( 31 janvier, 2016 )

Culture et sport, deux des mamelles de la ville

 

sherlock_holmes

http://www.dreamstime.com/royalty-free-stock-image-cows-udder-close-up-image7345296Expodelmont Expodelmont_03 Expodelmont_05 Expodelmont_08031 EDBpoussins_04 EDBpoussins_08 EDBpoussins_10021 026 041 20150221_204858

L’actualité dyonisienne n’est pas souvent prise en défaut par manque d’événements, et les quatre mamelles nourricières habituelles seraient bien loin de suffire à épancher la soif et la faim des concitoyens toujours prêts à s’investir à chaque occasion. Ce week-end tout à fait ordinaire on pouvait ainsi passer du sport avec un plateau poussins de basket, à la culture avec l’exposition photo d’Alain Delmont à la bibliothèque, à la soireé à l’Accordeur avec Salamandre pour du blues rock à la danse country ce dimanche avec Dyonis Country et Black Orchid. Et c’est pas fini car une nouvelle semaine de folie se prépare et débutera lundi avec une réunion du Conseil municipal au programme plus que fourni, qui devrait bien occuper le correspondant de la presse quotidenne locale, bibi quoi. J’ai pas intérêt à dormir ! Lundi, conseil municipal, jeudi 12 pose de la première pierre à l’Ehpad et au FAM, inauguration de CSC Portraits de Familles, après-midi relax et gym avec l’asso « Zen Forme et bien-être » le 6, AG du comité des fêtes le samedi 6 février, venue d’Arno en concert à guichets fermés…

 

( 29 janvier, 2016 )

Y’a pas à dire, pour être branchés, ils sont branchés nos amis de Mets la Prise

sherlock_holmesOgres11-13 037 2 guitares et l'addition2

Quatre ans déjà que les trois mousquetaires, qui comme les vrais, sont quatre amis de longue date de l’asso Mets la Prise dénommée à leurs débuts «  T’es pas chap » ont ouvert en grand les portes de la belle salle de musiques amplifiées de l’Accordeur à Saint-Denis-de-Pile. Pas facile de se lancer dans un tel projet et il faut avoir la passion de la musique et des rencontres pour ne serait-ce qu’imaginer que c’était possible. Oh, c’est pas facile, il faut en pousser des portes, envoyer des mails, faire que les institutions, la municipalité en premier lieu, croient en ce projet et y apportent leur soutien, financier surtout, car en terme de musique, ils sont au jus, au pit, n’ont besoin de personne, et sans Harley-Davidson… Le président Kébous, chanteur des Hurlements d’Léo a apporté son savoir et que dire de l’identité des parrains de la salle, Les Ogres de Barback. Il y a plus de 10 ans, c’est grâce à eux et un super concert que T’es pas Chap a pu naître en leur permettant d’acheter le chapiteau des débuts. Depuis 2012, de bouche à oreille (musicale) les membres de l’asso ont enchaîné les concerts, les soirées à thème, les tremplins pour les jeunes, noué intelligemment des relations amicales avec d’autres associations déjà implantées comme MKP Musik à Pile, Lucanes, entre autres. Il y a de la place pour tous, c’est même un sacré luxe d’avoir tant de possibilités de sorties sur le territoire libournais, pas vraiment réputé pour ses festivals de musique, excepté le gros événement de Fest’Arts au mois d’août au coeur de la bastide de Libourne. Il fallait juste être conscient que s’il y a de la place pour tous, ce n’est pas en même temps ! Ce qui est certain, c’est que depuis plusieurs années, il n’y a pas que le vin qui est excellent, surtout quand la musique est bonne, bonne, bonne. Allez, c’est cadeau voici les affiches de quelques groupes qui sont passés par ici et repasseront par l’Accordeur, entre autres associations.

PS: L’’association Mets la Prise a reçu jeudi dernier la visite de Michel-André Lavarenne, délégué régional de la Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) et de la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) à Bordeaux. Il était venu découvrir l’’Accordeur dont il suit l’’actualité depuis le début.

la-programmation-est-impressionnante-depuis-les-debuts-en_2466283_1200x800 sacem vous-avez-fait-un-sacre-boulot-chapeau-affirme-le_2466282_1200x800

 

 

2-1623731_468473159921161_1628350494_n 038 (1) Moussu T e lei Jovents Artemis (c) Christine Cornillet-10202 yvan_cujious 0604 camping Edgar Daguier & Isabelle Beker DCFC0016.JPG 1506 escobar 1602-eiffel 1603 dj stanbul 1603 tafta1805 kanka

