( 21 juin, 2018 )

JOUR 11 Washington DC (district de Columbia), la ville monument…ale !

Philadelphie_75Washington_308_1

C’est ici dans la ville de Donald, (Trump, pas celui de Walt Disney) que se trouvent les bâtiments publics les plus nombreux et les plus célèbres des Etats Unis. A la démesure de l’Amérique et de son président.

Visite guidée de Washington, en deux parties, au moins, selon mon humeur, ok ?.

La-Maison Blanche, depuis laquelle le président prend ses décisions.

 

Washington_11

Jefferson Memorial

Washington_219_1 Washington_283_1 Washington_284_1 Washington_285_1 Washington_287_1 Washington_293_1 Washington_295_1 Washington_297_1 Washington_298_1 Washington_299_1 Washington_305_1

Soldats

Soldats américains plantant leur drapeau à Iwo Jima.

Washington_133_1 Washington_141_1 Washington_144_1 Washington_148_1

 

 

 

  • La Cour Suprême et le Capitole d’où siège le Congrès.

Washington_168_1 Washington_170_1 Washington_171_1 Washington_180_1 Washington_189_1

Vous apercevrez également le Parc Lafayette et verrez le quartier historique de Georgetown dont la création remonte au début du XVllle siècle par les premiers  colons.

Puis départ pour la visite du cimetière dArlington où repose le président Kennedy.

Washington_94_1 Washington_98_1 Washington_99_1 Washington_100_1 Washington_103_1 Washington_104_1 Washington_105_1 Washington_109_1 Washington_112_1 Washington_116_1 Washington_118_1

 Le Pentagone, où personne ne nous a proposé de prendre un café….

Washington_119_1 Washington_120_1 Washington_121_1 Washington_122_1 Washington_123_1

Après-midi libre pour poursuivre votre découverte de la ville ou visiter les musées gratuits  de la Smithsonian Institution, le plus grand complexe de musées au monde (fermeture des musées à 17h30). Le groupe Smithsonian Institution compte 18 musées et galeries et détient plus de 136,5  millions d’objets et de spécimens du patrimoine américain. Dix musées et galeries du 

Smithsonian se trouvent sur le National Mali entre le Monument de Washington et le Capitole. Six autres musées et le Zoo se trouvent dans la zone métropolitaine de  Washington. Le est le musée de l’air le plus réputé au monde. Il compte toutes sortes d’appareils depuis les tous premiers avions jusqu’aux vaisseaux spatiaux.

Nuit à l’hôtel, à demain !

 

( 20 juin, 2018 )

JOUR 10: Philadelphie

220px-USA_Flag_-_Hyannis_-_Massachusetts

Rocky Balboa, le vrai

Rocky Balboa, le vrai

Philadelphie_45

Le premier drapeau cousu par une brave dame Betsy Ross

Philadelphie a vécu des moments qui ont incontestablement marqué l’histoire des USA. Ce fut la première capitale des États-Unis avant Washington. Philadelphie a vu le jour en 1681, après que le roi d’Angleterre, Charles II, ait confié le territoire à William Penn, en guise de remboursement des dettes colossales contractées auprès de son défunt père.

Penn baptisa la colonie Pennsylvanie, et fonda Philadelphie. Lui-même étant Quaker, Penn souhaitait ouvrir sa ville à toutes les religions, à toutes les minorités persécutées par l’Église. Philadelphie se développa progressivement. Au 18e siècle elle attira toutes sortes d’écrivains et libres penseurs venant des autres états. C’est ici que naquit et grandit l’idée d’une véritable nation américaine, alors que le roi d’Angleterre ne cessait de taxer lourdement les colons depuis 1766.

Visite à pied du centre historique de Philadelphie.

La principale visite est celle par laquelle nous commençons: le Hall de l’Indépendance. Dans ce gracieux bâtiment de briques rouges datant de 1 732 ont été signées la Déclaration d’Indépendance et la Constitution des États-unis. La pièce la plus intéressante est la chambre de l’assemblée qui a été parfaitement restaurée. Mais le reste du bâtiment mérite également une visite. De là, nous nous rendons au pavillon de la Cloche de la Liberté. La cloche est un des symboles les plus importants des États-Unis.

