( 28 décembre, 2016 )

2016 dans le rétroviseur

VU

http://www.sudouest.fr/2016/12/23/2016-dans-le-retro-3049651-3093.php

Quelques grands moments ont marqué l’année 2016, laissant espérer de profonds bouleversements pour les années à venir. J’ai la tête pleine d’images, le disque dur de mon ordi aussi…

C’est en février qu’eut lieu la pose de la première pierre de l’EHPAD et du FAM;

,1e pierre FAM_181e pierre FAM_10 Casques

toujours en février, la décision de réaménager le site de Bômale fut entérinée;

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

en mars, le CSC centre socioculturel Portraits de Familles changeait d’adresse,

018 050 060

en juillet, le parc de Bômale découvrait sa guinguette La Lluna ;

008 014 020

octobre vit la création du Conseil municipal enfants,

CME16 CME16_11 CME16_14r

et en novembre le site des Chèvres se voyait classé « espace naturel sensible ».

0801_chevres%20st%20denis OLYMPUS DIGITAL CAMERA 001r_AV

Il y eut plein d’autres choses, comme le réaménagement de l’Avenue du Général de Gaulle, de nombreux travaux destinés à améliorer la sécurité et l’accessibilité en ville, la création de parkings, les actions menées par le Forum citoyen, le beau succès du festival MKP Musik à Pile, la belle saison musicale, culturelle et théâtrale à l’Accordeur, la foire de la Saint Fort et ses milliers de visiteurs, sans oublier les événements imaginés pas les nombreuses associations de la ville, dont le Comité des fêtes.

007 069 v16MKPMinuit_03 023 025 027v16MKPparc_07 v16MKPparc_10 v16MKPSoviet Suprem_11 v16MKPSoviet Suprem_12 Gil et Zut Gil et Zut_03

 

005 20161117_193444

( 16 juillet, 2016 )

Une première édition du camp « colo et vidéo » parfaitement réussie

Bômale vu du cielPJD

054

Les deux grands dadais de D’A-D’A ont du mal à contenir leur émotion, c’est mignon !

064

Je viens tout juste d’envoyer à ma rédaction le compte-rendu de ce qu’il s’est passé ce samedi matin sur la scène de l’Accordeur. Vous pourrez le lire dans quelques jours dans la version été de Sud-Ouest. Mais je connais votre impatience, je suis pareil…, alors voici quelques photos souvenir. Génial, et bravo !

004 009 013 028 029 030 032 034 036 039 040 041 042 044 045 047 048 049 053 055 056 057 058 060 062 063

( 12 juillet, 2016 )

Un vent de fraîcheur a soufflé sur la « scène ouverte » de Portraits de Familles

 

031rBômale vu du cielPJD052

Comme vous avez pu le lire dans les colonnes de votre quotidien préféré Sud-Ouest de ce mardi 12, nous avons passé une superbe soirée au centre social Portraits de Familles. Le changement « d’herbage » n’a engendré aucun effet négatif au niveau de la fréquentation sur le nouveau site du centre socioculturel Portraits de Familles. A l’occasion de la soirée « scène ouverte » de ce vendredi 8, ce sont environ cent cinquante personnes qui se sont retrouvées au 71 route de Paris. Il faut tout d’abord tirer un grand coup de sombrero à l’équipe d’animatrice et à Colette Lagarde présidente d’Alcide, qui gère le centre, pour leur choix des groupes et des animations prévues pour cet événement. Ce sont des groupes locaux qui ont été privilégiés et aucune faute de goût n’est à déplorer. La soirée musicale a commencé sous le signe du charme et d’un véritable défilé de mode avec le groupe coutrillon Cocktail Mélodic. C’est comme un vent de fraîcheur qui a soufflé au centre social, avec ces cinq danseuses, chanteuses, comédiennes, jolies comme des petits coeurs et surtout sacrément douées. Elles ont enflammé les nombreux spectateurs, changeant de tenues, magnifiques et collant parfaitement au style des chansons, comme on change de chemise: cabaret, flamenco, jazz, chansons « de fille » à la mode, en solo, en duo, en groupe, ce ne furent que des moments de bonheur. Puis vint les Rock Cheapers, déjà apprécié lors de la fête de la musique sur les quais de l’Isle qui continue de partager son univers pop rock mêlant avec soin compositions personnelles et reprises. Ils se produisent gratuitement, comme les autres groupes, juste pour le plaisir de partager leur passion, contre un sandwich et une petite boisson qu’on aurait mauvaise conscience à leur refuser, avec un peu de rab, même. Enseignants il ne leur vient pas à l’esprit de demander un cachet. Si c’est pas la classe, ça, qu’est-ce que c’est? Le groupe Master Master aux influences rock, clôtura la soirée, après le passage de deux grands nostalgiques de Jean Ferrat. Pour fêter l’arrivée de la nouvelle directrice, qui va s’efforcer de remplir le rôle de Véronique Sergent, souffrante et à laquelle toute l’équipe souhaite un prompt rétablissement, et qui se prénomme Marie-Neiges (avec un s, comme éternelles, elle y tient) la soirée ne pouvait pas être plus belle et mieux réussie.