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Affiche neutre Aggressive 2 Archi deep art melody 2 bury all dreams3r Carla DeportivoDessolas Dj stanbul Django Passion Du bout des lèvres 3 edgar isa EZZA Fatals Picards d'Antoine Moussy Fayçal FRERO-DELAVEGA Galim Gil_Gadji idwan0 image003 image005image008 Jazenko OLYMPUS DIGITAL CAMERA Jetty Vertigo Photo credits Jeff Scaianski Joseph d'Anvers kanka1 lacets des fees Last Band in Town Lucane Manu Lanvin mel portrait-4 Meltin kolcha merzhin Metisolea Moussu Tr Naya (1) olivero danseuse P1140983_1 photo banzai lab - art melody Pigalle Pressfoto Che Sudaka 2012 - 1 medium Syrano en concert au Glazart lors d une soiree Radio Neo. Paris-04/11/2010 Taïro Terry Pugh-Outlaw Virgil Waga3000 Xabi 1 Youssef Abado Ziveli Orkestar004 013 (2) 042

( 29 janvier, 2016 )

Le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie (Medde) soutien le Forum citoyen

sherlock_holmesForum2_09ff2 Forum2   Forum2_12008 (1) 013 020 029010 012 029

Dans les colonnes du quotidien régional Sud-Ouest de ce vendredi 29 janvier, vous pourrez apprendre que le travail effectué par un certain nombre de Dyonisiens vient d’être reconnu au plus haut niveau de l’Etat. En effet, La démarche participative du Forum citoyen de Saint-Denis-de-Pile a été retenue, dans le cadre d’un appel à projets, par le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie (Medde) pour un accompagnement au côté de six autres territoires au niveau national. Une reconnaissance pour cette initiative tournée vers le « bien-être citoyen » qui va bénéficier  d’un accompagnement de projets durant trois ans. C’est une belle réponse et un encouragement envers tous ceux qui ont décidé d’apporter leur pierre à l’édifice, répondant en cela aux attentes de la municipalité qui cherche à obtenir la participation du plus grand nombre en amont, plutôt que d’attendre et peut-être critiquer ce qui se « fait dans leur dos ». Le dialogue est bien au coeur de la démocratie, bien loin de certaines dictatures. 

com-dd@mairie-saintdenisdepile.fr

 

 

( 27 janvier, 2016 )

Saint-Denis-de-Pile, « The place to be » avec MLP et MKP, pour écouter de la musique et rencontrer des artistes

image005   Verre 1

Les membres de Mets la Prise fêteront leurs quatre années d’existence le 6 février avec la venue du chanteur belge Arno. On a en vu et entendu du monde, et du beau monde sur la scène de l’Accordeur depuis qu’en 2012 Katy, Christelle, Fred et  Jean-Paul  se sont lancés dans une drôle d’aventure. Créer de toute pièce ou presque une salle de musiques amplifiées de 450 à 500 places dans une « petite commune » de moins de 5000 habitants dans le Libournais. On en vu et entendu de belles, musiques et chansons, vu de jolies chanteuses, écouté d’excellents musiciens avec un Fred aux manettes, tombé tout petit dans la technique et le son. Quel plaisir d’avoir découvert et cohabité quelques heures avec  des Eiffel, Galim, Les Hurlements d’léo, Kébous, Gabrielle, E.Wan, Pigalle, Tiou, les Ogres de Barback, les parrains de la salle, Sofian, Seyni, Melismell.

Ogres11-13 043063 091OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA2 guitares et l'addition2 OLYMPUS DIGITAL CAMERA oloma danse

Mais MLP, ce sont des gamins (au niveau de l’âge) par rapport à l’association MKP Musique à Pile, qui va proposer la 19e édition de son festival estival (ou presque) en juin 2016. Mais comment en sommes-nous arrivés là, qu’est ce qui a bien pu permettre à cette commune sans réelle histoire musicale de se faire connaître et reconnaître au point de  dépasser ses frontières et d’attirer des milliers de personnes durant ces années ?