Philadelphie_51

Tous les amoureux de western connaissent le nom de cette entreprise

 

Philadelphie_03 Philadelphie_04 Philadelphie_10 Philadelphie_16 Philadelphie_19 Philadelphie_20 Philadelphie_28 Philadelphie_31 Philadelphie_33 Philadelphie_36 Philadelphie_37 Philadelphie_42 Philadelphie_48 Philadelphie_49 Philadelphie_50 Philadelphie_53 Philadelphie_54Ottawa-31-5-18_37

( 19 juin, 2018 )

Jour 8 (PM: post méridiem) New-york, New…ou York, on y va ! Jour 9 : on y est !

220px-USA_Flag_-_Hyannis_-_MassachusettsIMG_20180603_180246_8CS

En milieu d’après-midi, départ pour New York.

Boston-New-york_21 Boston-New-york_26  New-York_09 New-York_10 New-York_14JAFE7905JAFE7906

© Amerigo: « Située à l’embouchure de la rivière Hudson, New York est formée de cinq quartiers (appelés boroughs) principaux: Manhattan (le centre de New York), le Bronx, Brooklyn, Queens et Staten Island.

Surnommée Big Apple, c’est aujourd’hui la plus importante agglomération du pays le plus puissant du monde. La capitale mondiale de la finance, des affaires et du commerce. Mais elle est aussi la plus ancienne des grandes villes des USA.

Si elle évoque aujourd’hui les affaires, la culture, les gratte-ciels et la foule, alors que les villes d’histoire sont Boston, Philadelphie ou Washington DC, c’est sans doute parce que le dynamisme de cette cité en perpétuel changement fait oublier toute tradition, toute histoire.

Cette ville animée nous régale avec ses lumières, ses affiches, ses trottoirs, ses magasins et restaurants toujours remplis ».

Jour 9 : on y est !

Transfert à Battery Park et embarquement sur le traversier de Staten Island, doù nous profitons d’une magnifique vue sur les gratte-ciels de Manhattan et la Statue de la Liberté.

Plus qu’un moyen de transport, le ferry de Staten Island est un incontournable de New York !

Pour les New-yorkais vivant à Staten Island, le ferry est le moyen de transport primordial pour aller travailler à Manhattan.

New-York_22 New-York_26 New-York_32 New-York_36 New-York_37 New-York_40 New-York_42 New-York_50

Traversant de part en part le port de New York, le ferry de Staten Island vous offre des vues superbes sur la skyline de la pointe Sud de ManhattanLe ferry ne fait pas escale sur Liberty Island mais passe très près de la statue de la Libertéœuvre du français Bartholdi et de l’ingénieur Gustave Eiffel. Offerte par la France aux Etats-Unis lors de la commémoration du 100e anniversaire de la fondation des Etats-Unis, elle est devenue le symbole de l’Amérique, représentant l’accès à la liberté pour les immigrants arrivant à New York en bateau, la statue étant la plupart du temps ce qu’ils  voyaient en premier.

Même si cela semble une attraction pour touristes, il est quand-même balaud de se priver de la balade en hélico qui nous fait découvrir The Big Apple d’une manière différente, surtout qu’on n’a pas souvent l’occasion de s’offrir un tel spectacle ailleurs dans le monde. Mais aussi et surtout que je serai mort et enterré avant de pouvoir revenir à New York !

New-York_68 New-York_69 New-York_73 New-York_74 New-York_78 New-York_79 New-York_80 New-York_81 New-York_87 New-York_88 New-York_90 New-York_94 New-York_100 New-York_101 New-York_102 New-York_104

Nous nous en prenons plein les yeux depuis les ponts du ferry. Retour à Battery Park.

N.B. : Par mesures de sécurité consécutives aux évènements du 11 septembre 200 1, les sacs volumineux sont interdits et chaque passager est fouillé avant d’embarquer.

Déjeuner dans le quartier chinois.

