( 15 avril, 2019 )

Großer Spaziergang in Bayern ou Superbe balade en Bavière quel souvenir !

slider1glasmacher2numérisation0041
Il y a 20 ans à peu près, j’ai eu l’occasion de faire un voyage en Bavière afin de récupérer ma fille Sara qui effectuait un stage à la mairie d’Oberviechtag. Pendant qu’elle bossait avec Inge, Alfred Tragl m’a offert une balade en voiture que je ne suis pas près d’oublier. L’Allemagne est un pays magnifique et la Bavière en particulier offre des paysages extraordinaires, le tout dans un respect de l’environnement et une propreté qui font rêver. Devant les maisons, pas une bûche ne dépasse du tas de bois qu’on croirait fabriqué sur ordinateur, pas un papier dans les bois, mais beaucoup de champignons (le secret d’Alfred) pas un mégot dans les rues. A part la nourriture des « restaurants » qui n’a rien de gastronomique, il n’y a pas grand chose à redire, et il y a les Wiener Schnitzel, escalopes viennoises, sinon je n’aurais pas mangé grand chose durant mes séjours en Allemagne. Lors d’un accident informatique, j’ai perdu toutes les photos que j’avais faites et numérisées, j’en suis vraiment malheureux car j’en ai gardé des souvenirs formidables, pas effacés, eux sur le disque mou de ma mémoire. Super, j’en ai retrouvé 3 !

numérisation0040téléchargement

La première visite se déroula à Wienfurtner au Glasdorf, le village du verre, génial. Photos©DR

https://www.weinfurtner.de/

balkon bruecke-sonnenaufgang Glasdorf_Bistro_Theke_2951 Glasdorf_Lifestyle_6859 glasmacher4 spielplatz wirtshaus

 Un regard sur le monde ! Direction 

Hindenburgkanzel

Fenêtre d’ observation sur le toit de la région L’Hindenburgkanzel, qui culmine à 1 050 mètres sur la route nationale de Brennes, offre une vue magnifique sur tout l’angle de Lamer. Les arêtes d’Arber à Riedelstein et de Zwercheck à Hohenbogen bordent la vallée de la pluie blanche et au loin, à l’horizon, vous pouvez voir le Haidstein avec une vue dégagée. 

La roche avait été mise en place lors de la construction de la route il y a plus de 70 ans et servait de plate-forme d’observation. Cela a été nommé en l’honneur de l’ancien président du Reich, même si le chef de l’Etat n’était certainement jamais sur place. En 1945, des unités SS ont fait sauter la chaire pour arrêter les Américains déjà entrés. 

À la fin des années 40, le point de vue de la communauté a été entièrement rénové.
En août 1951, une cérémonie de pendaison de crémaillère réunissant 2 000 visiteurs a eu lieu. Au fil des ans, la chaire a disparu de plus en plus derrière les arbres et les broussailles. 
Ainsi, de 1996 à 1998, la zone a été découverte et l’accès à la chaire a été récemment réparé. L’installation est maintenant gérée par le Naturparkverein. Photos©DR

 AK_51423586_kl_1 Die-Hindenburgkanzel-1_front_large Lohberg-Hindenburgkanzel-Fernsicht_front_large slider2 slider3

Sur la route, nous sommes passés sur un site dédié au biathlon dont je n’arrivais pas à me souvenir du nom de l’endroit. Grâce à Bettina, la fille des Tragl, c’est fait. Enfin je peux mettre un nom sur ce souvenir.

http://www.hohenzollern-skistadion.de/en/

Skistadion_mit_Funktionsgebäuden_Woidlife Skistadion-mit-Arbergipfel_Woidlife stadionplan-allgemein-keine-veranstaltung

 

©DR: LA FORÊT BAVAROISE D’ARBERLAND

Visitez l’ARBERLAND – en toutes saisons! La région de villégiature numéro un de la forêt bavaroise sur le «toit vert de l’Europe» offre de nombreuses attractions.

À ARBERLAND, vous pouvez combiner le plaisir de la nature et des activités de la meilleure façon possible: ski, ski de fond, snowboard, ski de randonnée, raquette et biathlon dans la forêt d’hiver recouverte de neige ou en été par la randonnée dans la nature, le VTT , Marche nordique, équitation ou golf. Des vacances en famille avec des aventures passionnantes ou simplement du pur bien-être. L’ARBERLAND a de multiples facettes et est toujours bon pour les souvenirs de vacances. ARBERLAND est aussi une terre de culture. Cela commence par un spectacle de musique folklorique unique paneuropéen «Drumherum» et se termine par une tradition de fabrication du verre centenaire.

ARBERLAND et son peuple terre-à-terre ont hâte de vous voir!

Vous voulez en savoir plus sur ARBERLAND…

Sur www.arberland.de, vous trouverez tout ce qui concerne ARBERLAND. Ici, vous apprenez à connaître les lieux uniques, vous pouvez également choisir parmi des hébergements près du stade Biathlon et les réserver , vous pouvez obtenir des informations sur les plus belles destinations et les plus beaux sites touristiques, sur les activités estivales et hivernales ainsi que sur des événements et tout ce qui concerne la santé et le bien-être. , cuisine et hospitalité ou verre et culture.

Le stade de biathlon Hohenzollern est situé directement au Grand Lac Arber…

Großer Arbersee

Le Grand Lac Arber est situé au sud-est de Großer Arber, dans la région de la municipalité de Bayerisch Eisenstein.à l’ARBERLAND. L’impressionnant Arber-Lake-Wall avec ses auges mobiles, ses cascades de falaises et ses petites cascades abrite l’une des forêts vierges les plus impressionnantes de la forêt bavaroise. Le Grand Lac Arber est un vestige unique de l’ère glaciaire, car c’est un lac de cirque typique formé par le puissant glacier Arber. La boucle du lac, cultivée et bien aménagée, peut être empruntée par les jeunes et les moins jeunes aussi bien en été qu’en hiver. Elle se trouve à environ 30 minutes à pied. Sur la route en boucle, vous pourrez découvrir des variétés de nature avec des vues toujours changeantes sur l’adorable lac Arber. La maison au bord du lac Arber a été construite en 1904 par la dynastie Hohenzollern. Avec sa grande terrasse ensoleillée, il offre l’une des plus belles vues sur le lac Arber et le mur du lac Arber. L’Arber Lake House propose une cuisine maison et est réputée pour ses excursions. La navigation de plaisance sur le Grand lac Arber est une tradition populaire depuis plus de 100 ans.