013r 019r 022r 024r 024rr 053r 063r 066 078 097 098 099 101

( 9 juillet, 2016 )

La « Scène ouverte » au CSC, centre socioculturel Portraits de Familles, c’est que du bonheur

031r Bômale vu du cielPJD

038

Levé aux aurores, comme dab, j’ai sauté sur mon clavier pour raconter au lecteurs du quotidien Sud-Ouest, qui me fait l’honneur de m’ouvrir ses colonnes depuis 11 ans (le 14 juillet), la superbe soirée Scène ouverte de ce vendredi 8 juillet. Plus de 150 personnes ont passé un super moment, et les animatrices et les bénévoles ont assuré « comme des bêtes ». Voici quelques clichés souvenir à consulter si vous avez un petit moment.

002 004 008 009 052 066 072 078 090 096 097 098 099 101

( 4 juillet, 2016 )

Quand le jazz est, quand le jazz est … là

 

Bômale vu du cielPJD

 

006

Si dans la grande Russie impériale, la moujik adoucit les morses, à Saint-Denis c’est le jazz qui fait du bien par où qu’il passe. Quelques Dyonisiens se sont retrouvés ce dimanche à la Maison de l’Isle, assis bien sagement en face de la scène. Il y avait quelque chose d’étrange à regarder tous ces beaux visages de femmes et d’hommes, pensifs, souriants, sérieux, graves parfois, paraissant gravés dans la pierre, qui s’agitaient soudain, tapant dans leurs ailes comme des pingouins sur la banquise , à l’écoute d’un beau morceau interprété par la Jazz Compagnie nouvelle version. Vous en saurez davantage dans une prochaine édition de Sud-Ouest. Elle est pas belle et simple, la vie ?

002 007  010013 014

( 21 juin, 2016 )

Ouvert il y a presque 5 ans (en février) l’Accordeur, qui semble sur la bonne « voix » (ha, ha), a tenu son AGO

Bômale vu du cielPJD 036

La place qui m’est impartie dans les colonnes de notre quotidien Sud-Ouest étant insuffisante, j’ai tenu à partager avec vous le rapport d’activité de l’Accordeur présenté en AGO le samedi 18 juin dans ses locaux. J’ai pu noter la présence de nombreux élus, mais également de plusieurs membres de la CALI, fidèles parmi les fidèles aux copains de Mets la Prise. Il semblerait que Laurent Bousquet, alias Kebous, ait décidé de laisser son poste de président, trop accaparé par les nombreux concerts qu’il donne par monts et par vaux. Benoît Seillery a d’ailleurs lu une lettre envoyée par ce même Kebous dans laquelle il explique son choix, en s’excusant de ne pas être avec ses amis une nouvelle fois.