New-York_155 New-York_157New-York_161

 

Tour guidé de Manhattan, à pince, pour cause de panne de clim dans le bus, au garage plusieurs heures. Le top de la fatigue du voyage, j’ai feinté deux petits morceaux en prenant un taxi avec 3 copains crevés. J’avais dit que personne ne sait où est la France à New York, mais comme les Français se la pètent, mes covoyageurs se sont foutus de ma gueule. Je l’avais compris il y a longtemps lors d’un voyage avec ma femme Chantal et mes filles Anna et Sara. Alors dans le taxi j’ai discuté avec le chauffeur venu… du Bengladesh qui m’a dit « Ah, la France, London ! »  No comment, j’avais bien raison… La mélanche et la marine devraient y faire un tour, pour voir si on leur demanderait des autographes… humour !

Vous découvrirez Times Square et Broadway, le centre d’énergie et le quartier des théâtres de New York; Central Park, une oasis de verdure au milieu de la forêt de gratte-ciel; la Se Avenue et ses élégants magasins; Rockefeller Center, le plus grand centre privé d’affaires et de loisirs du monde; l’Empire State Building, gratte-ciel Art Déco avec son observatoire et vues imprenables; les villages; le quartier de Wall Street avec la bourse de New York; le fameux pont de Brooklyn

New-York_110

C’est à Wall Street, les hommes touchent les cornes pour gagner de l’argent, les femmes se penchent sous le taureau pour caresser les cojones, signe de prospérité

New-York_125

Monument en mémoire des pompiers…..

New-York_126

… morts le 11 septembre

New-York_130

La base d’une des Twin Towers

New-York_235

Plus rien ne…..

New-York_236

… surprend personne…

New-York_238

… dans cette ville où tout semble permis !

New-York_150

Cette tour a été imaginée et construite par un architecte suisse… et ivre peut-être

New-York_221

C’était le soir du match 4 Warriors vs Cleveland

New-York_181

Une bien jolie rencontre Coréenne du Sud…

New-York_180

… et ses copines étudiantes

New-York_243

Peinture … sur soi !

New-York_108

Point de départ de Wall Street

New-York_179

Paris vaut bien une messe, mais New York vaut plus qu’une bière !

New-York_169

Les escaliers obligatoires en cas d’incendie, à éviter quand-même si on peut !

New-York_105

La vraie gloire, c’est là !

New-York_131

Une sensation étrange nous étreint à Ground Zero, comme un malaise

New-York_143

Ils ont payé un lourd tribu lors des attentats, la caserne est toute proche

New-York_161

Ah ça, c’est sûr !

New-York_107 New-York_112 New-York_127 New-York_128 New-York_160 New-York_162 New-York_165 New-York_172 New-York_174 New-York_206 New-York_227 New-York_228 New-York_233 New-York_241 New-York_246 New-York_214 New-York_224 New-York_230 New-York_246

Dîner, transfert et Nuit à l’hôtel, bien cassé !

 

 

 

( 18 juin, 2018 )

Spéciale « bons plans »

Quelques bons « plans »  pour une petite balade

Feuille 051 220px-USA_Flag_-_Hyannis_-_Massachusetts

 

Arlington Boston Plan Buffet des continents Gillin's-2 Ile Orléans_64_InPixio Mille îles Rockport Pin's AF et Marine Sécurity USAbalade

 

Gillin's-1 Hélico-1

( 18 juin, 2018 )

Jour 7 direction l’Amérique et jour 8 à Boston

1200px-Grand_Sceau_Harvard.svg220px-USA_Flag_-_Hyannis_-_Massachusetts

 

Nous ne le savons pas encore en quittant l’hôtel, mais nous allions vivre nos deux premières journées pluvieuses après les 26 ou 27 ° et les coups de soleil du Canada ! Hasard ou coïncidence ? Bon, comme nous avions 640 bornes à nous taper en bus, ce n’était pas trop grave, un peu moins marrant pour Michel notre chauffeur. Après un passage de la frontière et de la douane canado-américaine en plein no mans’land et une nouvelle partie de zèle des Ricains qui s’évertuèrent à compter les petites culottes de ces dames, vérifiant qu’elles étaient à la bonne taille de la propriétaire de la valise fouillée. J’exagère, mais à peine ! C’est en fin de journée que nous arrivâmes à Boston, bien cassés, les longues marches commençant à tirer un peu sur certains muscles peu sollicités habituellement, en particulier ceux de l’endurance, hé, hé. Oh p…., c’est con de vieillir !

