Faada Freddy

147 152 193 208 283

Samedi 10

Après-midi pour enfants avec la ludothèque (désolé je faisais une sieste sacrément réparatrice). Je n’ai vu que le démontage du Grand Rail.

008 010

Radio Elvis, le piège à minettes

014 015 019 029

The Inspector Cluzot ne fait pas dans la dentelle, brrrrr

090 106 125 149 153

La CIE Akoum a littéralement mis le feu au parc, (photos normales et pose longue).

192 195 215

 

La Yegros, elle nous a mis le feu dans les coeurs et le corps

224 238 255 275

Pour finir en beauté et mon amitié, vous, au hasard des rencontres

007 023 024 025 049 053 055 063 175 177036 039 042 068 074 076 086 094 098 100 115 122 297

( 4 juin, 2017 )

Je sais, je suis impardonnable

Mauzac-et-Grand-Castang_07texte040044

Une panne de paupières imprévue m’a empêché d’assister à la première partie de le restitution de la Rock-School à l’Accordeur. je dois dire aussi qu’ on m’avait dit que le spectacle durerait jusqu’à 18 ou 19 heures. J’ai donc loupé de nombreux morceaux et cela me fait d’autant plus ch…. que plusieurs personnes que j’aime bien se sont produites sur scène, adultes et enfants. je vous offre quand même ce « petit » album souvenir, que vous pouvez commenter si vous le désirez, et ce qui me fera plaisir, un peu à moi, non ?

022 023 026 033 034 035 036 048 049 050 051 052 054 055058 - Copie 061 - Copie 065 - Copie 066 - Copie 067 - Copie 068 - Copie 070 - Copie 071 - Copie 072 - Copie 074 - Copie 078 - Copie 079 - Copie 081 - Copie 082 - Copie 083 - Copie 084 - Copie094 095 096 097 098 101 103 104 106 107 109 111

( 14 mai, 2017 )

La Foire de la Saint-Fort a fait doubler la population pendant quelques heures.

 

Mauzac-et-Grand-Castang_07texte046

J’ai craqué vers 17 heures,après huit heures passées dans le centre-ville et au coeur de la foire. Je n’ai pas tout vu jusqu’à la fin, j’ai zappé la remise des prix au Club Canin, j’espère que Jean-Jacques et Brigitte ne vont pas m’envoyer un de leurs pensionnaires…  Crevé, oui, mais heureusement je n’avais pas fait la « foire de la soif » car il y avait pas mal d’endroits et de « pièges » à éviter. A part les inévitables râleurs jamais contents, cette 142e édition semble avoir atteint ses objectifs, d’autant plus que, contrairement aux prévisions, il a fait un temps superbe. Il ne pleut jamais pour la Saint-Fort, même si à chaque fois, une ou deux averses bidon viennent foutre la trouille aux organisateurs et aux exposants. Et bonne nouvelle, enfin je l’espère pour vous, j’ai pris quelques photos que je vous propose sous plusieurs thèmes. Qu’est-ce qu’on dit ?

Dans les rues

079 093 123 153 154 155 156159 160 161 164 168 171 172182

 

Animations repas

111 176 177 180 189 192 193 202 203 209

Elus les « huiles »

068 071 080 082 084 085 086 087

Les exposants, enfin, une partie…

003 - Copie 005 - Copie 006 - Copie 007 - Copie 008 - Copie 009 - Copie 010 - Copie 013 - Copie 015 - Copie 018 - Copie 021 - Copie 022 - Copie 023 - Copie 024 - Copie 025 - Copie 026 - Copie 027 - Copie 028 - Copie 065 075098 215 216 217 220 225 228 229 231 232 233181

 

Bougeons avec la foire 

076 103 105 108 113 115 121 184 210 211

( 8 mai, 2017 )

Allez, il fait beau, on profite et on se calme

031 Mauzac-et-Grand-Castang_07texte

Les petites phrases assassines se propageaient bien, plus ou moins chuchotées , dans les rangs des personnes présentes à la cérémonie du 8 mai, suite aux résultats parfois douloureux et parfois encourageants de l’élection présidentielle d’Emmanuel Macron. Mais comme on dit; the show must go on, le spectacle et la vie vont reprendre un cours normal. Il faut souhaiter que les « humoristes » de certains parts politiques qui envahissent les écrans soient remplacés, et vite, par des vrais. On a marre de cette haine, de ces non-réponses, de ce miroir aux alouettes, pas vous ?

Je vous offre ce petit album photo, c’est rien, ça m’fait plaisir !