Le stade de ski de Hohenzollern est situé près du stade Grosser Arber…

Großer Arber

La Grosser Arber est à 1456 m la plus haute montagne de la forêt bavaroise et est donc connue comme le «roi de la forêt bavaroise». Le Großer Arber est également spécial en raison de sa nature. Les cascades de Rißloch, différentes landes, des lacs glaciaires aux parois escarpées et la forêt vierge donnent à cette région un caractère préservé. Avec un téléphérique pour six personnes et diverses remontées mécaniques, le Großer Arber est un domaine skiable familial qui offre un plaisir illimité de sports d’hiver, des descentes de tous niveaux de difficulté, d’une piste de coupe du monde alpine à un surplomb, du sommet à la neige profonde. les forêts. Le massif de l’Arber offre de nombreuses possibilités de randonnée. Un ascenseur panoramique en verre vous fait découvrir l’Arber d’une manière nouvelle!

Danke sehr, Alfred !

 

( 2 avril, 2019 )

Pourquoi y a-t-il tant de « vieux » qui voyagent ? Parce que « Le monde est à nous » !

ProchainBretagne 12-18_52 Cantabrie21-12-55

Depuis que j’ai enfin droit à la retraite, surtout à la retraite complémentaire grâce aux importants et douloureux prélèvements mensuels sur salaires (je ne les regrette pas maintenant) durant ma vie professionnelle, j’ai décidé de ne pas « sentir le renfermé » et de bouger. Mon père Maurice m’a toujours dit qu’il ne fallait pas dépenser plus qu’on gagne, il avait bien raison. Moi je pense qu’il faut dépenser une partie de ce qu’on gagne pour profiter de la vie avant le grand saut, et même que ça urge, on sait jamais quand il va nous attraper.

Certains de mes amis d’enfance qui ne sont même plus des faux amis de Facebook ont préféré brûler la bougie par les deux bouts tout au long d’une vie, comment dire, en marge de la société et de ses contraintes professionnelles et fiscales, dépensant sans compter dans des entreprises improbables, constamment sur la ligne jaune. Ceux-ci, donneurs de leçons durant les années d’opulence, partagent scandaleusement les mouvements sociaux qui se plaignent de retraite insuffisante, faut pas avoir honte de venir pleurer maintenant. Ce paragraphe est juste une parenthèse de remise en question pour certains, qui ne se reconnaîtront même pas, fiers comme Bar Tabac (…)

C’est en discutant avec une adorable employée de la pharmacie locale que je me suis rendu compte que malheureusement c’est plutôt quand on est seul, et vieux, qu’on peut enfin profiter de ce qui nous reste de vie. Quand les enfants sont petits, il faut serrer les cordons de la bourse et il est impossible de se payer certains voyages. Ados, ils n’ont plus envie de partir avec leurs « vieux », ils préfèrent le camping ou les séjours à l’étranger avec la carte bleue de papa si possible. Arrive le moment où on se retrouve en couple, en charentaises devant la télé, devant Vivement Dimanche, à attendre le Vivement dimanche prochain. Rien de bien excitant tout ça on attend gentiment « La grande faucheuse ».

Bien sûr, il reste les voyages en couple, mais après tant d’années, est-il encore possible de partir dans des endroits à la réputation parfois risquée, fatigante,  sulfureuse ou exotique, dont on rêve depuis des années, mais surtout dont les deux rêvent en même temps ? Les hommes en couple depuis longtemps sont le plus souvent devenus des « assistés domestiques » et la moindre initiative leur fout des boutons, les obligeant à se replier sur soi comme une cagouille dans sa coquille. C’est Madame qui prend les choses en main… et prépare les valises.

Alors oui, veuf, vieux, retraité, ça peut ressembler à une triste fin, mais c’est justement la voie dont je ne veux pas entendre parler, et je vais me bouger le cul, dans la limite de mes moyens moyens, restant à l’affût de propositions de balades, en France, à l’étranger proche, plus loin. J’ai fait partie des vieux retraités bedonnants qui se baladent dans les rues de Pattaya, mieux connue pour une intense activité relationnelle et sexuelle que pour la culture du riz (…..) et vous savez quoi, c’était génial, vu le nombre de visites, les centaines de photos que j’ai publiées sur ce blog montrent bien que personne ne m’en veut d’être allé là bas, mais qu’au contraire, elles donnent envie !

Voici quelques clichés pris lors de précédents voyages, seul, avec ma sœur (qui a aussi envie de bouger… c’est de famille), en groupe, en circuit, et destinés à vous donner des envies de prendre l’air. Vous verrez, ça fait pas mal, promis ! Oh, j’ai failli oublier d’évoquer les belles rencontres pendant ces voyages, de celles qui donnent envie de se retrouver. Qui aurait pu prévoir que je retrouverais Marcel Legros, le guide de mon séjour au Canada et aux USA il y a un an….. à Pattaya il y a quelques jours ?  Il faut parfois savoir forcer la main du destin, quel bonheur !

La Bretagne

Bretagne 12-18_11 Bretagne 12-18_30 (2) Bretagne 12-18_146 Bretagne 12-18_05 Bretagne 12-18_80Bretagne 12-18_109

L’Espagne (2 photos ©DR)

Cantabrie12-18_82 Cantabrie21-12-134 Espagne22-12-18_149_1 Espagne22-12-18_154_1 Espagne22-12-18_87_146650910-célèbre-plaza-mayor-de-salamanque-la-nuit-castilla-y-leon-espagne  Valladolid

 

L’Ecosse 

966_1 970_1 973_1 056_1 072_1 Ecosse Altice_112_1 Road and Crathes_02 Road and Crathes_22 Carte Whisky Ecosse Altice_184_1 Whisky Pentax + Altice_16 Whisky Pentax + Altice_17

Saint-Andrews_02Links Saint-Andrews_21 Saint-Andrews_24 Saint-Andrews_39Ile de Skye_30 Ile de Skye_39 Ile de Skye_84Ile de Skye_11

Le Québec

28-5-18avion_28 Cabane à sucre_14Montmorancy_06

Ile Orléans_62 Mille îles 05-18_18   Montréal_14_InPixioMontmorancy_11Montréal_39Montréal road_12

Niagara-18_56 NiagaraD70_13 Ottawa-31-5-18_14 Philadelphie_02 Philadelphie_28Kingston-05-18_60

L’Est des USA

New-York_33 New-York_42 New-York_54 New-York_110 New-York_127 New-York_130 New-York_236 New-York_241 New-York_246New-York_215

Pour la Thaïlande reportez-vous aux 12 reportages récemment mis en ligne… et bon voyage, profitez de la vie !

