( 24 août, 2016 )

Et voila, ça devait arriver, ma souris m’a lâché

 

031r Bômale vu du cielPJD

Il y a un petit moment que je n’ai pas fait de note sur mon blog et ce n’est pas parce que j’ai la flemme ou que je vous abandonne, ô mes fidèles lecteurs, mais c’est c’est plutôt calme sur la commune. A moins de traiter de sujets bidons dans les colonnes de mon journal SO, je préfère garder de la place pour des publications importantes dès la rentrée. Alors, pour m’occuper (j’rigole, ça me passionne) j’apporte ma petite contribution à Caruso33, (www.caruso33.net) et maintenant Caruso24  (voir ce petit exemple de publication http://www.caruso33.net/balade-24-st-germain.html ) et j’ai donc choisi ces quelques jours de fraîcheur (…) pour partir sur les grands chemins à la recherche de beaux endroits à vous faire connaître. Ainsi que vous avez pu le constater sur mon blog, ça doit en saouler quelques uns, tant pis, je me suis mis à essayer de faire des clichés en « pose longue », et je vous promets que ça occupe. Merci à mes amis photographes pro ou amateurs fortement éclairés, Gérard, Olivier, Bac Chus, Caty, et surtout à mon ami Arnaud Bertrande, un vrai pro de la pose longue. Je sais que certains se moquent de mon « travail » et de mes engagements, mais à 65 balais bientôt, c’est pas si facile de trouver des motivations, surtout quand on est seul. Et comme on ne peut juger du résultat qu’une fois devant son ordinateur, vous comprendrez facilement que « cent fois sur le sujet il faut remettre son appareil photo », et crapahuter, ce qui est bon pour le moral… et le régime. Au premier abord et même au deuxième rabord, ça ne se voit pas… mais je fonds de l’intérieur.

Et c’est le drame !

Je sentais depuis quelques jours que ma souris était en train de me quitter. Elle ne m’écoutait plus, n’en faisait qu’à sa flèche, disparaissait, revenait, se planquait, bref ne m’obéissait plus de tout, même en lui parlant amoureusement, gentiment, sans la brusquer. Ayant décider d’aller à Bergerac pour Caruso33, mardi matin, je suis donc passé chez un « boulanger » pour me choisir une nouvelle souris avec un tapis spécial souris optique et j’ai pris la route, bien décidé à m’occuper, dès mon retour en soirée, de ma nouvelle souris que j’allais devoir apprivoiser. J’ai conservé ma vieille souris dont la queue pend tristement sur mon écran, je vais avoir besoin de quelques jours pour m’habituer à ma nouvelle vie, mais ça va aller !

004

Et c’est pas fini…

Arrivé à Bergerac, premier arrêt devant un monument à photographier, auto-focus en panne, m….. ! Une heure à bidouiller, ça veut pas, et quand ça veut pas…. Je réfléchis, j’appelle mon amie Caty Cordonatto qui a le même APN que moi, et juste en entendant sa voix, mon auto-focus remarche… Comble d’ironie je suis juste devant un photographe, fermé, grrr, mais devant une église dans laquelle je viens d’entrer. Vous le croyez vous ?

 

Le difficile apprentissage de la « pose longue » quand on n’a pas inventé le fil à couper le beurre …salé

2secsf 3sec3.90secr 4sec 008r GO

5.42sec TV4.57008r

 

30secbrr 54sec

 

Ma balade caruseenne du mardi 23: Bergerac, Saint-Foy, Port-Saint-Foy, Castillon, Montcaret, Libourne bientôt en photo sur le site.

156 Bergerac 23-8-16_06 Bergerac 23-8-16_29 Castillon23-8-16_06 Gardonne 23-8-16_03 Montcaret23-8-16 Port-Sainte-Foy23-8-16_08 Sainte-Foy-La-Grande23-8-16_04 Van der Horst23-8-16_06

 

( 14 août, 2016 )

Du beau temps, des amis, de la musique, de la bonne bouffe, une bonne action, elle est pas belle la vie ?

Bômale vu du cielPJD009

L’asso GED Téléthon et 1200 places assises attendaient ceux qui voulaient passer un bon moment entre amis, tout en faisant une bonne action. Vous pourrez en lire le compte-rendu dans les colonnes de Sud-Ouest, dans les prochains jours. En attendant, souriez ! Vous êtes certainement sur une des photos, prises, rien que pour vous faire plaisir. Et oui, ch’uis comme ça !

009 012 013 014 015 016 017 018 019 020 022 023 027 028 029 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 044 045 047 049 050 051 052 054 055 056 057 059 060 061 067 069 070 076 077 080 084 085 086 089 091 092 093 096 098 099 101

 

( 12 août, 2016 )

Ce que vous ne lirez pas dans votre quotidien

Bômale vu du cielPJD031r

Et oui, tout arrive, et j’ai dû attendre d’être si âgé pour que l’on me reproche de trop travailler. C’est ce qu’il m’arrive dans mon rôle de correspondant local de presse et je suis donc obligé de réduire le nombre de mes publications hebdomadaires pour laisser de la place, ou au moins un peu plus de place à mes collègues des communes du Libournais. Cela ne m’empêche pas de garder les yeux ouverts et même, si j’en ai envie, de me servir de ce blog pour vous prouver que je suis toujours là. Voici par exemple trois articles que j’avais préparés et que j’ai donc fait disparaître de ma corbeille au journal, afin de respecter les « consignes ».

