( 19 juin, 2016 )

Cot, cot, cot, codoc, Qui de l’oeuf ou de la poule expose les 26 et 27

Affiche e¦üve¦ünement affiche concert

J’ai préparé un article qui devrait être publié dans la semaine annonçant l’événement organisé par l’asso Q2OP le week-end prochain, les 25 et 26 juin. Je profite du PJdD pour vous apporter quelques précisions fournies par l’asso en personne, enfin par ses membres. Q2OP, Libourne Accueil, le 3e œil de Montamisé (dans la Vienne) et de Saint-Seurin-sur-l’Isle nous envoient leurs stars du clic.

L’Emotion. 

“L’émotion est une expérience psychophysiologique complexe de l’état d’esprit d’un individu lorsqu’il réagit aux influences biochimiques et  environnementales”.

Ça, c’est pour la définition littérale. les photographes jouent depuis toujours a traduire ce sentiment si compliqué de la façon la plus intelligible possible.

La lumière, la position du sujet, le point de vue, le cadrage, l’instant.

Un savoureux mélange de technique et de sensibilité de l’artiste font alors merveille ».

Photo temoin 2

Il s’en passe des choses, au travers d’un simple regard, il suffit de s’arrêter un instant…. et d’imaginer. Ils en ont du talent, ces photographes.

( 18 juin, 2016 )

Les peintres amateurs d’Art’Isle sont vernis !

 

Bômale vu du cielPJD

C’est ce samedi matin qu’a eu lieu le vernissage de l’exposition  « Paysages d’ici et d’ailleurs » proposée par l’association Art’Isle. Cette expo restera accrochée aux cimaises jusqu’au 29. Au cours de cet événement, nous avons découvert avec plaisir le talent caché des membres de l’asso: Claude Carsoule, Juliette Malguid, Olga Boutoule, Ghislaine Delas, Brigitte Laurence, Valérie Laforgue-Monnier, Michèle Lemoigne, Michèle Mallet, Christiane Rideau, Sylvie Roubenne et Marité Verne.  La peinture à l’huile est un peu privilégiée, mais rien n’empêche d’utiliser d’autres techniques, c’est même le principe de l’art. Les tableaux voyagent dans les communes avoisinantes, Guîtres, Bayas, Saint-Ciers-d’Abzac, Saint-Denis de Pile, etc à la demande de municipalités, de bibliothèques ou d’associations. L’art, ça se partage !

001 005 006 007 008 010 013 016 018

( 18 juin, 2016 )

Naissance du PJdD, Petit Journal des Dyonisiens

Bômale vu du cielPJD

Le Petit Journal va certainement disparaître des écrans avec le départ de Yann Barthès, et c’est bien dommage. Quant à moi, je vais devoir composer avec ma rédaction du quotidien Sud-Ouest. J’ai le « malheur » de faire partie des (rares) correspondants qui dépassent leur quota de publications hebdomadaires, ce que la presse appelle « contrat de lecture ». Je vous ai mal habitués, chers lecteurs dyonisiens, en m’efforçant d’annoncer ou de couvrir presque tous les événements, nombreux, qui se déroulent sur la quatrième commune du Libournais avec ses 5300 habitants. Je vais désormais devoir « limiter les frais » et me contenter de quatre parutions par semaine, dès la semaine prochaine, en m’efforçant de choisir les sujets les plus informatifs et intéressants pour vous…. Je ne vous cache pas que c’est un véritable crève-coeur pour moi, sans parler de l’aspect financier. J’ai donc décidé de créer le Petit Journal des Dyonisiens sur mon blog personnel, qui non seulement ne me rapporte rien, mais qui me coûte quelques euros chaque mois, afin d’avoir suffisamment d’espace. En effet, les blogs sont gratuits tant qu’ils restent minuscules, mais après… Le PJdD va me permettre de vous informer de ce qui n’a pas trouvé sa place dans les colonnes de SO, et surtout d’occuper les longues heures que je passe à essayer de vous donner du plaisir. Je vais certainement commencer rapidement, mon quota de la semaine à venir étant déjà en corbeille au journal. Et ce week-end est plutôt « chargé ».