Et suivez le guide !

Montmorency_11 Festival-Hilton_60 Mama Gians_08

 

 

 

 

 

( 31 mars, 2019 )

10 jours à Pattaya . Acte 12 Mes coups de cœur, ma nouvelle vie ?

moi Musée Art_44 Festival-Hilton_41

Pour cet acte 12 j’ai choisi 75 photos parmi les 1300 que j’ai prises (triées) pendant ces 10 jours. Il y a de tout, ce sont des instantanés qui sont restés gravés dans ma mémoire, me donnant parfois des frissons, me faisant sentir « comme » j’en rêvais;  certains sont simplement étonnants, d’autres sont plus émouvants, plus doux, plus représentatifs de ce pays magnifique qui donne envie de vendre sa maison et d’y partir pour y terminer sa vie.  Je vais d’ailleurs y penser sérieusement, sans m’emballer, pesant les avantages et les inconvénients, le bouleversement que cela représenterait (ma sœur, ma fille et mon neveu auraient une bonne occasion de venir passer quelques semaines avec moi, au soleil).

BxCDGBKK_31 BxCDGBKK_45 BxCDGBKK_69 Festival-Hilton_36 Festival-Hilton_38 Festival-Hilton_41 Festival-Hilton_42 Festival-Hilton_59 Festival-Hilton_60 Festival-Hilton_74 Festival-Hilton_81 Festival-Hilton_83 Festival-Hilton_89 Festival-Hilton_96 Festival-Hilton_97 Festival-Hilton_98 Festival-Hilton_100 Festival-Hilton_114 JAFE0793 JIEF7924 JIEF7930 Jomtien12-3_14 Katoy et billard Kow Lam15-3-19_08 Kow Lam15-3-19_27 Kow Lam15-3-19_30 Mama Gians_04 moi Musée Art_33 Musée Art_35 Musée Art_44 Musée Art_54 Musée Art_62 Musée Art_70 Musée Art_79 Musée Art_80r

Nong Nooch_20 Nong Nooch_26 Nong Nooch_47r Nong Nooch_68 Nong Nooch_85 Pattaya11-3_28 Pattaya11-3_42 Pattaya11-3_44 Pattaya14-3_09 Retour BKK-Amsterdam_05 Retour BKK-Amsterdam_21 Retour BKK-Amsterdam_30 Retour BKK-Amsterdam_36 Retour BKK-Amsterdam_42 Retour BKK-Amsterdam_60 Sanctuary Truth_14 Sanctuary Truth_16 Sanctuary Truth_21 Sanctuary Truth_22 Sanctuary Truth_23 Sanctuary Truth_37 Sanctuary Truth_61 Sanctuary Truth_69 Sanctuary Truth_73 Sanctuary Truth_74 Wat Khao Phra Bat_13 Wat Khao Phra Bat_16 Wat Khao Phra Bat_214 Wat Khao Phra Bat_229 Wat Khao Phra Bat_231 Wat Khao Phra Bat_239 Wat Khao Phra Bat_248 Wat Khao Phra Bat_250 Wat Khao Phra Bat_252 Wat Khao Phra Bat_257 Wat Khao Phra Bat_263 Wat Khao Phra Bat_266

 

 

( 26 mars, 2019 )

10 jours à Pattaya . Acte 6 Les incontournables: The Sanctuary of Truth

Sanctuary Truth_21JIEF7925  Sanctuary Truth_73

Après l’acte 5 de mon reportage concernant l’art moderne, revenons aux fondamentaux du Pays du sourire. Pas utile d’aller très loin, il suffit de prendre un taxi et de se rendre au Sanctuaire de la Vérité, un endroit tout à fait extraordinaire par son histoire et sa conception.

©Tintin Thaï  Le Sanctuaire de la Vérité (ปราสาทสัจธรรม) – Pattaya :

C’est une construction haute de 105 mètres, entièrement en bois. Ce n’est pas un temple car il n’est rattaché à aucune religion, d’où son nom de Sanctuaire de la Vérité.
C’est un homme d’affaire qui est à l’origine de sa construction, afin de faire partager son amour de la philosophie, de l’art et des religions. Ce lieu est entièrement sculpté : des éléphants, des créatures, des divinités de la mythologie, des scènes de vie. Ce sanctuaire succombe progressivement aux rigueurs de la météo et du climat et doit être petit à petit remplacé, un peu à l’image de la vie. Toute chose est éphémère.

L’entrée est de 500 bath pour les adultes et de 250 bath pour les enfants. Site officiel (450 /225 bath)

L’extérieur du temple est extraordinaire. L’intérieur du temple, le bois est un matériau qui vit et évolue. Le Sanctuaire de la vérité est en constante rénovation. D’ailleurs non loin du Sanctuaire de la vérité (50 mètres) se trouve  un atelier avec toute une équipe de sculpteurs.

