• Accueil
  • > Archives pour juillet 2016
( 30 juillet, 2016 )

Du beau, du bon, du bio à l’accueil loisirs maternel

 

Bômale vu du cielPJD043

 

Ce vendredi, l’accueil loisirs maternel de la Cali du secteur de Guîtres basé dans notre école maternelle de Saint-Denis organisait sa soirée Portes ouvertes à la mi-temps des grandes vacances. Vous en lirez, en principe, le compte-rendu dans le journal dans quelques jours. Ces quelques photos vont déjà vous donner une petite idée de l’événement

001 002 004 011 013 021 023 027 029 031 032 033 034 035 037 038 046 047 049 050 051 053 054 055 061 062 063 065 069

( 25 juillet, 2016 )

Alain Marois fait une courte escale avant de partir se refaire une santé

Bômale vu du cielPJD

 

smicag14 009_1

 

Alain Marois lors d’une AG du Smicval  Jacques Ferchaud archives

Dans l’édition du journal du 17, j’avais donné des nouvelles d’Alain Marois en publiant une note qu’il avait faite sur Facebook dans le but de rassurer famille et amis. Ayant eu le privilège et le plaisir de le rencontrer quelques minutes durant son bref passage chez lui, j’ai envoyé un article, « gentiment » refusé pour cause de doublon (…) Alors je vous l’offre. PS: il m’a chargé de remercier tous ceux qui lui ont manifesté leur amitié et leurs encouragements.

Même si Alain Marois a tendance à minimiser la gravité de son accident, dans le but de rassurer ses proches, les rares personnes qu’il a rencontrées ce vendredi 22 en fin d’après-midi pensent au contraire qu’il est plutôt un miraculé. Tout le monde sait que le vice-président du Conseil départemental et président du Smicval a fait une terrible « rencontre » avec un rocher lors d’un déplacement près de Brest, à Plougonvelin. Gravement blessé, le haut du front gauche pratiquement scalpé ayant entraîné 30 points de suture au niveau du front, une profonde cicatrice parcourt son front jusqu’à la base du nez, son œil droit commence seulement à s’ouvrir.

Courte escale à la maison

Rapatrié en véhicule sanitaire léger, c’est après un long trajet de sept cent trente km depuis le CHU de Brest qu’il est arrivé chez lui vers 19 h 30. Une partie de ses proches l’attendaient avec anxiété, mais ceux-ci furent vite rassurés, une fois habitués au nouveau visage, pas tant que cela d’ailleurs, aux couleurs de l’arc-en-ciel, le noir et le marron en plus. Car notre Dyonisien le plus connu a gardé son sens de l’humour et de l’auto dérision.

Un homme pressé, hyperactif et grand voyageur

Vice-président du Conseil départemental en chargé de l’éducation il n’est jamais aussi heureux que lorsqu’un nouveau projet de lycée, de collèges, ou d’amélioration d’écoles communales est mené à bien.  Président du Smicval, il prêche la bonne parole du Réseau Compost plus, au côté du club des entreprises bio plastiques, de la Fédération de la grande distribution, et de deux autres territoires Zéro gaspillage, Zéro déchet. Réseau Compost Plus a lancé une action de sensibilisation à la fin des sacs plastiques à usage unique au 1er janvier 2017. Le 29 juin, au Ministère de l’environnement de l’énergie et de la mer, il avait présenté son projet  à Ségolène Royal, mais aussi en France et à l’étranger.

Des vacances forcées… mais bienvenues.