Il fallait quelques ingrédients, sans compter quelques « illuminés » fous de festival, de bruit, de musique, de fête et de rencontre, et une municipalité attentive et désireuse de voir les Dyonisiens trépigner en rythme pour réussir ces paris de dingue. Au tout début, ça se passait « en famille » sur les quais de l’Isle, mais hélas, je n’en ai aucun souvenir, n’étant pas né à l’époque (…. ) ou du moins n’étant pas encore correspondant du quotidien Sud-Ouest. Ce n’est donc  qu’à partir de 2005 qu’il m’a été donné de suivre les aventures des MKPiens, parfois un peu compliquées, mais toujours passionnantes. Un accident informatique m’a fait perdre toutes les photos de 2005 à 2010, je suis dégoûté !On y a vu Brigitte Fontaine changer trois fois d’hôtel en une nuit, se faire porter par les bénévoles, ne voulant pas mouiller ses chaussons, connu des trombes d’eau, vu un Louis Bertignac qui ne voulait plus partir, découvert Sergent Garcia, M, Yodélice, Carmen Maria Vega, Maria Dolorès, Cali, La Grande Sophie, Martintouseul, Hangar, j’en passe, de nombreux meilleurs et quelques rares moins bons. Pour Mets la Prise je n’ai rien manqué, je les ai vus naître avec le journal  Sud-Ouest  qui a permis d’annoncer les concerts, les soirées à thème, du théâtre, du cinéma, des clowns, et qui a largement contribué à faire connaître ce lieu devenu quasiment incontournable dans le PML, paysage musical du Libournais.

019027033OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERAKONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA MARIA_DOLOR_S_ET_SON_CALEND OLYMPUS DIGITAL CAMERAVerre 1

La recette du succès ; il vous faut :

-          Une commune accueillante avec  un maire et une équipe d’élus à l’écoute (ha, ha)

-          La possibilité de trouver rapidement un site approprié, de l’espace, des places de parking, de l’herbe, des arbres, des tables… « quelques » bénévoles qui ont fait de nombreux petits devant le succès rencontré. Heureux zazard, la ville avait acquis le super parc de Bômale de quatre hectares, (ù fut tourné une partie du Film « En toute innocence » avec Nathalie Baye, Michel Serault et Suzanne Flon) un vrai poumon vert qui bien entendu n’attendait que de se voir fouler le gazon béni (le terrain est juste à la porte de l’église !) et du cimetière. C’est un peu comme si on apportait un peu de joie et de bonheur à tous ceux qui nous manquent tant. Evidemment, pour MKP, c’est que du bonheur, même s’il y a un » peu de travail » chaque année pour installer et défaire, mais pour trois jours ça vaut le coup.

-          Pour les copains de Mets la Prise, c’est sur l’ancien Chanflo, cinéma, restaurant puis salle de spectacle qu’ils ont jeté leur dévolu en cassant la tirelire et en se mettant au boulot pendant de longs mois où ils ne mangèrent pas souvent à leur faim, dépensant pourtant des milliers de calories la truelle ou le pinceau à la main, dormant sur des matelas posés sur le sol en ciment, et bouffant des sardines. Ce site avait l’énorme avantage d’exister, d’être libre, et abordable par rapport aux autres endroits où on leur conseillait (plutôt !) de s’installer, à Libourne par exemple. Le parking du magasin Intermarché, grâce à un accord de bon voisinage avec Sylvain Triffaut assurait aux spectateurs de pouvoir se garer, même si la nuit les parkings de la ville sont vides.

Et c’est pas fini, comme dit l’autre, à la télé !

 

( 26 janvier, 2016 )

Blog nouvelle version: il faut pas mourir con, enfin le moins possible

OLYMPUS DIGITAL CAMERA006r05301720150730_135842018021018 (1)GB029

Ces quelques jours de mise en sommeil m’ont fait le plus grand bien. Je me suis rendu compte que ça ne sert à rien de mettre la tête dans le sable, surtout que ça laisse le c.. en l’air, ce qui peut s’avérer douloureux. Je m’emmerde décidément trop si je n’ai pas cette occupation. Vous n’êtes qu’une petite dizaine d’amis fidèles à regretter ma mise au repos, mais vous valez bien que je me bouge le cul. Merci donc à Jean-Luc fauché qui m’a assuré qu’il vaut mieux avoir peu d’amis pourvu que ce soient des vrais, à Marta Garrido qui me dit d’être patient (oui, c’est vrai, ce n’est pas ma qualité première, ce qui me vaut quelques déboires personnels… et financiers), sans oublier Fabienne Fonteneau, Gérard Ouldbabaali, ma soeur Hélène, ma copine de virée Aurélie Franklin (la foudre, petite fille de Roosevelt)), la ministre de la culture Marie-France Berthommé qui allume son ordi ou lit le journal à peine levée, Jean-Jacques Rambeau le photographe de l’impossible… et de la beauté féminine, Stéphanie Boyer-Ginibre la femme au monde qui connaît le mieux mon coeur (elle est allée gratter dedans avec un guide (fil très fin) à travers le cathéter…pour y poser des ressorts), Ghislaine Bourdelat que je taquine en l’appelant jislaine et pas Gui…laine, mon amie Chantal Gantch, maire de Savignac de l’Isle. Pardon si j’oublie quelqu’un.