 

JIEF7915 JIEF7916 JIEF7917 JIEF7918 JIEF7919 JIEF7920 JIEF7921 JIEF7922 JIEF7923 JIEF7924 JIEF7925 JIEF7926 JIEF7927 JIEF7928 JIEF7929 JIEF7930 JIEF7932 JIEF7933 JIEF7939 JIEF7940 JIEF7941 Sanctuary Truth_13 Sanctuary Truth_14 Sanctuary Truth_16 Sanctuary Truth_17 Sanctuary Truth_18 Sanctuary Truth_19 Sanctuary Truth_20 Sanctuary Truth_21 Sanctuary Truth_22 Sanctuary Truth_23 Sanctuary Truth_26 Sanctuary Truth_27 Sanctuary Truth_28 Sanctuary Truth_29 Sanctuary Truth_33 Sanctuary Truth_35 Sanctuary Truth_37 Sanctuary Truth_38 Sanctuary Truth_39 Sanctuary Truth_40 Sanctuary Truth_43 Sanctuary Truth_44 Sanctuary Truth_45 Sanctuary Truth_46 Sanctuary Truth_47 Sanctuary Truth_50 Sanctuary Truth_51 Sanctuary Truth_52 Sanctuary Truth_53 Sanctuary Truth_54 Sanctuary Truth_55 Sanctuary Truth_56 Sanctuary Truth_57 Sanctuary Truth_58 Sanctuary Truth_59 Sanctuary Truth_60 Sanctuary Truth_61 Sanctuary Truth_62 Sanctuary Truth_63 Sanctuary Truth_64 Sanctuary Truth_65 Sanctuary Truth_66 Sanctuary Truth_67 Sanctuary Truth_68 Sanctuary Truth_69

 

L’acte 7 est en cours

( 25 mars, 2019 )

10 jours à Pattaya . Acte 5 Les incontournables: Art in Paradise

Musée Art_35 Musée Art_70 Musée Art_79

Et si j’abordais pour ce cinquième épisode de mon séjour, la culture un peu plus récente avec le musée « Art in Paradise » le plus grand musée du monde en 3D qui propose des centaines de tableaux en 3D. C’est formidablement amusant de pouvoir s’intégrer dans de nombreuses situations plus ou moins improbables, voyageant dans l’espace et le temps grâce aux magnifiques œuvres peintes sur les murs, le sol et le plafond. De la préhistoire au Moyen Age en passant par la Renaissance et Venise, croisant le sourire malicieux d’Albert Einstein, le sourire mystérieux de la Joconde qui se maquille au pinceau, les plus beaux nus féminins de l’art, les requins, les baleines. Tous ces trompe-l’œil qui « dégoulinent » hors du tableau ont fait la joie d’un groupe de Chinoises excitées comme des puces qui n’attendaient qu’un homme, un vrai (ha-ha), pour leur servir de partenaire ou d’amant d’un jour pour faire râler leur mec resté devant la télé. Quelle séance de rigolade, sans se comprendre, mais heureusement certains gestes et certains regards sont universels. En tout cas les Chinois, nombreux ici, sont mieux élevés que les compatriotes de Vladimir (fais la vaisselle) qui sont de vrais ploucs et rustres éblouis pas leur fortune nouvelle, et qui se croient tout permis. D’ailleurs mon ami québécois, Marcel, les adore…Bon, d’accord, les Russes sont belles, mais ça ne fait pas tout pour qu’on aime une nation.

Musée Art_29 Musée Art_30 Musée Art_33 Musée Art_34 Musée Art_38 Musée Art_40 Musée Art_41 Musée Art_42 Musée Art_43 Musée Art_44 Musée Art_45 Musée Art_46 Musée Art_47 Musée Art_48 Musée Art_49 Musée Art_50 Musée Art_51 Musée Art_52 Musée Art_53 Musée Art_54 Musée Art_55 Musée Art_56 Musée Art_57 Musée Art_58 Musée Art_59 Musée Art_60 Musée Art_61 Musée Art_62 Musée Art_63 Musée Art_66 Musée Art_67 Musée Art_68 Musée Art_69 Musée Art_70 Musée Art_71 Musée Art_73 Musée Art_74 Musée Art_75 Musée Art_76 Musée Art_79 Musée Art_81

 https://www.youtube.com/watch?v=8EWvKfV4Xi0

Bientôt, l’acte 6…..

( 24 mars, 2019 )

10 jours à Pattaya . Paragraphe 4 Les incontournables: Koh Larn. Chauffe Marcel !

Nong Nooch_47Touk-toukRetour BKK-Amsterdam_07

Il y a plus d’un an lors d’un voyage au Québec et à l’Est des USA, c’est Marcel Legros qui  guidait le groupe de touristes. Sans le savoir et sans nous en rendre vraiment compte quelques moments partagés un peu à l’écart du groupe nous a rapprochés, insidieusement, délicatement, sans effusion particulière et sans que cela puisse déboucher sur quelque chose de plus fort. Puis le hasard des discussions, le pouvoir de Facebook nous ont permis de rester en contact, de loin en loin (6000 km, ha, ha) jusqu’à ce fameux jour de février; ce jour là, ayant appelé mon toubib pour une énorme douleur à la cheville, c’est tout à fait par hasard que j’en suis venu à parler de mon voyage au Québec en évoquant mon guide qui se trouvait depuis plusieurs semaines à Pattaya. C’est alors que mon toubib m’annonça qu’il avait un copain qui tenait un guest house au même endroit. Ca a fait tilt dans ma tête, un endroit connu , un hôte français, un pote sur place depuis et pendant plusieurs semaines encore, les planètes s’étaient rapprochées Banco ! Un billet d’avion sec, (merci à Marion et Véronique de Carrefour Voyages à Libourne pour votre efficacité de réservation de places)  une réservation vite faite bien faite  au Privé, et allez hop, c’est parti pour 12000 km d’avion, un peu plus du quart du tour du monde quand-même, 40 000km). Il n’y a pas mieux, pour apprendre la géographie, que de suivre sur l’écran devant son siège les pays survolés et les paysages somptueux pris en photos à 12000 pieds (10000 mètres)

Je ne m’étais pas trompé, ça m’arrive parfois heureusement, c’est un voyage formidable pour le dépaysement et la découverte de l’Asie et de ses coutumes, entre autres… Ma sœur Hélène et ma fille Anna ont trouvé sur certains clichés envoyés pour les rassurer, que j’avais l’air particulièrement serein et heureux, et que cela les enchantait. Ha, si je me suis trompé, c’est pour la durée, 10 jours c’est pas assez pour un tel voyage qui mérite au moins un mois d’absence et même plus si affinités…. A voir !