( 14 juin, 2016 )

Dommage pour moi, je bosse parfois à l’oeil

036

 

Vasco de Gamma, classe de 5e du collège de Guîtres ont ouvert les « hostilités » avec Olivero et Sushisooshamp 

Que ne ferais-je pas pour vous, mes « amis », les vrais et les autres, pour vous informer de la vie au quotidien sur Saint-Denis ? Il arrive parfois que certains de mes articles écrits et envoyés au secrétariat de rédaction de votre quotidien préféré, Sud-Ouest, n’ait pas l’heur de convenir pour différentes raisons. Cela peut être pour cause de doublon comme celui qui vient, d’information jugée insuffisante (l’autre) ou tout simplement par manque de place pour Saint-Denis bien que notre ville soit la quatrième du Libournais en nombre d’habitants, après Libourne, Coutras, Izon. J’ai toujours pensé que Saint-Denis et ses 5300 Dyonisiens mériterait de voir un article publié chaque jour, à condition bien sûr d’avoir de la matière. L’info prime sur tout et c’est bien normal. Alors contre mauvaise fortune je vais montrer mon bon coeur, ma passion pour mon boulot, et publier sur mon blog (payant et payé de ma poche pour avoir mes aises en GO) ce qui n’est pas accepté. Dura lex, sed lex !

v16MKPMinuit_03v16MKPAtom v16MKPSoviet Suprem_05 v16MKPSoviet Suprem_09S16MKPFoolish King S16MKPFoolish King_10

 

Le groupe Minuit était à l’heure, Atom est une bombe, Soviet Suprem ont mis tout le monde au pas, et mention particulière à la super et superbe chanteuse de Foolish Kink qui a donné son corps à la musique

Oui, la 19e édition du festival MKP fut une belle réussite

Chloé Marchand et Bernard Merlet, entre autres, ne se sont pas trompés dans la programmation de la 19e édition du festival MKP. Des centaines (des milliers ?) de spectateurs sont venus se défouler en foulant l’herbe du parc de Bômale. Vendredi soir, Soviet Suprem a mis la foule au pas; le chapiteau Biloba était plein à craquer et il était difficile de rester de marbre durant leur performance sur scène. Avec une pêche incroyable et un plongeon dans la foule, l’ambiance était électrique. Ils sont tellement « fous » qu’ils ont presque fait passer le groupe Minuit avec les enfants des Rita Mitsuko pour la chorale de la paroisse, et pourtant, eux aussi, ils envoient. Certains spectateurs ont trouvé que la « fille de » n’avait pas la même « caisse » vocale que la mère, tout est affaire de goût. Les orages annoncés, le match de foot de l’équipe de France n’ont pas empêché la foule de se masser sous les deux chapiteaux. La marée était humaine et pas humide, des centaines de festivaliers ont pu dîner dehors, une bien belle soirée, tovaritch. La belle surprise du début de la soirée de samedi nous vint de la chanteuse du groupe Foolish King. Cette véritable pile électrique, programmée avec bonheur par MKP a montré une énergie et laissé entendre une telle voix sous le petit chapiteau Genko, que personne ne voulait quitter l’endroit. Elle a vraiment tout donné, et elle en avait du bonheur à partager. L’ambiance a radicalement changé lors de la prestation de Bachar Mar-Khalife, qui a fait entrer, ou pas, les spectateurs dans son monde. Chantant en arabe derrière son piano, son concert prenait parfois des allures d’incantation, proche de la transe pour peu que l’on ferme les yeux en se laissant porter. Sages comme des sauvages, A-WA et Blues-o-Matic Experience ont emmené la foule très tard dans la nuit.  Il est maintenant l’heure de faire les comptes pour l’asso, mais il nous a semblé que les deux soirées se soient révélées presque identiques en termes d’affluence.

006

57, c’est bon !

La peur du gendarme fait lever le pied

Devant la recrudescence d’incivilité et de non-respect de la vitesse autorisée dans de nombreux secteurs, mais aussi devant les plaintes répétées des Dyonisiens, et la réactivité des élus,  les gendarmes de Guîtres ont effectué des contrôles de vitesse ce vendredi 10. D’abord route de Paris au ruisseau de la Cuve, les deux gendarmes se sont ensuite déplacés sur la commune de Frappe. A 11 heures, aucun automobiliste n’avait joué les Fangio, ce qui est plutôt rassurant, la pluie y étant certainement pour quelque chose. On peut également en conclure que tous ceux qui ont peur et se plaignent se montrent désormais très prudents. « Nous préférons que les gens respectent la vitesse autorisée », assurait un des deux gendarmes pendant que son collègue pointait les jumelles.

001 002 004 005 007

 

 

( 13 juin, 2016 )

Le festival MKP Musik à Pile on stage

v16MKPSoviet Suprem_12

 

Soviet Suprem a chaud

Voila c’est fini, la 19e édition du festival MKP a vécu. Pendant 3 jours j’ai passé tellement de temps l’oeil vissé au viseur de à mon appareil photo, que j’en ai la migraine, et que mes douleurs de vieux, dans la nuque et les pattes, ont repris en fanfare. Mes clichés, même si je m’applique ne seront jamais que des simples photos d’amateur, comme on se plaît à me le faire remarquer. Mais j’ai bien le droit après tout de me faire plaisir, et je me dis que peut-être, je dis bien peut-être, je ne suis pas encore tout à fait mort (Simone Girardot dixit), et que les photos suivantes feront au moins découvrir des artistes aux absents. C’est déjà ça !

