( 26 avril, 2016 )

L’Assemblée générale de Portraits de Familles a été suivie par 50 personnes lundi soir

015

J’ai préparé un article que vous pourrez certainement lire dans quelques jours sur l’AG du CSC centre socioculturel Portraits de Familles. La nouvelle adresse de cette asso commence à être très connue et appréciée au niveau du canton, bénéficiant en particulier du soutien de la CAF et de la CALI, et bien sûr de la municipalité. Voici quelques photos prises au hasard dans la grande salle de la Maison de l’Isle.

001 002 004 005 009 010 012

( 24 avril, 2016 )

Musik à Pile sera prêt pour le festival MKP des 10, 11et 12 juin

017

On peut ranger l’affiche de la 18e édition, ce que fait Chloé.

J’ai annoncé dans les colonnes du quotidien Sud-Ouest (édition du 22)  que les membres du collectif MKP cherchaient des « gros bras », mais aussi des « tronches » pour participer au premier nettoyage du site de Bômale. C’est là qu’on regrette de ne pas avoir tout noté lors du démontage, même si tout avait été relativement bien rangé à la fin de la 18e édition en juin 2015. Mais au cas où, je suis quand même allé, ce dimanche matin (…)  vérifier si l’appel du 12 juin avait été entendu ! OUI, la preuve en images.

003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 016 017 018 019 020 021 023 024 025 026 027

( 23 avril, 2016 )

La Palette Dyonisienne s’expose à la Maison de l’Isle

036

Il faudra retrouver chaque oeil sur les tableaux exposés 

Je vous prépare un petit compte-rendu de l’exposition proposée ce week-end à la Maison de L’Isle par Martine Leterrier et ses élèves de l’école de dessin et de peinture la Palette Dyonisienne. En attendant, je vous offre les photos prises ce matin pendant le vernissage. Ce samedi, des jeux seront proposés aux visiteurs sur le thème du dessin, de la peinture et du collage.

001 002 003 004 005 006 010 011 012 013 014 015 016 017 018 020 022 024 025 029 030 031 032 033 035

( 20 avril, 2016 )

Un pique-nique de rêve au bord de l’Isle pour des retraités heureux… de profiter de la retraite

008

Ah, l’amur, toujours l’amur, comme dit notre Jojo !

J’ai rencontré, par hasard,  des retraités heureux…. d’être à la retraite et d’en profiter. Cela s’est passé le mercredi 6, il était 15 heures sur les quais de l’Isle devant l’école maternelle de Saint-Denis-de-Pile et j’attendais le départ du cortège de carnaval de l’ALSH. Assis à une table installée par la commune, avec vue imprenable sur l’Isle, quatre amis semblent passer un bon moment, la bouteille de rouge et le saucisson bien en vue sur la serviette à carreaux. Impossible de laisser passer une telle occasion de discuter le bout de gras, et ça tombe bien car Patrick Godé, venu avec son épouse Maryse, semble aimer ça, parler, il devrait faire de la radio. Avec eux Christiane et Christian Biarrote semblent un peu moins expansifs, quoique… « Vous voulez prendre une photo pour le journal Sud-Ouest, alors en voila une idée qu’elle est bonne et en plus on a des choses à dire dont nous étions justement en train de discuter ». Bon, elle ne sera pas publiée dans le journal, cette photo ni cet article, par manque de place, (ou d’intérêt pour la rédaction) mais je vous les offre quand-même. « Quel dommage que sur le bord d’un tel trésor que représente cette jolie rivière, on ne trouve nulle part des petits coins aménagés pour recevoir quelques camping-cars en vadrouille, un coin pour pêcher, faire du vélo », regrette Patrick dont le débit est presque identique celui d’un animateur de la chaîne D8. Christian ajoute: « Venez voir le réfrigérateur du camping-car, nous avons fait nos courses ce matin à Saint-Denis, nous n’allions quand même pas faire nos achats à Pessac ou Cestas, où nous vivons, et venir profiter de cette accueillante commune. Nous avons dépensé plus de cent trente euros, mais on se régale, il y a du soleil, et la vie est belle ». J’ai bien précisé qu’un petit correspondant local n’est pas un décideur, mais que le message serait passé à Madame le maire et son équipe. Un p’tit coup d’rouge, un p’tit café, le devoir m’appelait à la Maison de l’Isle, dommage, j’en aurais bien repris un autre avec ses charmants visiteurs d’un jour.

001 002 005 007 009 010

On n’est pas bien là, merci Saint-Denis !

( 18 avril, 2016 )

C’est moi qui ai tué le plus gros ! Non, c’est moi et j’en ai eu le plus !

 

005

Maurice Tillard président, attend ses hôtes.

