( 18 mars, 2018 )

#balancelesvieuxtrucsdetongrenier#viensmangeravecnous#allonsboireuncoup

048_1bomale-vu-du-cielpjd2

Ce dimanche 18 mars, j’étais sous la douche quand j’ai entendu quelqu’un m’appeler: j’ai cherché un moment, avec de la mousse à raser sur les joues et suivant la voix (Jeanne, au secours) je suis arrivé dans ma chambre. M’approchant de plus en plus de mon fauteuil la voix se faisait plus précise, et semblait provenir d’un de mes sacs photo. Ca disait: » Dis donc, patron, ça fait longtemps que tu n’as pas mis ton index sur mon déclencheur, faudrait peut-être que tu te bouges, t’es certainement rouillé ! » Incroyable, mon appareil photo qui ramenait son objectif, mais où va-t-on ?

La page Facebook de Ville de Saint-Denis-de-Pile m’avait alerté [Vide-Grenier] Le Comité des Fêtes organise un vide-grenier ce dimanche, de 10h à 18h à la Maison de l’Isle. Vous pourrez y retrouver, en outre des étalages d’objets, des jeux pour les enfants, une buvette et des balades à poney. 

Je me suis dit que puisque j’y étais contraint par mon meilleur ami, je ne pouvais faire autrement, et c’est bizarre toutes les personnes et amis rencontrés m’ont posé la même question : »Tu te remets à la photo ? » Ben non, je vais faire un tennis, ha, ha.

002_1001_1  003_1 004_1 005_1 006_1 007_1 008_1 009_1 010_1 011_1 012_1 013_1 014_1 015_1 016_1 017_1 018_1 019_1 020_1 021_1 022_1 023_1 024_1 025_1 026_1 028_1 029_1 031_1 032_1 033_1 034_1 035_1 036_1 037_1 038_1 039_1 040_1 042_1 043_1 044_1 045_1 046_1 047_1

 

( 3 janvier, 2018 )

Que d’eau, que d’eau !

023_1 076

Ce n’est pas marrant pour tout le monde surtout pour ceux qui habitent un peu trop près de la rivière sur les quais de l’Isle, lorsque la rivière déborde. Il est certain que si en été il est très agréable de bronzer sur sa terrasse (non, la photo ci-dessus n’a rien à voir…c’est juste pour mon plaisir) ) ou de boire un pot avec des amis sur les quais ou un bateau, c’est moins amusant quand il faut prendre une barque pour aller chercher son pain.  Ces inconvénients n’existent pas dans le centre des grandes villes mais il faut bien ça pour que la ville ne soit pas envahie de Parisiens à la retraite qui viennent manger le pain des campagnards (humour) et payer moins d’impôts locaux. Ce matin, les quais sont sous l’eau, bon, même si c’est chiant ça fait de belles images si on veut bien prendre le temps, ce que j’ai fait… pour vous, ce sont mes étrennes.

020_1 021_1 022_1  024_1 025_1 026_1 027_1003_1 007_1 010_1 014_1 016_1 017_1  019_1018_1

 

( 1 décembre, 2017 )

Un peu de douceur et de calme dans ce monde de brutes

1aaJF par GOVieuxFB035_1

Un certain verlaine avait compris et saisi la beauté de l’automne

« Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon coeur d’une langueur monotone.

Tout suffocant et blême, quand sonne l’heure, je me souviens des jours anciens et je pleure.

Et je m’en vais au vent mauvais qui m’emporte deçà, delà, pareil à la feuille morte. »

Venez découvrir le merveilleux arboretum de Picampeau paré de ses habits de saison, c’est fabuleux.

 

023_1 024_1 027_1 031_1 033_1 036_1r 039_1 040_1

( 11 juillet, 2017 )

Voila, pour moi, l’aventure Sud-Ouest se termine

 

DSC_0626 copie004 vide

J’ai publié ce message sur mon blog.