022 023 025 026 029 030 031 032 034 035  037 038

 

L’ASSOCIATION (documents officiels rapport d’activité 2015/2016)
Mets la prise a pour objet depuis 2003 de favoriser l’accès à la culture pour tous et le développement des pratiques artistiques en milieu rural au sein d’un lieu dédié aux musiques actuelles: l’Accordeur à St Denis de Pile (33), ouvert en février 2012.
L’Accordeur propose dans des locaux de 600m2 : 50 spectacles par an dans une salte de 450 places, dont la majorité en entrée libre, et une programmation éclectique mêlant artistes de renommée nationale et internationale (Arno, Compay Sequndo, les Ogres de Barback, Fatals Picards, Pigalle … ) et groupes locaux et en développement – un pôle d’accompagnement des artistes et porteurs de projets associatifs (résidences, répétitions, enregistrements, centre ressource, formations … ) – un pôle d’enseignement artistique: école de musiques actuelles signataire de la charte « Rockschool }) + différentes actions de transmission dans le lieu et hors les murs
- de nombreuses actions culturelles à destination des jeunes et des publics fragilisés (ateliers avec les scolaires, parcours, TAP, bords de scènes, rencontres et visites du lieu autour des métiers du spectacle, sensibilisations, gratuités et tarifs adaptés, projets à destination des habitants, des gens du voyage, des personnes en situation de handicap etc.

Nous proposons au public rural une offre culturelle de qualité. Aux plus jeunes et aux plus éloignés de cette offre une ouverture à l’art par le biais de la pratique artistique, mais aussi de la mise en relation avec les artistes et les œuvres .

LA ROCKSCHOOL: ECOLE DE MUSIQUES ACTUELLES & le POLE TRANSMISSION
Notre école de musiques actuelles propose depuis 3 ans des cours collectifs d’instruments, des ateliers de jeu en groupe et de l’éveil musical à un public allant de 3 à + de 60 ans. L’école de musique a adhéré à la Charte « Rockschool » mise en place par la Rockschool Barbey, et s’engage à respecter des principes pédagogiques proches de l’éducation populaire: cours collectifs, répertoires actuels, développement de l’autonomie et du jeu en groupe, approche ludique, pas d’examens de passage, pas de cours de solfège séparé, des scènes ouvertes aux élèves …
Pour cette 3ème année, nous accueillons 98 élèves, nombre toujours en progression. Une journée portes ouvertes et spectacle de restitution de fin d’année est organisé chaque année (fin mail début juin) pour relancer les inscriptions et mettre en valeur le travail réalisé par les élèves tout au long de l’année. Ce temps de restitution mêle les élèves de la Rockschool, et, plus généralement, les bénéficiaires du « pôle transmission» : jeunes du projet « invitation à la culture », groupes de jeunes en situation de handicap bénéficiant d’ateliers réguliers à l’Accordeur etc …. Chaque année, nous y accueillons plus de 300 personnes .

REMERCIEMENTS
Nous souhaitions remercier l’ensemble de nos partenaires, tant financiers qu’opérationnels:
L’équipe municipale de St Denis de Pile, la CALI, le Département, le Pôle Territorial et l’IDDAC, la Région, l’OARA, la DRAC, notre député Mr Plisson, la SACEM, le CNV, l’iFAID et l’agence Lizarine, la Fondation de France et la Fondation Abbé Pierre, le Crédit Coopératif, le Crédit Agricole, la CCI, l’ensemble des municipalités, des établissement scolaires et des structures médicosociales avec lesquelles nous avons le plaisir de travailler, les structures jeunesse de la CALI, LEPI, le CCAS, la MDSI de Coutras, MKP Musik à Pile, le centre socioculturel Portraits de Famille, La Canopée, Lucane Musiques, Rythm & Groove, D’asques et d’ailleurs, le RAMA et ses adhérents (et notamment E2C, Rock & Chanson, le Krakatoa, la Rock School Barbey, l’AMPLI, l’AGEC, le Sans Reserve, Le Rocksane et les participants au dispositif Aquil’Tour … ), ADAV33, Electrons’Lib, ACT A Contre Temps, Qui de l’œuf ou de la Poule, Styl’Iris, Maximum Tour Music, nos artistes intervenants et les associations avec qui nous coproduisons des soirées, les médias locaux qui relayent nos informations, les toumeurs, les groupes programmés et leurs équipes … et ceux que nous allons forcément oublier et auprès de qui nous nous excusons par avance!
Nous souhaitons également remercier ici tous nos bénévoles, administrateurs et adhérents, nos supers photographes, l’ensemble de l’équipe professionnelle de l’association, et notamment les volontaires en service civique, nos élèves Rockschool, les artistes que nous accompagnons et notre public, sans qui ce rapport d’activité serait bien moins fourni !!