FF élue_20r

Fabienne Fonteneau, maire, n’a pas pu rester au repas, à son grand regret, pour un problème familial, et les chasseurs ne lui en ont pas tenu rigueur. Elle est passée partager le verre de l’amitié avec son premier adjoint, Pascal Perault.

Ah, ces repas de chasseurs ! Au fur et à mesure que le repas avance, le gibier devient de plus en plus gros, comme les poissons pour les pêcheurs. Vous lirez dans quelques jours le compte-rendu du repas de la chasse avec l’ACCA de Saint-Denis-de-Pile. Voici quelques photos souvenirs.

001 004 008 010 012 013 014 015 016 017 019 022 026 028

( 9 avril, 2016 )

Vous n’allez pas le croire, je suis sorti voir une expo

025go2

GO, gentil organisateur, accueille ses amis himself.

A mon âge je suis pas trop de la fin d’après-midi, et encore moins du soir et de la nuit. Pourtant, à l’invitation de mon ami Gérard Ouldbabaali, je n’ai pas eu peur de me lancer au péril de ma vie, pour un voyage vers l’inconnu de 17 km jusqu’à Fronsac (même pas peur) où  l’EHPAD de Fronsac, la Résidence du Tertre exposait des clichés de deux photographes Valérie Dion, de Libourne, et donc de mon pote Gérard Ouldbabaali.  Merci aux organisatrices pour le sympathique buffet, en particulier à Véronique Gallet. Cette belle expo est ouverte à tous, de 10 h 30 à 18 heures. Il y avait même quelques invités de marque.

026 031 032 034 036 038 042 044 045 046 047 049 055 057 059 060

( 6 avril, 2016 )

Dire qu’il y en a qui croient que les enfants s’amusent… et nous aussi

 

040

Frédérique Pastor sort les griffes !

 

016 026

Roselyne et Sébastien sont méconnaissables, mais ce sont bien eux !

C’est pas compliqué, ce mercredi, c’était carrément de la folie dans les rue de Saint-Denis. Tout a commencé ce matin avec le défilé de carnaval des élèves de l’école maternelle (voir note précédente) pour se poursuivre cet aprèm avec le carnaval des centres d’accueil loisirs de la Cil, secteur de Guîtres et basés à Saint-Denis. En attendant de lire le compte-rendu de ces deux événements dans votre quotidien préféré, voici rien que pour vous faire plaisir, quelques souvenirs. De rien, ça’m fait plaisir !

035 033 030 029 028 022 023 024 025 026 027 (2) 027 021 020 019 018 017 016 015 014 013 012 011 026 016

 

 

( 6 avril, 2016 )

La ville envahie d’IPTI, insectes pas toujours identifiés

014r

Ce mercredi matin c’était jour de carnaval pour les élèves de l’école maternelle et leurs maîtresses (professeures, pardon). On a vu de nombreuses espèces d’insectes se balader dans les rues, après un arrêt buffet dans les massifs de fleurs du jardin public.

003 004 005 006 007 009 010 011 012 013 015 016 017 018 019 020 021 024 025 026 027 028 030 031 032 034 035 036 037

( 4 avril, 2016 )

Au Club des Lévriers du Caillevat, ça déménage !

souk040

Vous pourrez lire dans quelques jours un article concernant l’épreuve qui s’est déroulée au cynodrome du Caillevat à Picampeau ce dimanche. De nombreux événements dyonisiens ont passé depuis longtemps le cap de la simple notoriété locale; c’est le cas pour la foire de la Saint Fort, du festival Musik à Pile, des concerts de l’Accordeur, de la fête locale, du festival des Photographicofolies,  sans parler des nombreux événements moins récurrents mais toujours intéressants. J’ai passé un moment dans les « pattes » de Patricia Moniot

005

la présidente hyper active du CLC assez peu connu du public excepté le public des amateurs de France et d’ailleurs qui connaissent cette adresse incontournable pour leur passion. Et ils viennent de loin parfois, dans leur camping car 5 étoiles où les chiens sont mieux installés que les maîtres. Je l’avoue, les animaux c’est pas trop mon truc, j’ai déjà du mal à me faire à bouffer tous les jours….. Mais je dois reconnaître que ces races de lévriers, qu’on peut aimer ou pas, ont toutes quelque chose de spécial. Ils semblent calmes comme des chatons craintifs, mais dès qu’ils entendent le moteur de la tondeuse à gazon trafiquée pour tirer le leurre, ils deviennent complètement « fous », qu’ils soient en bord de piste ou dans leur abri doré. Ce dimanche j’ai rencontré des parents qui ont emmené leurs enfants à ce spectacle, afin de leur faire connaître autre chose que les textos et les SMS. C’est formidable, et c’est à eux de décider si ça leur plaît… ou pas. Au moins ils sauront de quoi on parle !