Brigitte, la sœur d’Alain, l’attendait ce vendredi pour l’emmener se « refaire la cerise » noire (ils ne sont pas loin du Pays Basque) dans les Landes, le soir même afin d’éviter les bouchons du samedi. Brigitte a même concocté un programme de « soins intensifs »: « soins médicaux, découverte modérée d’un des 500 bars à bières, dégustation d’huîtres, moules à la plancha (à ma façon), pister les martins-pêcheurs avec le beau-frère (ton appareil photo est dans la liste..), peut-être des tapas en Espagne, de la musique ». Quoi qu’il en soit, le Dyonisien le plus célèbre et connu est bien obligé de prendre, enfin, de vraies vacances. Il déclarait dans un sourire: « Je verrai dans quelques semaines dans le regard de mes amis, si je dois passer par un épisode de chirurgie réparatrice, ou si je reste [en l'état]« . Pour l’heure pas de photo « avant, après », et quarante-cinq jours d’arrêt, pour commencer, a précisé le médecin.

 

( 16 juillet, 2016 )

Une première édition du camp « colo et vidéo » parfaitement réussie

Bômale vu du cielPJD

054

Les deux grands dadais de D’A-D’A ont du mal à contenir leur émotion, c’est mignon !

064

Je viens tout juste d’envoyer à ma rédaction le compte-rendu de ce qu’il s’est passé ce samedi matin sur la scène de l’Accordeur. Vous pourrez le lire dans quelques jours dans la version été de Sud-Ouest. Mais je connais votre impatience, je suis pareil…, alors voici quelques photos souvenir. Génial, et bravo !

004 009 013 028 029 030 032 034 036 039 040 041 042 044 045 047 048 049 053 055 056 057 058 060 062 063

( 14 juillet, 2016 )

Oh la belle bleue, oh la belle rouge

 

023024

Une nouvelle fois, le ciel dyonisien à retrouvé ses couleurs du 14 juillet, ses centaines, voire plus, de noctambules venus en famille ou entre ami pour faire la fête. C’est étonnant plus la nuit tombait et plus le « peuple » se déchaînait, se déhanchait  comme pour se libérer des soucis du quotidien. Bref, ce fut une nouvelle nuit réussie, c’était bien ! A la nuit tombée pour de bon cette fois, le ciel s’est embrasé sur la parc. C’était le début d’une longue soirée…

002 003 004 006 008 010 014 015 016 021  030 041 042 043 046 047 049 053 055 057 059 061 062 063 066

( 13 juillet, 2016 )

Les Kids Colo ne sont pas près d’oublier cette semaine de juillet

Bômale vu du cielPJD

Vous saurez dans un ou deux jours, sauf accident, ce qu’il s’est passé cette semaine entre le parc de Bômale et la scène de l’Accordeur en lisant votre ami du petit déjeuner, le quotidien Sud-Ouest. Parce que je vous aime, je vous offre juste quelques photos prises ce mercredi avant de mettre mon costume et d’aller fêter la soirée du 13 juillet avec mes amis (… je dois bien en avoir 2 ou 3) dans l’herbe en partageant un repas sur le pouce ou presque. Alors ne m’en veuillez pas si je ne remets pas au clavier ce soir, on sait jamais. Et puis je sais qu’on dort très bien dans l’herbe du parc, j’ai essayé !

004 011005 006 007 017009    029 018030 036 037 038 041

( 13 juillet, 2016 )

Ce que vous ne lirez pas dans votre journal du jour

 

Bômale vu du cielPJD

Il arrive qu’un manque de place dans les colonnes du quotidien Sud-Ouest empêche la publication de certains de mes articles. Mais il est également possible que certains écrits puissent passer pour de la publicité déguisée et soient supprimés avant publication, ou que deux événements au même endroit soient considérés comme un doublon. Tout cela pour dire que c’est la cas de deux articles envoyés et non publiés que je vous livre quand-même sur mon blog personnel, et gratos.