Festival-Hilton_96 Nong Nooch_47 Nong Nooch_50 Nong Nooch_52 Nong Nooch_53

Donc je passe sur les nombreux moments passés avec mon « guide suprême », les rendez-vous plus ou moins manqués pour cause de quelques incompréhensions de langage avec mon Québécois; oui, il semble que nous parlons la même langue mais pas vraiment. Il faut dire que mon pote, sur place depuis 5 semaines, était le King of Pattaya, qu’il paraissait connaître Jomtien et Pattaya comme le fond de sa sacoche de cuir qui ne le quitte jamais, mais qui a le gros défaut de changer très souvent d’avis, et sur de nombreux sujets: « Alors, on dit 19 heures devant Don’t tell mama, avant la route de la plage ». « Ou plutôt non, on va plutôt se retrouver au carrefour des deux rues à 18 h 30 tu me verras, je t’attendrai ». Pour peu que je me sois mélangé les touk-touks, je suis souvent parti en galère et à pince pour tenter de retrouver ma route.

Parfois vexé de mon retard ou de mon absence (1 fois vraiment) Môssieur faisait parfois la gueule devant la connerie de certains touristes français dont je fais bien sûr partie, n’hésitant pas à partir sans moi. Je me suis rattrapé à ma façon, en parlant de la vie, devenant parfois le confident ou le psy de Marcel, lui ouvrant les yeux sur certains doutes ou mystères dont il semble vouloir se tenir éloigné, affirmant avec plus ou moins de conviction , qu’il est un Seigneur bourré de convictions et « qu’il ne mange pas de ce pain là ». Et il est têtu comme un caribou le « cousin ».

Voila, le mec et le décor sont plantés, c’est parti pour Kow Larn en bateau typique. Non je ne connais pas la jeune femme russe dont les fesses avalent un peu la ficelle du string, promis, juré !

Festival-Hilton_103 Festival-Hilton_116 Jomtien12-3_11 Jomtien12-3_24JAFE0791 JAFE0796 Kow Lam15-3-19_08 Kow Lam15-3-19_09 Kow Lam15-3-19_10 Kow Lam15-3-19_27 Kow Lam15-3-19_29 Kow Lam15-3-19_32 Kow Lam15-3-19_35 Kow Lam15-3-19_40 Kow Lam15-3-19_42 Kow Lam15-3-19_49 Kow Lam15-3-19_52 moi

https://www.guidethailande.fr/destinations/centre/koh-larn/

Retrouvez-moi bientôt pour le paragraphe 5 , enfin si ça vous dit !

 

( 23 mars, 2019 )

10 jours à Pattaya . Paragraphe 3 Les incontournables: Wat Khao Phra (colline du Grand Bouddha)

Wat Khao Phra Bat_248Wat Khao Phra Bat_229

Voila, j’y suis, le décor est planté j’ai donné les raisons (appréciées ou pas, c’est pas important) de mon séjour j’ai partagé quelques photos prises d’avion, j’ai un peu expliqué le mode d’emploi de la ville de Pattaya, je vais maintenant vous présenter quelques lieux incontournables dans les alentours. Il n’y a pas que le sexe dans la vie des Thaïlandais, ni des touristes, heureusement, il y a aussi une profonde culture bouddhiste enracinée dans l’âme des Thaïs, de nombreux endroits à découvrir, tous plus surprenants les uns que les autres. Pour donne un exemple on voit ça et là des « autels » devant certains immeubles, ou autres hôtels. Ceux-ci sont destinés à apporter la sérénité au lieu et à « écarter le mauvais œil ».  Ma première vraie visite fut pour le Wat Khao Phra bat, qui domine la baie de Pattaya avec une vue imprenable. Ce n’est pas sans raison que l’antenne relais est plantée à cet endroit, et sans risque, tellement protégée par de nombreuses divinités comme vous allez le constater. Suivez le guide ! Merci à mon ami Jean Louis pour la visite.

Wat Khao Phra Bat_213 Wat Khao Phra Bat_214 Wat Khao Phra Bat_215 Wat Khao Phra Bat_218 Wat Khao Phra Bat_221  Wat Khao Phra Bat_231 Wat Khao Phra Bat_236 Wat Khao Phra Bat_238 Wat Khao Phra Bat_239 Wat Khao Phra Bat_240 Wat Khao Phra Bat_241 Wat Khao Phra Bat_242 Wat Khao Phra Bat_244  Wat Khao Phra Bat_249 Wat Khao Phra Bat_250 Wat Khao Phra Bat_251 Wat Khao Phra Bat_252 Wat Khao Phra Bat_253 Wat Khao Phra Bat_254 Wat Khao Phra Bat_255 Wat Khao Phra Bat_256 Wat Khao Phra Bat_260 Wat Khao Phra Bat_262 Wat Khao Phra Bat_263 Wat Khao Phra Bat_265 Wat Khao Phra Bat_266Wat Khao Phra Bat_11 Wat Khao Phra Bat_12 Wat Khao Phra Bat_13 Wat Khao Phra Bat_14 Wat Khao Phra Bat_16_InPixio Wat Khao Phra Bat_17

Les offrandes « poussent dans les branches ! Ce qui disent les visiteurs : Ce temple et ce point de vue ne doivent pas être confondus avec le Wat Phra Yai (Big Buddha) situé à proximité. Beaucoup moins de touristes ici, des visiteurs principalement composés de locaux et de personnes connaissant bien. Traversé deux fois la colline à la recherche d’un parking, il n’y a pas grand-chose disponible.
Le temple est composé de quelques petits sanctuaires et d’un espace de consultation, où le moine assiste.
Dans la radio de la marine se trouve un monument dédié à Chumphonket Udomsak, ainsi qu’une très belle zone de vision de Pattaya et des environs.

Document ©DR Love Pattaya: Wat Khao Phra (colline du Grand Bouddha)

Un lieu de sérénité et de couchers de soleil

La colline de Pattaya ou Wat Khao Phra, comme on le sait chez les habitants, est une attraction touristique très populaire en raison des magnifiques vues panoramiques qu’elle offre sur l’ensemble de la baie de Pattaya et de la ville. Il est particulièrement beau au coucher du soleil, ce qui en fait la période de visite la plus populaire, mais si vous visitez la colline de Pattaya le soir, il est préférable de prendre quelques rafraîchissements car les stands de nourriture et de boissons ferment le soir, mais de loin le meilleur moyen de profiter votre visite sur la colline de Pattaya aura lieu dans l’après-midi car les vues spectaculaires ne sont qu’une partie de l’attraction proposée.