Arrivée à Boston en fin de journée.

Métropole construite entre un bras de mer, et la Charles River, c’est à Boston qu’une grande partie de l’histoire américaine puise ses origines: révolution, indépendance vis à  vis de la couronne d’Angleterre, abolition de l’esclavage, émancipation des femmes. Oui, je confirme, après cette journée et un repas pris à l’hôtel (ouf !) on a dormi comme des bébés, personne n’a demandé à sortir en ville… Il fallait prendre des forces, la visite de la ville et 350 km vers New-York nous attendaient, au secours !  

Après un petit déjeuner continental, assez léger, ce qui change des restos où tout est « too much » (je parle ici de quantité, pas de qualité gustative…) .

Visite guidée de Boston.

Pour connaître l’histoire de la ville à travers monuments et ruelles depuis 3 siècles et demi, il suffit de suivre une ligne rouge (peinte ou en brique) de 6 km appelée le Freedom Trait (chemin de la Liberté) qui commence à l’angle de Tremont et Park Street.

Cet itineraire passe par tous les endroits importants ayant marqué l’histoire de Boston.

Parmi ces sites, le Faneuil Hall, situé sur le front de mer, servait de marché et de salle de réunion. Juste à côté, Quincy Market, bâtiment historique abritant les anciennes halles de la ville. Il fut construit entre 1824 et 1826 et baptisé en l’honneur du maire Josiah Quincy.
Chaque année plus de 15 millions de personnes le fréquentent, en· faisant ainsi l’un des endroits les plus animés de Boston.

Vous verrez également le « Old State House ». la statue de Benjamin Franklin, Paul Revere’s
House. la plus ancienne maison de Boston, bâtie en 1680.

Petit tour de Beccon Hill, quartier huppé de-la ville aux rues pavées et maisons de briques aux balcons fleuris.

Vous découvrirez enfin Cambridge qui abrite la fameuse Université Harvard.

Boston-New-york_07

Le magasin de la fac d’Harvard

Boston-New-york_03 Boston-New-york_04 - Copie Boston-New-york_06 Boston-New-york_09 - Copie Boston-New-york_10 Boston-New-york_11

C'est ici que se déroule la cérémonie de la remise des diplômes de fin d'année

C’est ici que se déroule la cérémonie de la remise des diplômes de fin d’année

Boston-New-york_15 Boston-New-york_19

USA Philadelphie_45 Philadelphie_46 Philadelphie_47

Le drapeau des États-Unis, surnommé Stars and Stripes (littéralement « étoiles et bandes »), The Star-Spangled Banner (généralement traduit par « bannière étoilée », et qui est également le titre de l’hymne national des États-Unis) ou encore Old Glory, est le drapeau national et le pavillon national des États-Unis. Il se compose de treize bandes horizontales rouges et blanches d’égale largeur, disposées alternativement et d’un canton supérieur (côté mât) de couleur bleue parsemé de cinquante petites étoiles blanches à cinq pointes arrangées selon neuf rangées horizontales.

Les 13 bandes représentent les 13 États fondateurs qui se sont unis pour former les États-Unis d’Amérique ; de même qu’initialement il n’y avait que 13 étoiles. Ces bandes sont cousues l’une à l’autre (et non pas imprimées) pour symboliser l’union ainsi scellée entre les États fondateurs.

Le premier drapeau des États-Unis a été adopté le 14 juin 1777, moins d’un an après la Déclaration d’indépendance. Il ne comptait alors que treize étoiles à son canton. Vingt-sept versions successives ont existé, chacune adoptée pour rendre compte de l’augmentation du nombre d’États dans l’Union. La version actuelle à cinquante étoiles est la version officielle existant depuis le 4 juillet 1960, à la suite de l’intégration d’Hawaï le 21 août 1959 comme 50e État.

Ce drapeau est celui de la république fédérale, cependant chaque État fédéré possède également son propre drapeauEmblème représentant les États-Unis dans leur complexité, le drapeau est perçu tantôt comme un symbole de démocratie et de liberté garanties par la Constitution, tantôt par les opposants à la politique des États-Uniscomme un symbole d’impérialisme et de militarisme.