J’ai choisi un nouveau métier : retraité.

Voila, c’est fini, après 12 années de bons et loyaux services (du moins ai-je essayé) je confie les clés de l’information dyonisienne à quelqu’un d’autre. Enfin quand je dis que je confie, c’est une façon de parler car je n’ai pas le pouvoir  de choisir celui ou celle qui va s’efforcer de vous informer sur la vie locale. Mes patrons et  amis (es)  de l’agence de Libourne et les responsables du Libournais à Bordeaux vont s’en occuper au mieux après avoir réfléchi à la meilleure façon de « couvrir » la ville, notre ville, qui pousse qui pousse et qui a déjà bien changé depuis 2005.  Comme dit la pub : « Et c’est pas fini ». J’éprouve bien évidemment un petit pincement au cœur en pensant à tous ceux qui ont suivi ce qui peut ressembler à une aventure pas si évidente qu’il n’y paraît.

Correspondant de presse locale, j’ai adoré faire ça, tous les Dyonisiens connaissent mon histoire, j’ai peu d’amis sincères, les autres vont certainement boire un coup pour arroser, enfin, l’arrêt de ma « prose ». Du 14 juillet 2005 au 14 juillet 2017, 5710 articles signés JF ont été  publiés en 12 ans, avec presque autant de photos, sur une seule ville-commune, et bien moi, je suis plutôt fier d’avoir pu vous mettre en lumière, informer les lecteurs, faire vivre la ville à ma façon. Je tiens à adresser un petit message personnel à ma sœur Hélène et à Corinne Petit, la DGS de la mairie qui m’ont encouragé à envoyer une lettre de motivation à la direction du journal, et à Rodolphe Wartel qui m’accordé sa confiance. En écrivant cette lettre j’étais bien en deça de la motivation quoi m’a animé pendant toutes ces années. Place aux jeunes… et merci de votre patience.  JIEF

Après de longs mois de réflexion, de questions, de doutes, de déceptions, de nouvelles envies, de nouveaux départs, de messages amicaux, d’insultes anonymes qui gonflent, de rencontres, de belles rencontres qui marquent, d’autres qui ne m’ont laissé aucun souvenir, d’excitation, de plaisir d’informer, de voir la ville se transformer, j’ai l’opportunité de faire valoir mes droits à la retraite. Je ne sais pas de quoi elle sera faite, comment je vais vivre et la vivre, sans mes heures passées chaque matin sur mon ordi, relisant mes articles publiés et imaginant déjà le suivant, les suivants. En 12 années jamais la corbeille de Saint-Denis-de-Pile ne s’est trouvée vide, obligeant le desk à me demander de me bouger, au contraire j’en ai toujours « fait trop ».  Certains collègues râlaient de voir Sud-Ouest devenir « la Gazette dyonisienne« … J’ai dû attendre d’être si vieux pour faire un boulot qui m’a passionné et que j’avais choisi moi-même. Mes honoraires m’ont aidé même si pour la plupart de mes collègues, ce rôle ne constitue parfois qu’un moyen de payer les cigarettes et de sortir de la maison … pour prendre l’air, ha, ha !

J’ai déjà reçu quelques messages d’amitié et j’ai bien l’intention de les regrouper dans une prochaine note sur mon blog, en attendant, comme Gérard Ouldbabali en est certain, que je ne me lance dans une nouvelle façon de communiquer. Pour le moment, j’en doute, mais qui peut dire que je ne boirai jamais l’eau de la fontaine ?

Mauzac-et-Grand-Castang_07texte147 128

Je vais continuer d’ouvrir l’oeil….

( 14 mai, 2017 )

La Foire de la Saint-Fort a fait doubler la population pendant quelques heures.