La Cali peut soutenir les projets de restauration de l’habitat

Dans le cadre d’une opération d’envergure dénommée « habitat durable », la Cali, communauté d’agglo du Libournais aussi désignée « L’agglo rive droite de Bordeaux » peut apporter son aide et offrir des solutions dans le cadre d’un projet de rénovation de l’habitat. Qu’il s’agisse de réduction de la facture d’énergie et d’amélioration du confort, de la réalisation de travaux dans un logement dégradé ou insalubre, d’adaptation dudit logement à des situations particulières, telles un quelconque handicap, ou simplement des difficultés nées du vieillissement inévitable, il est également possible d’augmenter la performance énergétique du logement loin des normes et des possibilités actuelles. Un service spécial de la Cali permet de bénéficier  d’un conseil technique gratuit, neutre et objectif, d’un accompagnement pour définir le programme de travaux et son montage, d’une mise en relation avec des professionnels du bâtiment, d’aides financières quelles que soient les ressources du demandeur. Il suffit, afin de bénéficier d’un accompagnement personnalisé, de contacter un conseiller au 05 57 72 09 00, par mail à habitatdurable@lacali.fr ou de se connecter au site www.habitatdurable.lacali.fr. En ce qui concerne la ville de Saint-Denis-de-Pile, et en cas de nécessité, il est possible de retrouver tous les élus et leurs délégations sur le site internet de la ville , rubrique Vie municipale. http://www.mairie-saintdenisdepile.fr/ Jacques Ferchaud

Travaux divers_13 Travaux divers_15

Heureusement, toutes les solutions ne sont pas aussi radicales et on peut agir avec délicatesse

 001003

Oui, il est possible d’effectuer de gros travaux sans gêner personne.

Un collectif d’auteurs édite Liberté d’expression, un émouvant recueil

Jérôme Hurstel, auteur dyonisien de romans « Les Joyaux de Raïjan »» en 2013 et Shambhala, en 2015 (dont nous avons parlé dans ces colonnes), vient de participer à une œuvre collective, la publication d’un recueil de nouvelles « Liberté d’expression ». Celach O’Timmy, dit Frère Jaouen était un barde conteur franco irlandais, et fut l’initiateur de ce projet. Réfugié d’Ulster, il vivra en Bretagne où il rencontrera et épousera sa femme, avant de nous quitter en 2015. Suite aux événements du 7 janvier 2015, un groupement d’auteurs s’est formé pour l’écriture d’un recueil, désirant partager avec le plus grand nombre de lecteurs leurs nouvelles, poèmes et chansons sur la liberté d’expression. Ils sont les porteurs de mots pour dire librement les sentiments déchirants qui naissent lorsqu’un être humain oublie de respecter la vie, la pensée, le droit d’aimer en toute liberté. Sur le point d’être achevé, le recueil fut prolongé après les tristes et  terribles attentats de Paris du 13 novembre 2015. « Jamais on ne fera taire un écrivain ou un poète quand il chante Liberté! » Dans ce recueil, des textes écrits par Monique Guibert-Bécot, Vincent Langlais, Thérèse André-Abdelaziz, Jean-Marc Bourdet, Jérôme Hurstel, Françoise Bidois, entre autres, nous obligent à réfléchir sur les drames que nous vivons actuellement, dans cette drôle de Vie. Chaque texte a un titre bien à lui, comme « J’ose vous écrire, la vague, le vagabond, un âne pas si bête, sur les épaules (Jérôme Hurstel), journée ordinaire d’un gréviste de la faim. Liberté d’expression est disponible aux médiathèques de St-Denis-de-Pile et Libourne.

006 numérisation0140

 

 Jérôme Hurstel lors de la présentation de son dernier roman

L’avenue du Général-de-Gaulle devrait faire l’unanimité

La municipalité pourra organiser le défilé du 14 juillet sur l’avenue du Général-de-Gaulle, longue de huit cents mètres et, qui sait, faire concurrence aux Champs Elysées. Il faut dire qu’elle commence à avoir de l’allure, d’autant plus que ce mercredi 3 a été employé par la Colas à goudronner le tiers prévu pour cette première tranche. Celle-ci concerne la partie qui va du giratoire de l’avenue François-Mitterand (une affaire de Présidents de la république) jusqu’au carrefour avec la rue de la résidence de l’Isle. Il faut toujours rester prudent dans les affirmations mais il semble, d’après les services techniques de la ville,  que tout se passe parfaitement dans les temps, et qu’il faudra peut-être moins de semaines que le nombre prévu au départ, mais chut, il ne faut pas le dire pour ne pas porter la poisse.

007 052050

Avec ce soleil, le bitume prend vite

( 12 août, 2016 )

Le meilleur tireur du week-end à Bonzac est parti avec une cuisse de boeuf

031r 046043

L’amicale des propriétaires de Bonzac organisait son Grand prix de Ball-Trap les 6 et 7 juillet. Guy Valleau le président, a remis à Sébastien Valette un « bon pour la cuisse de bœuf » que Jean-Michel Grollier conserve dans la chambre froide de sa boucherie. Jean-Marc Darquest, maire de Bonzac est même descendu de sa « montagne » pour féliciter les tireurs.

006 009 010 012 013 014 015 016 018 022 024 025 030 033 034 035 036  047 049 051

|