( 17 juin, 2018 )

Jour 6 deuxième partie: chut, j’ai dit chutes ! Le soir, on se « sucre » !

 

 

FeuilleMontmorency_03

 

Mal aux yeux, mal aux jambes, nostalgie d’être seul pour un tel voyage, allez, on s’accroche et on n’y pense plus, ok ? C’est l’heure du départ pour lîle dOrléans.

En chemin arrêt aux Chutes Montmorency.

Faisant face à l’Île d’Orléans, elles sont plus hautes de 30m que celles de Niagara, mais bien moins impressionnantes.

Montmorency_30 Montmorency_28 Montmorency_27 Montmorency_22 Montmorency_21 Montmorency_19 Montmorency_07 Montmorency_04 Montmorency Montmorency_03Montmorency_17

 

 

L’Île d’Orléans ressemble à la Normandie! Une véritable architecture rurale s’offre à vous: paysages parsemés de maisons de pierre, de vieilles fermes, des églises de pierre et des chapelles de procession. On y dénombre encore aujourd’hui environ 50 maisons datant du 
régime français.

Ile Orléans_51 Ile Orléans_52 Ile Orléans_57 Ile Orléans_58

Dégustation de Caribou !

Dégustation de Caribou !

Ile Orléans_63 Ile Orléans_64_InPixio

 

Dîner dans une cabane à sucre. A faire absolument !

Cabane à sucre_05 Cabane à sucre_06 Cabane à sucre_07 Cabane à sucre_13 Cabane à sucre_14 Cabane à sucre_15 Cabane à sucre_16 Cabane à sucre_23

Le barbecue du coin

Sirop d'érable brûlant sur glace pilée on fait nos propres sucettes

Sirop d’érable brûlant sur glace pilée on fait nos propres sucettes

Le barbecue du coin pour chauffer le sirop

Le barbecue du coin pour chauffer le sirop

 

( 16 juin, 2018 )

Jour 6 : Québec la fascination…. et le plaisir, continuent !

FeuilleJAFE7304

JAFE7275 JAFE7292 JAFE7299 JAFE7300 JAFE7305 JAFE7307 JAFE7309 JAFE7312 JAFE7314 JAFE7315 JAFE7317 JAFE7318 Québec-1-6-18_04 Québec-1-6-18_10 Québec-1-6-18_11 Québec-1-6-18_12 Québec-1-6-18_17 Québec-1-6-18_18 Québec-1-6-18_29 Québec-1-6-18_33

Des merveilles de la nature nous attendent à nouveau, c’est dingue, ce pays !  Après le p’tit dèj, direction Québéc !

© Amerigo: Visite guidée de Québec, la seule ville fortifiée d’Amérique du Nord. Vous découvrirez:

            Les plaines d’Abraham ou le parc des Champs-de-Bataille. C’est ici qu’en 1759 la France perdit son empire d’Amérique. Y sont édifiés les statues de Jeanne d’Arc et du Général de Gaulle.

            La Place Royale, un des plus anciens quartiers d’Amérique du Nord, Samuel de Champlain y construisit sa première cabane au Canada,

            Le château Frontenac (de style Renaissance française), qui est pour Québec ce que la Tour Eiffel est pour Paris: le symbole de la ville, qui se dresse au dessus du Saint- Laurent,

(> La vieille ville et ses remparts, construits au cours du 18ème siècle,
(> Le quartier du petit Champlain, aux ruelles tortueuses,

o La Place d’Armes ou encore Le Fort Britannique …

Québec_13

C’est … du sel pour l’hiver stocké sur des kilomètres

 

« La culture sous toutes ses formes

A la croisée des cultures européennes et américaines, Québec se découvre au rythme des balades. En flânant d’un quartier à un autre, on expérimente en quelques minutes changements de styles et voyages dans le temps.

Dans le Vieux-Québec, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le dédale pittoresque de rues pavées semble forcément familier aux habitués des centres-villes européens. La culture locale est cependant partout : dans les boutiques d’artisans de la rue du Petit-Champlain, l’endroit idéal pour « magasiner », comme disent les Québécois, comme dans les nombreux vestiges de la riche et complexe histoire de Québec tels que Wendake.