Alors pour ces 10 amis, je vais m’y remettre, et comme je suis pas la moitié d’une andouille, j’en profite pour ouvrir des catégories. Vous pourrez ainsi accéder à mes infos en choisissant la date ou en choisissant la catégorie qui vous intéresse parmi la liste que je vous propose sur la page d’accueil: musique, aînés, conseil municipal, travaux, expositions, environnement, billets d’humeur, ou d’humour, info communale, etc.. Bref, je vais essayer de le faire vivre, envoyez le lien à vos amis 10 x 2 =20, 20 x 2 = 40, 40 x2 =80, 80 x2=160, c’est pas le temps qu’il faut pour être trop nombreux à table . Allez, c’est reparti, gonflé à l’hélium ! Et tant pis pour les « infidèles » ! Haut les coeurs (merci à mon infirmière et à ma cardiologue Françoise Sorain )

( 26 janvier, 2016 )

Arno nous donne rendez-vous le 6 à L’Accordeur

022

Il est venu sur le plateau du Grand Journal avec Nathalie Baye, avec laquelle il vient de tourner un film. Il a présenté son nouvel album sur la scène, c’est un sacré personnage . Le voici, sur scène, en attendant de le voir « en vrai » ! Photo: copie d’écran du Grand Journal de Canal +

 

( 24 janvier, 2016 )

Je vous annonce mon intention de fermer mon blog, ou au moins de le mettre dans un sommeil… profond !

002

J’adore ce que je fais pour les Dyonisiens, grâce à mon rôle de correspondant de la presse quotidienne, mais aussi depuis quelques temps sur mon blog. Les retours et le nombre de visites sur ce blog me prouvent que cela n’intéresse pas grand monde.  Je peux le comprendre même si cela me fait de la peine, comme un écrivain qui ne vend pas de livre ou un réalisateur dont personne ne va voir les films. Il y a donc de grandes chances que l’édito de ce dimanche soit le dernier, car passer du temps, pour rien, gratuitement et même en payant puisque je dois payer une somme mensuelle pour avoir de la « mémoire »et de la place sur celui-ci, et juste pour le plaisir qui se transforme en tristesse quotidienne, je n’ai pas besoin de ça, j’en ai assez dans la casquette et je traîne suffisamment  de douloureuses casseroles. Ce n’est pas une décision vraiment définitive, juré, craché, mais j’ai vraiment besoin de soutien pour continuer. Non je ne fais pas mon Kaliméro ou ma chochotte, mais j’ai vraiment un besoin vital de savoir si je dois le reprendre… ou pas. Pas d’inquiétude, je n’en veux à personne, et je vous aime toujours, j’ai juste besoin d’un câlin virtuel mais vrai ! C’est tout ce qui me reste désormais. Merci à mes « fidèles » lecteurs, je suis désolé, mais vous allez vous en remettre, c’est sûr ! Allez, la vie continue, pour l’instant….

003028 005 006 008 010 011 017 023

 

( 23 janvier, 2016 )

Un samedi presque ordinaire à Saint-Denis-de-Pile

051

Ce samedi 23, pendant que les cavaliers se régalaient aux écuries de la Palombe de Christine Paillery

015016 019 020 021 024 026 028 029 030 031 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 048 049 050

les petits jouaient au foot en mini tournoi

001 004 005

 

et les plus vieux (sages ?) réfléchissaient sur l’avenir de la ville, en participant au Forum citoyen. Un samedi « normal », en somme !

011 013

( 22 janvier, 2016 )

Ca s’est passé l’année dernière

CLC

( 22 janvier, 2016 )

Le 23, un samedi de ouf à Saint-Denis-de-Pile

carton d'invit

La dernière édition de notre magazine municipal Côté Pile nous annonce un samedi 23 de malade. Si jamais quelqu’un dit qu’il ne sait pas quoi faire, il sera mis tout nu, couvert de graisse d’oie et de plumes, sur la place de la République, en plein milieu du rond-point (qui n’en est pas un d’ailleurs, car il faut respecter la priorité à droite, contrairement aux giratoires à l’Anglaise).

Prêt ? Alors, c’est parti ! Exposition photo à la bibliothèque « Ecolier à Tidgheste » Tournoi mini-poussins de basket, salle omnisports, soirée Tennis Club de l’Isle à la salle des fêtes, soirée Danse Project à la maison de l’Isle, Forum citoyen à Bômale, concert à l’Accordeur avec trois formations; et dimanche 24 exposition photo « rouge » par Qui de l’oeuf ou de la poule, Q2OP.

09_PASSAGE à GUÉ_pub OLYMPUS DIGITAL CAMERA Forum2_13  062 076 019

 

1...222324252627
« Page Précédente  Page Suivante »
|