Quelques photos de ce dimanche matin

001 002 003 004 009 011 017

029 038 053 056 066

Archives

049 051 065 067 072 073050

 

Tant que j’y suis, même si cela ne me regarde pas, je trouve dommage que la bibliothèque ne puisse recevoir plus confortablement les spectateurs lors de soirées spéciales ou de vernissage. Il semblerait qu’au dessus de 30 personnes, il faille presque s’asseoir sur les genoux du voisin, qui ne le désire pas forcément. Un prochain article vous en donnera la preuve ! Je ne vais pas me faire que des amis sur ce coup, mais il faut se mouiller parfois, pour faire bouger les choses et les habitudes. Comme dit Michel Drucker : »Si tu nous regardes, pardon ! »…. Et en effet, Madame le maire me regarde, aïe, aïe !

007 002

( 3 avril, 2016 )

Et Théo Puythorac devint la star du tournoi du Tennis Club de l’Isle

100

La richesse de l’actualité en général et sportive en particulier, liée à une journée de grève et à la non parution d’une édition dans la semaine, ont empêché la publication de cet article. Comme on dit dans le jargon, « on l’a tué » ! Comme je pense que c’est dommage pour les organisateurs et les champions,  je me sers de mon blog. Bien sûr, vous serez moins nombreux à le consulter mais je compte sur vous pour le transférer aux amis que vous pensez intéressés. Merci Pour eux… et pour mon travail !

Et Théo Puythorac devint la star du tournoi du Tennis Club de l’Isle

13 ans, 1,77 mètre, lycéen en classe de quatrième, Théo Puythorac n’a pas fait de détail pour ce tournoi jeune organisé par le TCI, Tennis Club de l’Isle du 12 au 26. Trois finales étaient programmées ce samedi 26. Déjà vainqueur dans sa catégorie des 13/14 ans, dans laquelle il dominait Ismaël Taombé de Libourne, Théo revenait sur le court ce samedi matin, cette fois-ci pour la finale des 15/16 ans. Et là c’est Guillaume Terrier, de Pineulh, malgré tout son courage, qui fit les frais des coups du grand dont on a peine à croire qu’il n’a que treize ans. Ses parents ont déjà dû dépenser une petite fortune en vêtements et chaussures à sa taille, chaque année, lors de la rentrée scolaire. Il devrait rapidement pouvoir s’habiller tout seul s’il continue à progresser et s’il trouve un partenaire. Déjà classé 15/4, il espère « monter » à 15/2. Le président Loizeau devant une table de prix bien garnie comme chaque année, se félicitait d’avoir  maintenu ce tournoi qui faisait partie du circuit jeune du Libournais, et qui a hélas disparu cette année du calendrier sportif pour cause de défaillance de plusieurs clubs. En effet, ce fut un bien beau succès avec quatre-vingt-sept licenciés issus de dix-neuf clubs différents, un record pour le TCI. Céline Loizeau la juge arbitre du tournoi prit la parole : » Il n’est pas possible de clôturer ces deux semaines sans remercier les jeunes joueurs pour leur attitude exemplaire pendant les matchs. Vainqueurs et vaincus ont su se montrer parfaitement dignes, nous devons donc féliciter les parents pour avoir su inculquer les valeurs du sport à leur champion. Toutes les rencontres ont eu lieu sur les courts du complexe Jacques Tressens, sans avoir besoin d’envoyer des joueurs dans des clubs amis et voisins. » Fabienne Fonteneau, maire, assistait à la remise des prix, accompagnée de Céline Robinet, Pascal Perault, Sébastien Laborde, tous élus de la commune. « Le tennis est vraiment un sport magnifique pour lequel il faut apprendre à se battre, au sens noble du terme, à chaque instant et sur toutes les balles, ce qui donne de bonnes bases pour la vie future de tous ces jeunes », devait déclarer le maire.

Palmarès du tournoi jeune 2016 du TCI

Filles: 12 ans: Tiffenne Poilvé bat Julie Viquet; 15/16 ans: Noémie Pentecote 5TCI) bat Louison Fraisse; 17/18 ans: Célia Taombé bat Margaux Cottin. Garçons: 9 ans niveau vert: Fadil Mellah bat Thomas Cathala; 10 ans groupe vert: Tao Martin (TCI) bat Xavier Marchal (TCI); 12 ans Pierre Daleman bat Paul Chagneau; 13/14: Théo Puytorac (TCI) bat Ismaël Taombé; 15/16 ans: Théo Puytorac (TCI) bat Guillaume Terrier; 17/18 ans: Emilien Girardin bat Samuel Méchineau, tous deux du TC Libourne.

111

PJ = Facile de trouver Théo, c’est le « grand » à gauche au second rang

002 004 023 067 074 - Copie 089 - Copie 091 - Copie 092 - Copie 096 101 - Copie 104

 

 

12
Page Suivante »
|