 

( 14 juin, 2016 )

Dommage pour moi, je bosse parfois à l’oeil

036

 

Vasco de Gamma, classe de 5e du collège de Guîtres ont ouvert les « hostilités » avec Olivero et Sushisooshamp 

Que ne ferais-je pas pour vous, mes « amis », les vrais et les autres, pour vous informer de la vie au quotidien sur Saint-Denis ? Il arrive parfois que certains de mes articles écrits et envoyés au secrétariat de rédaction de votre quotidien préféré, Sud-Ouest, n’ait pas l’heur de convenir pour différentes raisons. Cela peut être pour cause de doublon comme celui qui vient, d’information jugée insuffisante (l’autre) ou tout simplement par manque de place pour Saint-Denis bien que notre ville soit la quatrième du Libournais en nombre d’habitants, après Libourne, Coutras, Izon. J’ai toujours pensé que Saint-Denis et ses 5300 Dyonisiens mériterait de voir un article publié chaque jour, à condition bien sûr d’avoir de la matière. L’info prime sur tout et c’est bien normal. Alors contre mauvaise fortune je vais montrer mon bon coeur, ma passion pour mon boulot, et publier sur mon blog (payant et payé de ma poche pour avoir mes aises en GO) ce qui n’est pas accepté. Dura lex, sed lex !

v16MKPMinuit_03v16MKPAtom v16MKPSoviet Suprem_05 v16MKPSoviet Suprem_09S16MKPFoolish King S16MKPFoolish King_10

 

Le groupe Minuit était à l’heure, Atom est une bombe, Soviet Suprem ont mis tout le monde au pas, et mention particulière à la super et superbe chanteuse de Foolish Kink qui a donné son corps à la musique

Oui, la 19e édition du festival MKP fut une belle réussite

Chloé Marchand et Bernard Merlet, entre autres, ne se sont pas trompés dans la programmation de la 19e édition du festival MKP. Des centaines (des milliers ?) de spectateurs sont venus se défouler en foulant l’herbe du parc de Bômale. Vendredi soir, Soviet Suprem a mis la foule au pas; le chapiteau Biloba était plein à craquer et il était difficile de rester de marbre durant leur performance sur scène. Avec une pêche incroyable et un plongeon dans la foule, l’ambiance était électrique. Ils sont tellement « fous » qu’ils ont presque fait passer le groupe Minuit avec les enfants des Rita Mitsuko pour la chorale de la paroisse, et pourtant, eux aussi, ils envoient. Certains spectateurs ont trouvé que la « fille de » n’avait pas la même « caisse » vocale que la mère, tout est affaire de goût. Les orages annoncés, le match de foot de l’équipe de France n’ont pas empêché la foule de se masser sous les deux chapiteaux. La marée était humaine et pas humide, des centaines de festivaliers ont pu dîner dehors, une bien belle soirée, tovaritch. La belle surprise du début de la soirée de samedi nous vint de la chanteuse du groupe Foolish King. Cette véritable pile électrique, programmée avec bonheur par MKP a montré une énergie et laissé entendre une telle voix sous le petit chapiteau Genko, que personne ne voulait quitter l’endroit. Elle a vraiment tout donné, et elle en avait du bonheur à partager. L’ambiance a radicalement changé lors de la prestation de Bachar Mar-Khalife, qui a fait entrer, ou pas, les spectateurs dans son monde. Chantant en arabe derrière son piano, son concert prenait parfois des allures d’incantation, proche de la transe pour peu que l’on ferme les yeux en se laissant porter. Sages comme des sauvages, A-WA et Blues-o-Matic Experience ont emmené la foule très tard dans la nuit.  Il est maintenant l’heure de faire les comptes pour l’asso, mais il nous a semblé que les deux soirées se soient révélées presque identiques en termes d’affluence.

006

57, c’est bon !