Lluna GO2 LlunaGOGO3 GO4 GO5 GO6

Merci à Gérard Oulbabbali pour ces magnifiques photos (volées, mais pour la bonne cause !). Bômale, la belle endormie, se réveille

Début en fanfare pour la guinguette La Lluna

Ce vendredi soir les Dyonisiens étaient de sortie, peut-être faisait-il trop chaud à la maison. Il y avait cent cinquante personnes à la scène ouverte du centre socioculturel (lire par ailleurs), et ils furent deux cent cinquante environ à venir passer un moment dans le superbe parc de Bômale. Sandrine et Stéphane inauguraient la guinguette La Lluna, dans un cadre idéal pour se retrouver en famille et entre amis, d’autant plus que l’espace ne manque pas pour les enfants. Cette initiative privée, qui a pu voir le jour grâce à l’accord et l’aide de la municipalité, marque le début de la transformation voulu du parc en lieu protée, renforçant l’attractivité de la ville. Les fûts de boisson blonde ont permis de supporter la chaleur, ça cognait fort dans l’herbe. Jacques Ferchaud

DSC_1501 DSC_1501r

Photos … mouillées de Maud Sobole. C’est encore loin l’écurie ? Tais-toi et nage !

Un été à cheval pour tous aux écuries de la luzernière

Les Ecuries de la Luzernière proposent différentes activités équestres durant tout l’été, moments de détente ou de découverte en famille, dans un environnement accueillant. Les stages pour enfants permettent une immersion totale parmi ces merveilleux animaux, grâce à l’expérience d’un moniteur diplômé d’état. Avec un programme alléchant et rythmé, les enfants apprendront à nourrir un cheval et les différents gestes pour bien s’occuper de l’animal. Ils participeront à des jeux équestres, partiront faire une balade à poney ou en calèche au cœur de la forêt. La journée se terminera par la découverte de la  voltige à cheval. Ces journées sont ouvertes à tous les enfants à partir de trois ans licenciés ou non dans le club. Mais comme il va faire chaud, il ne faut pas oublier les baignades à cheval. La sensation est garantie  tous les mardis après-midi, sur réservation, en allant à cheval ou à poney découvrir les joies de la baignade en selle à cheval dans un lac spécialement équipé. Tous les jours, à partir de 17 heures, débutant ou confirmé, quand le soleil tape un peu moins fort, les leçons d’équitation reprendront le dessus. Toutes ces activités d’été permettent de tester l’intérêt réel de son enfant à monter à cheval avant s’engager dans ce sport pour toute l’année. Le club va même jusqu’à organiser une journée inoubliable, marquant un événement exceptionnel, un anniversaire, un enterrement vie de jeune fille ou une simple fête en famille. Les stages pour enfants: 1 journée, 45 €; ½ journée 30€; semaine de stage, 200€; baignade à cheval le mardi de 14 à 17 heures, 30€; leçon du soir à partir de 17 heures du lundi au vendredi, reprise cheval, 22 €, reprise poney, 18€; carte semaine avec cinq leçons, 60 €.  Réservation Maïten et Didier Martin, Ecuries de la luzernière,  70 route des Artigues-de-Lussac, 06 14 69 69 95. Jacques Ferchaud

 

( 12 juillet, 2016 )

Un vent de fraîcheur a soufflé sur la « scène ouverte » de Portraits de Familles

 