Au cœur de la ville de Québec, cette réserve amérindienne et la reconstitution authentique d’un village huron offrent une plongée fascinante dans l’histoire, les mythes et le mode de vie des Hurons-Wendat, communauté fondée en 1697.

Le sens de la fête

A Québec, les festivals se succèdent tout l’été. A partir de la fête nationale de la Saint-Jean-Baptiste, le 24 juin, c’est Avignon, Aurillac et Rock en Seine réunis dans les rues de la capitale ! Les premières semaines de juillet, la musique envahit la ville à l’occasion du Festival d’été de Québec, l’une des plus grandes manifestations musicales d’Amérique du Nord. Durant onze jours, des centaines d’artistes se produisent sur la dizaine de scènes dispersées dans toute la ville.

Changement d’ambiance début août, avec les Fêtes de la Nouvelle-France qui proposent, à travers plus de 400 spectacles, animations et autres reconstitutions, un voyage dans le temps vers l’Amérique des XVIIe et XVIIIe siècle.

Gastronomie et micro-brasseries

Le sens de la fête des Québécois s’exprime dans les nombreux restaurants et bars de la capitale. Une fois que vous aurez goûté l’incontournable poutine, n’hésitez pas à faire une tournée gourmande à la rencontre des commerçants locaux et engagés du quartier Saint-Roch et de leurs créations culinaires.

Amateur de mousse ? Vous trouverez votre bonheur auprès des micro-brasseries artisanales locales, comme La Souche, dans le très branché Limoilou. Et pour prolonger la fête encore quelques heures, rendez-vous sur la Grande Allée pour bouger sur les derniers sons dans les clubs les plus stylés de la capitale.

Le plein d’aventure et de sensations fortes

On l’aura compris, la ville de Québec vaut à elle seule le détour. Mais sa position géographique en fait une base de départ idéale pour des activités en pleine nature et à sensations. L’occasion d’admirer deux des chutes d’eau les plus impressionnantes d’Amérique du Nord – la chute Montmorency, où une tyrolienne permet de survoler les 300 mètres de gouffre, et le vertigineux Canyon Sainte-Anne, à gravir en suivant la via ferrata pour un point de vue incroyable – ou de tester le vélo de montagne à la Vallée Bras-du-Nord.

Aventurier dans l’âme ? La province regorge de parcs nationaux. L’un d’entre eux, le Parc de la Jacques-Cartier est situé à 30 minutes de la ville de Québec. Randonnées, ballades en canot, observation de la faune… Ses nombreuses activités à pratiquer en famille, en couple ou en solo, permettent de découvrir l’étendue de la richesse de la région.

Pour en savoir plus sur les attraits incontournables de la ville de Québec et de sa région, ainsi que des suggestions de parcours, rendez-vous sur le site regiondequebec.com. A tantôt ! »

Le 10 avril 2018 à 10:14 •© Sophie Bernard

Dans la deuxième partie du 6e jour, je vous ferai découvrir les Chutes Montmorency et passer la soirée dans une cabane à sucre.

( 15 juin, 2018 )

Jour 5 : Montréal ville extraordinaire pleine de surprises à tous les coins de rue, et même en-dessous

 

FeuilleMontréal_39

Montréal est située sur une île de 500 km2″. délimitée par le Saint Laurent au sud et la rivière des Prairies au nord. La rue Saint Laurent coupe la ville en deux, autrefois frontières imaginaires qui séparait la bourgeoisie anglophone de l’ouest (quartiers résidentiels et d’affaires) et les quartiers francophones et les usines de l’est.