 

Mauzac-et-Grand-Castang_07texte046

J’ai craqué vers 17 heures,après huit heures passées dans le centre-ville et au coeur de la foire. Je n’ai pas tout vu jusqu’à la fin, j’ai zappé la remise des prix au Club Canin, j’espère que Jean-Jacques et Brigitte ne vont pas m’envoyer un de leurs pensionnaires…  Crevé, oui, mais heureusement je n’avais pas fait la « foire de la soif » car il y avait pas mal d’endroits et de « pièges » à éviter. A part les inévitables râleurs jamais contents, cette 142e édition semble avoir atteint ses objectifs, d’autant plus que, contrairement aux prévisions, il a fait un temps superbe. Il ne pleut jamais pour la Saint-Fort, même si à chaque fois, une ou deux averses bidon viennent foutre la trouille aux organisateurs et aux exposants. Et bonne nouvelle, enfin je l’espère pour vous, j’ai pris quelques photos que je vous propose sous plusieurs thèmes. Qu’est-ce qu’on dit ?

Dans les rues

079 093 123 153 154 155 156159 160 161 164 168 171 172182

 

Animations repas

111 176 177 180 189 192 193 202 203 209

Elus les « huiles »

068 071 080 082 084 085 086 087

Les exposants, enfin, une partie…

003 - Copie 005 - Copie 006 - Copie 007 - Copie 008 - Copie 009 - Copie 010 - Copie 013 - Copie 015 - Copie 018 - Copie 021 - Copie 022 - Copie 023 - Copie 024 - Copie 025 - Copie 026 - Copie 027 - Copie 028 - Copie 065 075098 215 216 217 220 225 228 229 231 232 233181

 

Bougeons avec la foire 

076 103 105 108 113 115 121 184 210 211

( 8 mai, 2017 )

Allez, il fait beau, on profite et on se calme

031 Mauzac-et-Grand-Castang_07texte

Les petites phrases assassines se propageaient bien, plus ou moins chuchotées , dans les rangs des personnes présentes à la cérémonie du 8 mai, suite aux résultats parfois douloureux et parfois encourageants de l’élection présidentielle d’Emmanuel Macron. Mais comme on dit; the show must go on, le spectacle et la vie vont reprendre un cours normal. Il faut souhaiter que les « humoristes » de certains parts politiques qui envahissent les écrans soient remplacés, et vite, par des vrais. On a marre de cette haine, de ces non-réponses, de ce miroir aux alouettes, pas vous ?

Je vous offre ce petit album photo, c’est rien, ça m’fait plaisir !

001 002 003 005 006 007 008 009 010 012 014 015 016 017 019 021 022 023 025 026 028 029 030 031 032 033 034 035 036 038 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053

( 8 mai, 2017 )

Bizarre, vous avez dit bizarre, comme c’est bizarre !

 

028 Mauzac-et-Grand-Castang_07texte

Ceci n’engage que moi, et vous n’êtes pas obligés d’être d’accord !

Les chiffres de ce second tour des élections présidentielles m’amènent à me poser beaucoup de questions pour l’avenir de notre commune. Comme on a pu le constater dans un article publié dans le quotidien Sud-Ouest, au niveau du territoire, et à l’initiative de notre maire, Fabienne Fonteneau, 7 communes sur 13 avaient appelé à soutenir Macron pour couper l’herbe sous le pied du FN. On peut déjà constater que dans certaines communes où le maire s’est désolidarisé, le Pen s’est baladée.

Saint-Denis-de-Pile a réagi dans toutes les directions.

Déjà, les votes blancs passent de 48 à 271, sans doute et en partie grâce à un important report des voix de Mélenchon, mais pas que, qui avec des pudeurs de gazelle n’a pas voulu trancher et préféré laisser la porte ouverte en ne donnant pas de consignes. 300 électeurs de plus qu’au premier tour ne sont sont pas exprimés, 2627 contre 2953. Le Pen, quant à elle gagne plus  314 voix, pendant que Macron gagne lui, 818 voix (le nombre de voix de Le Pen au premier tour). Lorsqu’il avait fallu voter Chirac droite et gauche, entre autres, les électeurs de gauche n’avaient pas hésité à voter pour lui jusqu’à lui accorder 80 % des voix contre le père. Les temps ont changé. Bien sûr Macron a choisi le camp du milieu, ni droite, ni gauche ou  gauche et droite et les électeurs ont pu se sentir un peu perdus.