Wat Khao Phra Bat se dresse sereinement au sommet de la colline et recèle quelques trésors qu’aucun touriste ne devrait manquer plus particulièrement, l’empreinte du pied de Bouddha enchâssée dans le temple, qui aurait plus de 200 ans.

La statue noire du prince Jumporn, 28 e fils du roi très aimé et vénéré Rama 5 e, est également digne d’intérêt. Le prince Jumporn était lui-même une figure charismatique qui étudiait la science du nombril, Herbal

La médecine et les arts surnaturels et son habileté à la magie lui ont valu d’être considéré comme l’une des «108 divinités du ciel». Il n’est donc pas décédé à l’âge de 44 ans, mais est toujours considéré par ses disciples, qui l’adorent pour cette raison. jour, être vraiment de cette terre donner de l’aide et exaucer des voeux à ceux dans le besoin.

La station de radio de la marine (FM 105.75 MHz) est un autre lieu d’intérêt que vous pourrez visiter avant 21h00.

Le Big Bouddha (พระใหญ่) est le plus grand de la province de Chon Buri, 18 mètres de haut, loin derrière des 92 mètres de Wat Muang le plus grand Bouddha de Thaïlande. Une fois au sommet, vous verrez des thaïlandais allumer des bâtons d’encens, se mettre à genoux face à la statue dorée de Bouddha.
Derrière, il y a d’autres statues de bouddha, une pour chaque jour de la semaine et au fond vous aurez une vue jolie panoramique du côté de Jomtien.

Les deux serpents à sept têtes le long des marches (des Muchalindas), sont des créatures mythologiques protectrices de Bouddha. À gauche, au dessus de la tête du petit personnage se trouve toute une allée avec une rangée de cloches, il y a des morceaux de bois à disposition pour faire sonner chaque cloche.

N’oubliez pas le guide, merci et bonne continuation.

( 3 février, 2019 )

Coefficient de marée 108 à Saint Malo: un moment magique

Bretagne 12-18_28 (2)Bretagne 12-18_11Plan

https://saint-malo-info.fr/grandes-marees/ A voir et à lire

C’est le 23 janvier qu’a eu lieu un des événements favoris des touristes et des photographes. Ce jour là, à Saint-Malo c’est jour de grande marée avec un coefficient de 108. Et croyez-moi, ça vaut le coup de voir ça surtout quand on habite loin de la Bretagne,  plutôt à la campagne et près d’une rivière que de l’Océan Atlantique. 

Amoureux de la mer et de la Bretagne sauvage, j’ai décidé d’embarquer ma frangine Hélène dans mon bateau à roues, afin de nous faire plaisir tout en effectuant une sorte de pèlerinage, certainement le dernier, vers cette région où nous avons tant de souvenirs et de lieux qui nous ont marqués au fil des années. Afin de nous sentir immédiatement au cœur de la cité corsaire, j’avais réservé une chambre à l’hôtel Ibis Styles intra-muros, où nous avons tout de suite senti qu’à l’intérieur de cette forteresse, il ne pouvait rien nous arriver, et que la tempête et le vent pouvaient souffler… Et oui, il soufflait le vent, on en a pris plein la gueule sur le sillon lorsque la marée montait dans un bruit assourdissant et les embruns qui salaient nos lèvres et nous piquaient les yeux. Quelle beauté, quelle violence, quelle sauvagerie, quelle tempête, sans éclairs. C’est extraordinaire.

Nous n’avons pas eu trop de chance en ce qui concerne l’heure de ces marées d’hiver, 9 heures du matin et 21 heures . On a loupé la marée du matin pour cause de panne de réveil commençant les photos vers 10 heures 30, environ 2 heures après le plein mer, et donc les plus belles photos des vagues les plus violentes, de celles qui envoyait les algues au-delà du casino  à travers les immeubles. Mais le soir après les galettes traditionnelles chez Chantal (décidément, comment oublier le passé ?) j’ai pu faire quelques clichés, difficiles par manque de lumière, ce qui ajoute encore un côté mystérieux et fantastique.Bretagne 12-18_05Bretagne 12-18_06Bretagne 12-18_139

Bretagne 12-18_98 Bretagne 12-18_99 Bretagne 12-18_100 Bretagne 12-18_101 Bretagne 12-18_102 Bretagne 12-18_103 Bretagne 12-18_105 Bretagne 12-18_106 Bretagne 12-18_114 Bretagne 12-18_115 Bretagne 12-18_118

Le jeudi, nous étions à l’heure, sur le sillon d’abord, puis sur Digue de Rochebonne, devant le restaurant La Caravelle,  le spot connu de tous mais le coefficient avait baissé à 102.

Bretagne 12-18_27 Bretagne 12-18_28 (2) Bretagne 12-18_29 (2) Bretagne 12-18_30 (2) Bretagne 12-18_32 Bretagne 12-18_34 Bretagne 12-18_37 Bretagne 12-18_39 Bretagne 12-18_42 Bretagne 12-18_43 Bretagne 12-18_45 Bretagne 12-18_47

 

Bretagne 12-18_52 Bretagne 12-18_60 Bretagne 12-18_66 Bretagne 12-18_121 Bretagne 12-18_124

Direction Cancale (où presque tout était fermé !) par la côte avec quelques arrêts « obligés…

Bretagne 12-18_03 Bretagne 12-18_08 Bretagne 12-18_15 Bretagne 12-18_16 Bretagne 12-18_17 Bretagne 12-18_19 Bretagne 12-18_20 Bretagne 12-18_22 Bretagne 12-18_24 Bretagne 12-18_25

Achat de quelques huîtres pour la famille et une amie (la seule, peut-être) à Saint-Méloir-des-Ondes, puis direction Pleines-Fougères où on refait le monde avec ma cousine Joëlle et son Dany, (merci encore pour l’accueil) qui vivent dans une bien belle région, puis balade « au Mont », comme on dit là-bas. Impossible de venir dans le coin sans voir le Mont Saint Michel, dont nous avons découvert les modifications et l’interdiction de s’en approcher en voiture. Le Mont est encore mieux mis en valeur sans voitures. C’est génial, un peu cher, le parking quand-même, mais bon… Par contre la rue principale étant en travaux il vaut mieux attendre un peu… ou être jeune, les marches sont dures et usées et la pente raide.