031rBômale vu du cielPJD052

Comme vous avez pu le lire dans les colonnes de votre quotidien préféré Sud-Ouest de ce mardi 12, nous avons passé une superbe soirée au centre social Portraits de Familles. Le changement « d’herbage » n’a engendré aucun effet négatif au niveau de la fréquentation sur le nouveau site du centre socioculturel Portraits de Familles. A l’occasion de la soirée « scène ouverte » de ce vendredi 8, ce sont environ cent cinquante personnes qui se sont retrouvées au 71 route de Paris. Il faut tout d’abord tirer un grand coup de sombrero à l’équipe d’animatrice et à Colette Lagarde présidente d’Alcide, qui gère le centre, pour leur choix des groupes et des animations prévues pour cet événement. Ce sont des groupes locaux qui ont été privilégiés et aucune faute de goût n’est à déplorer. La soirée musicale a commencé sous le signe du charme et d’un véritable défilé de mode avec le groupe coutrillon Cocktail Mélodic. C’est comme un vent de fraîcheur qui a soufflé au centre social, avec ces cinq danseuses, chanteuses, comédiennes, jolies comme des petits coeurs et surtout sacrément douées. Elles ont enflammé les nombreux spectateurs, changeant de tenues, magnifiques et collant parfaitement au style des chansons, comme on change de chemise: cabaret, flamenco, jazz, chansons « de fille » à la mode, en solo, en duo, en groupe, ce ne furent que des moments de bonheur. Puis vint les Rock Cheapers, déjà apprécié lors de la fête de la musique sur les quais de l’Isle qui continue de partager son univers pop rock mêlant avec soin compositions personnelles et reprises. Ils se produisent gratuitement, comme les autres groupes, juste pour le plaisir de partager leur passion, contre un sandwich et une petite boisson qu’on aurait mauvaise conscience à leur refuser, avec un peu de rab, même. Enseignants il ne leur vient pas à l’esprit de demander un cachet. Si c’est pas la classe, ça, qu’est-ce que c’est? Le groupe Master Master aux influences rock, clôtura la soirée, après le passage de deux grands nostalgiques de Jean Ferrat. Pour fêter l’arrivée de la nouvelle directrice, qui va s’efforcer de remplir le rôle de Véronique Sergent, souffrante et à laquelle toute l’équipe souhaite un prompt rétablissement, et qui se prénomme Marie-Neiges (avec un s, comme éternelles, elle y tient) la soirée ne pouvait pas être plus belle et mieux réussie.

013r 019r 022r 024r 024rr 053r 063r 066 078 097 098 099 101

( 9 juillet, 2016 )

La « Scène ouverte » au CSC, centre socioculturel Portraits de Familles, c’est que du bonheur

031r Bômale vu du cielPJD

038

Levé aux aurores, comme dab, j’ai sauté sur mon clavier pour raconter au lecteurs du quotidien Sud-Ouest, qui me fait l’honneur de m’ouvrir ses colonnes depuis 11 ans (le 14 juillet), la superbe soirée Scène ouverte de ce vendredi 8 juillet. Plus de 150 personnes ont passé un super moment, et les animatrices et les bénévoles ont assuré « comme des bêtes ». Voici quelques clichés souvenir à consulter si vous avez un petit moment.

002 004 008 009 052 066 072 078 090 096 097 098 099 101

( 7 juillet, 2016 )

On va pouvoir déjeuner ou dîner dans le parc à la Lluna

Bômale vu du cielPJD

014

 Ouf, ca y est, enfin, doivent penser Sandrine Petit et Stéphane Cambou, leur jolie guinguette « La LLuna »  ouvre sa terrasse à Bômale le 8. Vous pouvez lire un article concernant ce nouveau lieu de rencontre dans l’édition du jour du quotidien Sud-Ouest. Terrasse, lampions et tonneaux en assis-debout, des tables, une scène pour les groupes de musique, et parking nous attendent. Du 8 juillet, 20 heures, à fin octobre, le restaurant-guinguette La Lluna sera ouvert du mardi au dimanche de 10 à 22 heures.

008 010 017 023 020

 

 

( 4 juillet, 2016 )

Quand le jazz est, quand le jazz est … là

 

Bômale vu du cielPJD

 

006

Si dans la grande Russie impériale, la moujik adoucit les morses, à Saint-Denis c’est le jazz qui fait du bien par où qu’il passe. Quelques Dyonisiens se sont retrouvés ce dimanche à la Maison de l’Isle, assis bien sagement en face de la scène. Il y avait quelque chose d’étrange à regarder tous ces beaux visages de femmes et d’hommes, pensifs, souriants, sérieux, graves parfois, paraissant gravés dans la pierre, qui s’agitaient soudain, tapant dans leurs ailes comme des pingouins sur la banquise , à l’écoute d’un beau morceau interprété par la Jazz Compagnie nouvelle version. Vous en saurez davantage dans une prochaine édition de Sud-Ouest. Elle est pas belle et simple, la vie ?

002 007  010013 014

12
Page Suivante »
|