( 24 juin, 2020 )

Qui c’est le (petit) patron, non mais ? Peut-on tirer dans toutes les disciplines ?

 

IMG_20200622_095059_2CS_1_1

C’est avec un grand plaisir que je vois la courbe de vos visites monter, monter, depuis mon premier article sur le ball-trap, il y a seulement quelques jours. Mon but n’est toujours pas de « me la péter » d’une manière ou d’une autre, mais simplement d’essayer d’aider les nouveaux licenciés, mais aussi ceux qui ont de la bouteille: ils sont nombreux à croire qu’ils n’ont pas besoin de conseils (désintéressés) , qu’ils sont meilleurs tireur que moi. Ils ont raison pour la plupart mais il ne faut pas oublier que rien n’est taillé dans le marbre, que progresser ou régresser font partie de la vie.

Comme je ne connais pas de meilleure expérience que la mienne, je ne peux partager que ce que je connais bien et il me semble que je peux me le permettre; en effet si le palmarès de ma carrière de tireur n’atteint aucun sommet, juste quelques petites collines, j’ai au moins essayé, j’y ai laissé des plumes, mais pas que, des illusions, parfois versé des larmes de joie ou de rage et le résumé de mes résultats obtenus pendant ces longues et coûteuses années de compétition vont le démontrer. Il est bien évident que vous allez penser qu’il n’y a pas de quoi se br….. devant ces classements du bon petit tireur départemental que j’étais. Ils démontrent seulement qu’il est possible, à condition de se lancer dans l’inconnu et de s’en donner les moyens, d’acquérir une petite expérience et de se voir un peu reconnu dans ce sport où l’humilité doit être la règle (notez-le dans un coin de votre cerveau…).

numérisation0069numérisation0070numérisation0068

Palmarès au Parcours de chasse, de mémoire incomplète et en toute modestie de tireur régional moyen.

1ère médaille bronze 3e série ligue en 79, quelques autres médailles ont suivi. Entrée au Club France en 1982 à la 3e sélection d’Alençon, après Villeneuve-sur-Lot, je crois, et …. 7 fois 2e scratch aux Ligue grrrrr, put…. de Yannick, le meilleur tireur de grives au cul levé sur l’île de Ré, ce qui lui évitait de gaspiller des cartouches à l’entraînement ! Plusieurs médailles d’or en équipe de club avec BTC Saint-Pierre

Club France PC en 1990 avec Cassis, Bergerac (5e) et La Cerisaille. C’est la même année que 15 jours après ma 5e place à la 2e sélection de Bergerac de PC, je terminais premier ex-aequo avec André Petit-Roche à Gonesse sur le score de 192/200 en FU, (mon ultime plafond de verre, jamais égalé, 95 + 97, et devant 200 tireurs. Ceci  a bien embêté les sélectionneurs pour l’Europe FU dans la foulée, à Villamoura ; j’y ai à peu près amorti les frais engagés par la FFBT en terminant 5e de La coupe du Monde FU avec 3 compétitions : Monde à Lonato (182, Italie) (à mes frais), Europe (177) à Villamoura (Faro Portugal) et Grand Prix Fitasc d’Olivenza (175) par plus de 50 ° à l’ombre) en Espagne, aux frais de la princesse. En tant d’années de tir, on peut dire que je n’ai pas abusé des sous de la FFBT, ayant tellement cotisé……

025 Aîné numérisation0067

Voila, il faut savoir reconnaître sa médiocrité et je le fais sans honte ni douleur excessive. On est bien loin de nos champions du passé ou actuels mais il faut malgré tout préciser que pour la plupart, ceux-ci sont propriétaires ou gérants de clubs de ball-trap, ce qui constitue depuis toujours un avantage considérable par rapport à celui qui en chie toute la semaine et qui tire, le dimanche, pour se faire plaisir, enfin, en principe, car on perd plus souvent qu’on ne gagne, comme au golf où des milliardaires de ce sport n’ont jamais remporté un tournoi de Grand Chelem, ni même un tournoi parfois.

Les stars du CS, du PC, de la FU et du DTL (…) sont choyées, couvées par les grandes marques (souvent italiennes) de fusil et de cartouches. Le tir leur rapporte beaucoup d’argent, les fait vivre comme des princes.  (NOTE JF: ne pas oublier de cotiser à une future retraite, les avantages en nature n’ont qu’une courte durée de vie , les cas douloureux d’après carrière ne sont pas rares…) J’adore une expression qui peut servir de base à toute évolution, et en particulier aux tireurs : « Plus la montée est rapide, plus la chute est brutale ! » Ne jamais oublier cette évidence. J’y reviendrai lorsque j’aborderai les différentes disciplines du ball-trap enfin celles concernées par la FFBT. Je dirai quelques mots sur les disciplines  que gère la FFT (la France d’en Haut ?) qui sont olympiques car, selon mon avis, bien mieux et uniformément réglementées dans tous les pays du Monde. 

Pour le moment, c’est l’heure de mon fromage blanc à 3% de matières grasses, un fruit, 3 cuillères à soupe de musli, 120 cl de lait écrémé, et d’un petit café. Elle est pas belle, la vie ? Alors, la suite au prochain article, ok ?

 

 

 

Pas de commentaires à “ Qui c’est le (petit) patron, non mais ? Peut-on tirer dans toutes les disciplines ? ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|