Bretagne 12-18_72 Bretagne 12-18_73 Bretagne 12-18_74 Bretagne 12-18_75 Bretagne 12-18_76 Bretagne 12-18_79 Bretagne 12-18_81 Bretagne 12-18_83 Bretagne 12-18_84 Bretagne 12-18_85 Bretagne 12-18_86 Bretagne 12-18_88 Bretagne 12-18_89 Bretagne 12-18_90 Bretagne 12-18_91 Bretagne 12-18_92 Bretagne 12-18_93 Bretagne 12-18_94 Bretagne 12-18_95 Bretagne 12-18_96 Bretagne 12-18_97Bretagne 12-18

Moralité de l’histoire: est-ce que quelqu’un est intéressé par l’achat de ma maison à Saint-Denis-de-Pile ?

( 10 octobre, 2018 )

Les « chocs écossais » inoubliables d’un simple touriste Chapitre 11

VacherEcosse Altice_68_1Whisky Pentax + Altice_86

Impossible de terminer l’histoire en photos de mon périple en Ecosse sans partager les endroits, les sites historiques, les surprises qui m’ont fait planer pendant une semaine. Merci à Véronique de Carrefour Voyages (sans la citer…) qui m’a conseillé ce circuit en Ecosse alors que j’avais juste envie… et besoin, de prendre un peu de distance avec ma maison, mes habitudes de vieux, et certains désagréments du quotidien. Je vais désormais éviter d’aller trop souvent discuter avec elle, c’est « dangereux » car elle sait se montrer très persuasive… et coûteuse. Mais comme dit l’autre, on va pas emporter nos sous dans la tombe, même s’il n’y en a pas beaucoup sur le compte en banque.

En écosse, le menu le plus connu est le fameux Haggis, la panse de brebis farcie. A ce sujet, voici une petite anecdote qui en dit long sur la frilosité, pour ne pas dire… la connerie de nombreux Français à l’étranger. Stéphanie nous a proposé dans le bus de découvrir ce plat traditionnel lors d’un repas à venir, nous laissant 1 ou 2 jours pour réfléchir. Savez-vous combien de Français et de Belges, sur 37 touristes, ont refusé d’essayer et au moins de goûter ? 15 ! Quelle tristesse ! Envisage-t-on de pas goûter de paella en Espagne, de frites (…) en Belgique, de steack-frites en France, de bière en Allemagne ? Un simple mot fait peur aux courageux touristes qui râlent tout le temps, qui une fois en voyage, veulent manger et vivre comme à la maison, et ne comprennent pas qu’à l’étranger on ne parle pas français partout dans n’importe quel bouibouis.

L’extraordinaire Highland (race bovine) ©Wikipédia ©Photo DR

« La highland (ou Highland cattle, en anglais cattle signifie « bétail ») est une race bovine écossaise originaire de la région des Highlands.

Elle se caractérise par une robe rouge clair à foncé (60 %), ou noire (30 %), ou grise (5 %), ou blanche (5 %), aux poils longs et par une paire de longues cornes dressées en l’air. Cette race rustique peut pâturer des zones de landes ou marécageuses mieux que tout autre race, et elle est parfois utilisée pour entretenir ce type de paysage. L’Highland est recommandé pour l’éco-pastoralisme. Elle fournit par ailleurs une viande persillée de bonne qualité gustative ».

Notre guide Stéphanie nous a précisé qu’à l’époque ou les loups rodaient dans les Highlands et dévoraient les moutons, cette race de bétail aux longues cornes permettaient de les protéger. Les loups ont disparu, mais certains éleveurs n’ont pas voulu voir cette race disparaître et c’est très bien comme ça. Il ne reste plus aux voyageurs qu’à les trouver pour les immortaliser, c’est pas si simple dans ces contrées pas toujours hospitalières. Elles se méritent !

©DR Le plat national écossais, le haggis

« Si vous venez chasser le haggis sauvage en Écosse, vous êtes partis pour faire une longue balade. En Écosse, on aime à présenter le haggis sauvage comme étant l’animal qui sert au plat traditionnel, le haggis. Mais le haggis sauvage est notre dahu populaire. Le plat n’est en fait qu’une bonne panse de brebis ou de mouton.

Le haggis d’Écosse

Les ingrédients : poumons, foie, cœur de mouton, mélangés à de l’avoine, des oignons et des épices, le tout fourré dans une panse de mouton. Il a l’allure d’un plat peu ragoutant, mais pourtant, il est succulent accompagné d’une purée de pomme de terre et de navets. Arrosé d’une bonne rasade de whisky, il devient un haggis royal. » Je confirme c’est excellent et bien moins « dégoûtant » d’aspect que nos tripes à la mode de Caen ou d’autres plats très appréciés chez nous. Surtout qu’il est servi comme du hachis parmentier pour ne pas faire fuir les chochottes de touristes. (Voir photo plus haut).

Pour mes coups de coeur, j’ai choisi 125 clichés sur les 1600 pris en 8 jours. je vous les offre, c’est cadeau, même si c’est chiant de regarder des photos que l’on n’a pas prises soi-même. Mais au moins, ça peut donner envie de voyager dans ce pays formidable. C’est parti !