Nous n’avons pas manqué:

  • Le vieux Montréal, où se trouvent les plus anciennes maisons,
  • La Place d’Armes, où s’élève le Vieux Séminaire à l’architecture élégante, le plus
    ancien bâtiment de Montréal,La Basilique Notre Dame, de style gothique dont les vitraux retracent l’histoire 
    religieuse de Montréal et les principales étapes de la fondation de la ville 
  • Le parc du Mont Royal, dans le plus quartier branché de la ville (artistes, boutiques
    et objets farfelus)
  • La Place Jacques Cartier et le Vieux Port,
  •  Le Stade Olympique, site des jeux olympiques d’été de 1976 ,  le centre-ville et ses gratte-ciels aux lignes modernes …Fin du tour de ville au marché Jean Talon; où on retrouve des boutiques spécialisées offrant épices, huiles, fromages, viandes, desserts et produits du terroir québécois
  • Montréal_04 Montréal_05 Montréal_06 Montréal_07 Montréal_08 Montréal_09 Montréal_10 Montréal_13 Montréal_14 Montréal_15 Montréal_18 Montréal_20 Montréal_34 Montréal_35 Montréal_37 Montréal_41 Montréal_48 Montréal_51 Montréal_54 Montréal_67 Montréal_70 Montréal_73JAFE7266 JAFE7267
  • ©Montréal :
  • COMMENT EXPLORER LA VILLE SOUTERRAINE DE MONTRÉAL

    Underground city

    L’expression « ville souterraine » fait référence au vaste réseau de passages piétonniers sous les rues du centre-ville de Montréal. Au total, 32 kilomètres de couloirs relient le réseau du métro avec des hôtels, des magasins, des musées, des universités et des gratte-ciel. Le système — appelé RÉSO — est un équipement urbain important et les chiffres le prouvent : 500 000 personnes en moyenne y circulent quotidiennement.

    PLUS QU’UN MOYEN DE SE DÉPLACER

    Le concept d’un réseau souterrain de couloirs a vu le jour dès 1962 avec le centre commercial au rez-de-chaussée d’un bâtiment appelé Place Ville-Marie. Un passage intérieur a été aménagé pour relier ce centre commercial à la gare Centrale et à l’hôtel le Reine Élizabeth. Avec l’arrivée de l’Expo 67, le rêve d’un métro à Montréal s’est finalement concrétisé et la construction de liens souterrains entre les différents bâtiments du centre-ville s’est poursuivie. Au fil des ans, le métro est passé par plusieurs étapes de développement, et aujourd’hui, il maintient sa réputation d’être à la fois un moyen pratique de se déplacer dans la ville et une attraction touristique fascinante.

    RÉSO est plus qu’un moyen de se rendre du point A au point B, c’est une destination en soi. En le parcourant, vous pourrez voir un segment du mur de Berlin, un mur-vitrail consacré à l’histoire de la musique à Montréal et des centaines d’autres œuvres d’art. Pendant les mois d’hiver, une course de 5 K a lieu annuellement dans les couloirs. Vous serez surpris de ce que vous pourriez y découvrir.

( 15 juin, 2018 )

Jour 4 : Gananoque- Ottawa- Montréal (365 km)

 

 

FeuilleOttawa-31-5-18_02Ottawa-31-5-18_05

Après un petit déjeuner destiné à prendre quelques forces (oui, j’en ai encore)  c’est l’heure du départ pour OTTAWA, la capitale du Canada. C’est là que le Général de Gaulle a refusé d’aller en visite officielle en 1967, prenant un bateau pour feinter tout le monde, évitant cette ville, capitale trop britannique à son goût. Il décida de se rendre à Québec où il prononça son célèbre discours devant des milliers de spectateurs, laissant les membres du gouvernement abasourdis : « Vive le Canada, vive le Québec, vive le Québec… libre » qui devait marquer la fin de l’hégémonie anglaise.  (Vous retrouverez Québec dans une prochaine note)

À la fois ville des parlementaires et des diplomates, ville historique et artistique, Ottawa occupe un magnifique site sur la rive sud de la rivière Outaouais. Réputée pour sa qualité de vie, Ottawa est également considérée comme la plus bilingue des villes anglophones du Canada.