001 002 003 005 006 007 008 009 010 012 014 015 016 017 019 021 022 023 025 026 028 029 030 031 032 033 034 035 036 038 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053

( 8 mai, 2017 )

Bizarre, vous avez dit bizarre, comme c’est bizarre !

 

028 Mauzac-et-Grand-Castang_07texte

Ceci n’engage que moi, et vous n’êtes pas obligés d’être d’accord !

Les chiffres de ce second tour des élections présidentielles m’amènent à me poser beaucoup de questions pour l’avenir de notre commune. Comme on a pu le constater dans un article publié dans le quotidien Sud-Ouest, au niveau du territoire, et à l’initiative de notre maire, Fabienne Fonteneau, 7 communes sur 13 avaient appelé à soutenir Macron pour couper l’herbe sous le pied du FN. On peut déjà constater que dans certaines communes où le maire s’est désolidarisé, le Pen s’est baladée.

Saint-Denis-de-Pile a réagi dans toutes les directions.

Déjà, les votes blancs passent de 48 à 271, sans doute et en partie grâce à un important report des voix de Mélenchon, mais pas que, qui avec des pudeurs de gazelle n’a pas voulu trancher et préféré laisser la porte ouverte en ne donnant pas de consignes. 300 électeurs de plus qu’au premier tour ne sont sont pas exprimés, 2627 contre 2953. Le Pen, quant à elle gagne plus  314 voix, pendant que Macron gagne lui, 818 voix (le nombre de voix de Le Pen au premier tour). Lorsqu’il avait fallu voter Chirac droite et gauche, entre autres, les électeurs de gauche n’avaient pas hésité à voter pour lui jusqu’à lui accorder 80 % des voix contre le père. Les temps ont changé. Bien sûr Macron a choisi le camp du milieu, ni droite, ni gauche ou  gauche et droite et les électeurs ont pu se sentir un peu perdus.

Dur dur pour les élus locaux.

Ils sont 29 élus au Conseil municipal, et je suis triste pour eux ce matin. Quels sentiments peuvent-ils éprouver ce matin du 8 mai. Il n’y a en principe aucun membre déclaré du FN au sein de ce conseil. Mais il est certain que parmi les amis et les membres de leur famille, ils sont nombreux à avoir déposé le bulletin de la haine dans l’enveloppe. Il est temps que la ville retrouve sa sérénité, il y a des trucs plus intéressants à faire , et il faut bien comprendre qu’il n’existe ni mode d’emploi ni baguette magique pour transformer la vie de tous en un clin d’oeil.  Ce n’est de toute façon pas le FN qui aurait changé nos vies, en bien… Bon, on vous en veut pas, mais choisissons les bons candidats pour les législatives, pas des candidats parachutés ! D’accord ? Au fait, le 8 mai, on célèbre la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Hasard ou coïncidence ?

( 7 mai, 2017 )

Coucou me revoilou, pour faire un point sur notre Saint-Denis. On est en mai, je fais ce qui me plaît…

 

Mauzac-et-Grand-Castang_07texte drone

A 7 jours de la foire de la Saint Fort, j’ai traîné mon appareil photo, ces deux derniers jours aux quatre coins de la commune, enfin presque puisque mon périple va de l’ancienne usine Jacquel au parc de la chartreuse de Bômale. J’ai en quelque sorte pris la température de la ville, ça bouge.

Inauguration d’Eco recyclage la recyclerie du Libournais.

003 015 021 023r 030

 

Parc de la chartreuse de Bômale. MKP met de l’ordre et la Lluna se prépare pour la saison, et les enfants s’éclatent au foot.

013 020 024 030 032 033 037 006 008

 

 

L’offre de restauration « sur le pouce  » ou à emporter accélère route de Paris

042 045 051 052 054 055 056

 

La marché dominical s’étoffe et plusieurs commerces non sédentaires complètent l’offre locale, et en même temps, on a voté ce dimanche

004 006 007 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 023024 025 028

 

( 15 avril, 2017 )

MKP Musik à Pile se met au Madison

038drone Mauzac-et-Grand-Castang_07

Ce samedi matin, l’association MKP Musik à Pile organisait une conférence de presse à la librairie Madison de Libourne. Ce fut l’occasion de présenter le programme du festival et de porter un toast à ce bel anniversaire qui s’annonce, 20 ans, en se remémorant en musique ces 20 dernières années de programmation MKPienne !

039002 006 010 012 014 021 023 024 029 032 033 037

1...34567...24
« Page Précédente  Page Suivante »
|