827_1 bataille DR Chevaux nuit Ecosse Altice_88_1 Ecosse Altice_98_1 Ecosse Altice_112_1 Ecosse Altice_115_1 Ecosse Altice_153_1 Ecosse Altice_179_1 Edinburg_07 Edinburg_09 Edinburg_10 Edinburg_12 Edinburg_26 Edinburg_33 Edinburg_39 Edinburg_40 Edinburg_41 Edinburg_60 Edinburg_63 Edinburg_66 Edinburg_75 Edinburg_86 Edinburg_91 Edinburg_95 Edinburg_99 Edinburg_105 Falkirk_06 Falkirk_14 Génial 1 Glasgow_02 Glasgow_03 Glasgow_10 Glasgow_11 Glasgow_15 Highlands Highlands_02 Highlands_11 Highlands_16 Ile de Skye_02 Ile de Skye_05 Ile de Skye_11 Ile de Skye_22 Ile de Skye_23 Ile de Skye_25 Ile de Skye_29 Ile de Skye_30 Ile de Skye_39 Ile de Skye_44 Ile de Skye_45 Ile de Skye_48 Ile de Skye_54 Ile de Skye_66 Ile de Skye_74 Ile de Skye_78 Ile de Skye_79 Ile de Skye_84 Inverness Cairns_06 Inverness Cairns_07 Inverness Cairns_13 Inverness Cairns_21 Inverness Cairns_22 Inverness Cairns_23 Inverness Cairns_30 Inverness Cairns_31 Inverness Cairns_35 Inverness Cairns_41 Inverness Cairns_47 Inverness Cairns_48 Inverness Cairns_52 Loch Lomond_05 Loch Lomond_08 Loch Lomond_09 Loch Lomond_11 Oban_02 Oban_12 Oban_17 Oban_19 Road and Crathes Road and Crathes_16 Road and Crathes_22 Road and Crathes_23 Road and Crathes_29 Road and Crathes_30 Road and Crathes_38 Road and Crathes_39 Road and Crathes_54 Road and Crathes_58 Road and Crathes_66 Road and Crathes_69 Road and Crathes_71 Saint-Andrews_08 Saint-Andrews_18 Saint-Andrews_21 Saint-Andrews_22 Saint-Andrews_23 Saint-Andrews_27 Saint-Andrews_29 Saint-Andrews_30 Saint-Andrews_37 Saint-Andrews_39 Saint-Andrews_40 Stirling Castle_03 Stirling Castle_08 Stirling Castle_12 Stirling Castle_15 Stirling Castle_20 Stirling Castle_33 Stirling Castle_34 Stirling Castle_39 Stirling Castle_43 Stirling Castle_51 Stirling Castle_57 Stirling Castle_61 Whisky Pentax + Altice_06 Whisky Pentax + Altice_16 Whisky Pentax + Altice_17 Whisky Pentax + Altice_18 Whisky Pentax + Altice_20 Whisky Pentax + Altice_24 Whisky Pentax + Altice_41 Whisky Pentax + Altice_43 Whisky Pentax + Altice_45 Whisky Pentax + Altice_47 Whisky Pentax + Altice_85

( 9 octobre, 2018 )

Glasgow-Falkirk dernière étape du circuit écossais avant Edimburg Chapitre 10

Edinburg_13Génial 1Glasgow_11

Deux sites, font sa renommée internationale : les Kelpies, ces deux sculptures équestres gigantesques, et la Falkirk Wheel, un petit bijou d’ingénierie.

Non, je ne vous la raconte pas ! C’est un pays incroyable à moins de 1600 km, 1000 miles de Bordeaux, que ce pays qui vous attend, gavé d’histoire, de traditions et de génie, sans oublier les vêtement de pure laine qui disparaissent petit à petit au profit… du plastique… ni les 200 marques de Whisky connues dans le monde entier. Le dernier soir, nous avons passé la soirée et la nuit à Falkirk au Best Western Park Hotel, après avoir vu en fonctionnement un extraordinaire ascenseur à péniche unique au monde et d’une efficacité et une rapidité à toute épreuve, dingue ! ©DR

Mais avant, sur la route de Falkirk, nous avons passé quelques heures à Glasgow. J’en ai profité pour acheter deux maillots de foot à Alex le fils de mon filleul David, un du Celtic de Glasgow et un des Glasgow Rangers ! Hélas, ces deux souvenirs sont restés dans le coffre à bagage de l’avion du retour, ça m’a fait mal aux seins damned !

Glasgow Glasgow_02 Glasgow_03 Glasgow_04 Glasgow_05 Glasgow_06 Glasgow_07 Glasgow_08 Glasgow_09 Glasgow_10 Glasgow_11 Glasgow_12 Glasgow_13 Glasgow_14 Glasgow_15 Glasgow_16

C’est complètement dingue ! Le matin du huitième jour, en attendant l’heure (douloureuse) du départ vers l’aéroport d’Edimburg, il pleuvait dru. Une semaine sans pluie , en Ecosse, c’est comme une choucroute sans moutarde, un hot-dog sans saucisse, ou une équipe de France de foot sans M’Bappé. J’avais donc quelques heures devant moi, que je n’allais certainement pas passer assis le cul dans un fauteuil à l’hôtel, aussi confortable soit-il. Alors je suis parti en balade.

Et je ne regrette pas ma balade, avec un seul L (les ballades irlandaises étant surtout musicales). J’ai fait un tour d’un côté, vers la ville, et un tour vers les canaux longeant la rivière où un « gros canard blanc » m’a fait un signe pour me dire au revoir, sachant très bien que j’allais regretter son merveilleux pays. GRRRRRRRRR.  La ville est arrosée et traversée pas le fleuve Forth !  Le Forth est un des principaux fleuves d’Écosse. Long de 47 km, il prend sa source au loch Ard dans le Parc national des Trossachs et du Loch Lomond, à l’ouest de Stirling. Il coule ensuite vers l’est à travers la ville de Stirling. À partir de Stirling, le fleuve s’élargit et commence à subir l’influence de la marée.

Chevaux nuit

Falkirk Falkirk_02 Falkirk_03 Falkirk_04 Falkirk_05 Falkirk_06 Falkirk_07 Falkirk_08 Falkirk_09 Falkirk_10 Falkirk_11 Falkirk_12 Falkirk_13 Falkirk_14 Falkirk_15 Falkirk_16 Falkirk_17

Falkirk_18

Copier ce lien sur votre moteur de recherche pour voir la vidéo

http://www.actunautique.com/2016/02/video-falkirk-wheel-un-etonnant-ascenseur-a-peniches-en-ecosse.html 

Génial 1

Génial La roue

 

1234
Page Suivante »
|