La peur du gendarme fait lever le pied

Devant la recrudescence d’incivilité et de non-respect de la vitesse autorisée dans de nombreux secteurs, mais aussi devant les plaintes répétées des Dyonisiens, et la réactivité des élus,  les gendarmes de Guîtres ont effectué des contrôles de vitesse ce vendredi 10. D’abord route de Paris au ruisseau de la Cuve, les deux gendarmes se sont ensuite déplacés sur la commune de Frappe. A 11 heures, aucun automobiliste n’avait joué les Fangio, ce qui est plutôt rassurant, la pluie y étant certainement pour quelque chose. On peut également en conclure que tous ceux qui ont peur et se plaignent se montrent désormais très prudents. « Nous préférons que les gens respectent la vitesse autorisée », assurait un des deux gendarmes pendant que son collègue pointait les jumelles.

001 002 004 005 007

 

 

( 12 juin, 2016 )

Lors du festival Musik à Pile, ça se passe aussi dans le parc de Bômale, un des trésors de la ville

 

S16MKPParc2_03v16MKPparc

Oui, il y a eu de sacrées belles surprises lors de la 19e édition du festival MKP Musik à Pile. Mais tous les groupes qui ont plus ou moins mis le feu sur scène ont surtout tenu le rôle de rassembleur, de jeunes, de moins jeunes. Toutes les tables étaient occupées, le temps est resté calme et sec, et je vous propose de partager quelques « tranches » de festival, tranches de vie quotidienne et de détente. Ouf, ça fait du bien !

v16MKPparc_02 v16MKPparc_03 v16MKPparc_04 v16MKPparc_05 v16MKPparc_06 v16MKPparc_07 v16MKPparc_08 v16MKPparc_09 v16MKPparc_10 v16MKPparc_11 v16MKPparc_12 v16MKPparc_13 v16MKPparc1 v16MKPparc1_05 v16MKPparc1_06 v16MKPparc1_07 v16MKPparc1_08 v16MKPparc1_09 v16MKPparc1_10S16MKPParc2_02 S16MKPParc2_04 S16MKPParc2_06 S16MKPParc2_07 S16MKPParc2_08 S16MKPParc2_09 S16MKPParc2_14 S16MKPParc2_16 S16MKPParc2_22 S16MKPParc2_25 S16MKPParc2_27S16MKPParc2_17 S16MKPParc2_18 S16MKPParc2_19023

( 14 mai, 2016 )

Saint-Denis-de-Pile, The place to be, l’endroit où il faut être ce week-end

Saint Fort vue du ciel_30

Il y en a pour tous les goûts durant ces deux jours à Saint-Denis, et il faudrait être fou pour ne pas venir y faire un tour, ou des détours, jonglant entre les sites et les événements. Il sera tout à fait possible de passer un moment partout, le soir, l’après-midi de samedi ou la journée de dimanche. Vous savez déjà tout, mais je vous propose quand-même un tour d’horizon de ce qui nous attend, en images, et dont j’ai pu écrire plusieurs articles tout au long de la semaine. Je vais faire ça dans l’ordre.

Ce samedi toute la journée:

http://www.sudouest.fr/2016/05/10/les-chiens-vont-monter-sur-le-ring-2356762-3093.php

069 074

 

http://www.sudouest.fr/2016/05/09/les-punks-de-la-replik-debarquent-a-l-accordeur-2355493-3093.php

la replik pierre wetzel

La Replik, photo Pierre Wetzel, 20 heures, à l’Accordeur

Demain dimanche 15

Fort161923916_218_233_1200x800 1923916_423_236_1200x800 1923916_430_172_1200x800 le-major-landry-reste-imperturbable_1826254_800x400 les-membres-de-dionys-country-font-durer-le-plaisir-la_2745723_1200x800de-tous_1824486_1200x800

La foire de la Saint-Fort et ses 200 exposants

IMG_7382 red

Doozie photo Stéphane Tnew. Ils seront en lever de rideau de Johnny à Arcachon en juillet, et sur la place pour la foire dimanche à 15 heures

http://www.sudouest.fr/2016/05/12/en-selle-pour-jolly-jumper-2359412-3093.php

CAL_CHE_OK

 

 

( 3 mars, 2016 )

Un petit rappel des événements de ce week-end: Forget me not !

 

 

 

sherlock_holmes_FotoSketchernumérisation0059

numérisation0060r

 

Journal Sud-Ouest éditions du 19 février et du 25

12
Page Suivante »
|