Dur dur pour les élus locaux.

Ils sont 29 élus au Conseil municipal, et je suis triste pour eux ce matin. Quels sentiments peuvent-ils éprouver ce matin du 8 mai. Il n’y a en principe aucun membre déclaré du FN au sein de ce conseil. Mais il est certain que parmi les amis et les membres de leur famille, ils sont nombreux à avoir déposé le bulletin de la haine dans l’enveloppe. Il est temps que la ville retrouve sa sérénité, il y a des trucs plus intéressants à faire , et il faut bien comprendre qu’il n’existe ni mode d’emploi ni baguette magique pour transformer la vie de tous en un clin d’oeil.  Ce n’est de toute façon pas le FN qui aurait changé nos vies, en bien… Bon, on vous en veut pas, mais choisissons les bons candidats pour les législatives, pas des candidats parachutés ! D’accord ? Au fait, le 8 mai, on célèbre la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Hasard ou coïncidence ?

( 7 mai, 2017 )

Coucou me revoilou, pour faire un point sur notre Saint-Denis. On est en mai, je fais ce qui me plaît…

 

Mauzac-et-Grand-Castang_07texte drone

A 7 jours de la foire de la Saint Fort, j’ai traîné mon appareil photo, ces deux derniers jours aux quatre coins de la commune, enfin presque puisque mon périple va de l’ancienne usine Jacquel au parc de la chartreuse de Bômale. J’ai en quelque sorte pris la température de la ville, ça bouge.

Inauguration d’Eco recyclage la recyclerie du Libournais.

003 015 021 023r 030

 

Parc de la chartreuse de Bômale. MKP met de l’ordre et la Lluna se prépare pour la saison, et les enfants s’éclatent au foot.

013 020 024 030 032 033 037 006 008

 

 

L’offre de restauration « sur le pouce  » ou à emporter accélère route de Paris

042 045 051 052 054 055 056

 

La marché dominical s’étoffe et plusieurs commerces non sédentaires complètent l’offre locale, et en même temps, on a voté ce dimanche

004 006 007 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 023024 025 028

 

( 15 avril, 2017 )

MKP Musik à Pile se met au Madison

038drone Mauzac-et-Grand-Castang_07

Ce samedi matin, l’association MKP Musik à Pile organisait une conférence de presse à la librairie Madison de Libourne. Ce fut l’occasion de présenter le programme du festival et de porter un toast à ce bel anniversaire qui s’annonce, 20 ans, en se remémorant en musique ces 20 dernières années de programmation MKPienne !

039002 006 010 012 014 021 023 024 029 032 033 037

( 19 février, 2017 )

« Y’en a eu que pour nous pendant deux jours », assurent des enfants aux anges.

drone

Ce vendredi 17 et ce samedi 18, c’était jours des enfants avec plusieurs événements qui leur étaient dédiés dans notre ville. Vendredi soir, le centre social Portraits de familles organisait une soirée « Tous des artistes ».    J’y étais, je me suis régalé de voir tous ces enfants insouciants et heureux, et je vous fais partager mes moments préférés. De rien, ça’m fait plaisir !

081 085 092r 099012 013 014 015 016 017

 

A l’Accordeur c’est la fable Le « Corbeau et le renard » revisitée qui  a ravi les spectateurs.

007 015 017 018 019 021 036 049 059 076

 

Enfin samedi , matinée spéciale Saint Valentin à la ludothèque.

010 009 008 007 006 003 002

 

12345...11
Page Suivante »
|