Depuis la Tour d’orientation de la ville d’Ottawa on découvre les plus beaux endroits de la ville:

  • LruWellington et ses bâtiments officiels,
    • La colline dParlement, regroupant le Parlement canadien et la Tour de la Paix, de style néo-gothique, est entourée de larges pelouses: c’est le centre stratégique de la ville et le lieu de rassemblement pour les fêtes du 1er juillet,
    • La promenade Sussex où l’on retrouve les résidences officielles du Premier Ministre et du Gouverneur Général, ainsi que quelques ambassades, Le canal Rideau traversant gracieusement la ville et ses écluses qui relient la rivière Outaouais,
    • Le Château Laurier et son architecture médiévale, le seul édifice d’inspiration française de la ville,
    • Byward Market: un marché en journée et un quartier animé dès la nuit tombée, il a conservé ses vieilles bâtisses. C’est également le coin des motards, fiers d’exposer leurs machines rutilantes aux passants

 

Ottawa-31-5-18_13 Ottawa-31-5-18_23 Ottawa-31-5-18_36 Ottawa-31-5-18_37 Ottawa-31-5-18_38 Ottawa-31-5-18_41 Ottawa-31-5-18_43 Ottawa-31-5-18_54 Ottawa-31-5-18_60 Ottawa-31-5-18_64 Ottawa-31-5-18_68 Ottawa-31-5-18_74

 

Route pour Montréal où un dîner de Smoked Meat, viande fumée spécialité montréalaise, attend les touristes que nous sommes.

Cette nuit, on dort  à l‘hôtel en centre-ville. Je suis mort, je ne suis pas sorti draguer, une tisane et au pieu

Montréal Montréal_02

( 15 juin, 2018 )

La région des Mille îles

FeuilleKingston-05-18_27

 

JOUR 3 :  KINGSTON  GANANOQUE (295 km,  3 H 30) . Toudorientation de Kingston, ancienne capitale du Canada. Les nombreux bâtiments du XIXe siècle en pierre calcaire rappellent son riche passé colonial britannique.

Kingston-05-18_33 Kingston-05-18_34 Kingston-05-18_41 Kingston-05-18_42 Kingston-05-18_48 Kingston-05-18_52 Kingston-05-18_56 Kingston-05-18_60 Kingston-05-18_61

 

Vivre libre ou mourir

Vivre libre ou mourir

Kingston-05-18_10 Kingston-05-18_14 Kingston-05-18_17 Kingston-05-18_20 Kingston-05-18_21 Kingston-05-18_22 Kingston-05-18_24 Kingston-05-18_42 Kingston-05-18_48 Kingston-05-18_52 Kingston-05-18_60 Kingston-05-18_61

Départ vers la région des MILLE-ÎLESCroisièrautour des îles (1 H).

Un millier d’îles et d’îlots datant de la période glaciaire parsèment, sur près de 80 km, le fleuve Saint-Laurent. Cette région nommée les Mille-Îles est très prisée des vacanciers qui depuis des décennies naviguent entre les îles du fleuve Saint-Laurent de part et d’autre de la frontière du Canada et des USA.                                       -

Pour faire une île, il faut en fait un arbre et 6 pieds carré de terre. Les maisons sont parfois plus grandes que l’île elle-même.

Le pied (symbole ’, ou encore ft, de l’anglais foot : « pied ») est une unité de longueur correspondant à la longueur d’un pied humain, c’est-à-dire un peu plus de trente centimètres. Cette unité est encore utilisée dans beaucoup de pays anglophones et d’anciennes colonies de l’Empire britannique. Un pied correspond à 1/3 de verge anglaise (yard), c’est-à-dire 0,3048 mètres ; il est divisé en 12 pouces.

Vendues par les indiens au gouvernement puis revendues pour quelques dollars, ces îles appartiennent désormais aux riches sénateurs et aux hauts fonctionnaires qui y installent
leurs résidences secondaires . Pour finir,  moment de détente à la {( Gananoque Brewing Company», pour une petite visite de cette brasserie de terroir agissant sur un modèle de développement local et durable.

Mille îles 05-18_04 Mille îles 05-18_05 Mille îles 05-18_09 Mille îles 05-18_11

Le proprio y a installé sa belle-mère afin qu'elle ... se repose !

Le proprio y a installé sa belle-mère afin qu’elle … se repose !

Mille îles 05-18_15 Mille îles 05-18_16 Mille îles 05-18_18 Mille îles 05-18_24 Mille îles 05-18_27 Mille îles 05-18_34 Mille îles 05-18_36 Mille îles 05-18_42

 

 

 

12345...25
Page Suivante »
|