Mome v16MKPAtom v16MKPMinuit_02 v16MKPMinuit_09 v16MKPSoviet Suprem_03 v16MKPSoviet Suprem_05 v16MKPSoviet Suprem_07 v16MKPSoviet Suprem_11 v16MKPSoviet Suprem1S16MKPFoolish King S16MKPFoolish King_10D16MKPCSC D16MKPCSC_05 D16MKPJazz D16MKPJazz_03 D16MKPJazz_05

( 12 juin, 2016 )

Lors du festival Musik à Pile, ça se passe aussi dans le parc de Bômale, un des trésors de la ville

 

S16MKPParc2_03v16MKPparc

Oui, il y a eu de sacrées belles surprises lors de la 19e édition du festival MKP Musik à Pile. Mais tous les groupes qui ont plus ou moins mis le feu sur scène ont surtout tenu le rôle de rassembleur, de jeunes, de moins jeunes. Toutes les tables étaient occupées, le temps est resté calme et sec, et je vous propose de partager quelques « tranches » de festival, tranches de vie quotidienne et de détente. Ouf, ça fait du bien !

v16MKPparc_02 v16MKPparc_03 v16MKPparc_04 v16MKPparc_05 v16MKPparc_06 v16MKPparc_07 v16MKPparc_08 v16MKPparc_09 v16MKPparc_10 v16MKPparc_11 v16MKPparc_12 v16MKPparc_13 v16MKPparc1 v16MKPparc1_05 v16MKPparc1_06 v16MKPparc1_07 v16MKPparc1_08 v16MKPparc1_09 v16MKPparc1_10S16MKPParc2_02 S16MKPParc2_04 S16MKPParc2_06 S16MKPParc2_07 S16MKPParc2_08 S16MKPParc2_09 S16MKPParc2_14 S16MKPParc2_16 S16MKPParc2_22 S16MKPParc2_25 S16MKPParc2_27S16MKPParc2_17 S16MKPParc2_18 S16MKPParc2_19023

( 9 juin, 2016 )

Nouveau parcours, nouveaux efforts pour le CCSDP

011

 

Joël Seynat avait revêtu sa tenue d’organisateur … au détriment de sa tenue de coureur

SONY DSC SONY DSC

Merci à Joël pour ces deux belles photos de la remise des prix. Il y a longtemps que je dormais après avoir pris ma tisane du soir !

Ce mercredi soir, le Club Cycliste Saint-Denis-de-Pile organisait sa semi-nocturne, sur un nouveau tracé. Cette fois-ci par de circuit en centre-ville, le club ayant privilégié les petites routes de campagne à l’ombre des arbres et la fraîcheur de l’Isle. Je vous prépare un article pour votre quotidien, mais en attendant voici quelques clichés en live.

podium CCSDP

024 032 045 046 049 052 054 055 060 071 078 079

( 7 juin, 2016 )

PREM’S bande de petits joueurs amateurs !

 

023043

Comme les bénévoles du festival MKP Musik à Pile sont encore en train de boire leur verre de jus d’orange à l’occasion de la remise des badges, il n’y a aucune chance que l’un d’entre eux puisse proposer des photos de cet événement avant bibi. Mais moi, petit correspondant local du journal Sud-Ouest , c’est en sueur avec les doigts qui collent que je vous fais partager tout ça. Qu’est-ce qu’on dit à son ami Jacques ? Je vous prépare une petit article pour le canard. Qui c’est le plus fort, évidemment c’est le gros fercho….

002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 019 020 021 022 023 024 026 029 030 031 034 035 036 037 038 039 041 042

 

( 5 juin, 2016 )

Journée portes ouvertes et restitution du travail des élèves de la Rockschool

002

Fred, préviens-moi quand tu mets la prise !

Toute la matinée de ce dimanche, les portes de la rockschool étaient ouvertes à l’Accordeur, avec les membres de l’asso Mets la Prise. Pendant ce temps, sur scène, c’était l’heures des ultimes répétitions des élèves qui vont nous faire écouter leur « travail » de l’année et des professeurs  qui vont nous offrir un concert en fin d’après-midi.

025

T’as vu, jacques, je l’ai bien eu ! Il n’a jamais été si bon à la guitare, ha, ha

001 003 004 010 014 019 020 021 023

( 5 juin, 2016 )

80 envahisseurs au stade de Bômale

040031

Ce dimanche, l‘USSD organisait un vide-greniers. 80 exposants ont ainsi pu échanger, vendre ou acheter ce qui leur manquait à la maison, ou juste se faire plaisir.

027 028 029 030 032 033 034 035 036 037 038 040 041 043 045 047

123
« Page Précédente  Page Suivante »
|